Le passeur de Lois Lowry

ID :

Auteur : Lois Lowry – Traduction : Frédérique Pressmann – Editions L’école des loisirs (Médium)-  Parution : 11/10/11 pour cette édition   – 222 pages – Prix : 8€– Genre : Science Fiction, Dystopie, Young Adult

Quatrième de couverture :

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.

Mon avis :

Vous a-t-on déjà conseillé de lire Le passeur ? Moi oui, à de nombreuses reprises. Tant et si bien qu’une amie me l’a offert lors d’un swap. Depuis, j’attendais la bonne occasion de l’ouvrir, ayant un peu peur d’être déçue après avoir lu autant d’éloges.

Le début m’a scotchée. Pas d’émotion dans ce monde aseptisé. Pas de colère, pas de douleur. Il y a une procédure, un médicament pour tout. Si vous rêvez, il faudra raconter votre rêve à votre famille le lendemain. Famille construite par les dirigeants, suivant la raison. Pas d’amour non plus…

Ce monde si étrange, l’auteure nous le présente de façon clinique. Sans jugement, avec précision, elle nous permet de l’imaginer. Il dépasse largement les pires dystopies. Les humains sont transformés en robot.

A moins que… le sont-il tous ? Mais je n’ai pas envie de vous en dévoiler plus sur l’histoire, car elle est assez courte.

Je peux juste vous dire que si vous n’avez pas lu le passeur, il faut le lire, car autrement ce serait passer à côté de quelque chose. Imaginez, que serait un monde sans amour, sans couleur ? Lois Lowry nous le fait toucher du bout du doigt, bravo.

Même l’union des conjoints était étudiée tellement à fond qu’un adulte qui avait déposé une demande pour recevoir un conjoint pouvait attendre des mois ou parfois même des années avant qu’une union ne soit approuvée et annoncée. Tous les facteurs – caractère, niveau d’énergie, intelligence et centres d’intérêt – devaient se correspondre et s’équilibrer parfaitement.

D’autres avis chez : Lupa, Mypianocanta, Sia, Rose…

session 2   L

Station : La chute de Al Robertson

ID :

Auteur : Al Robertson – Traduction : Florence Dolisi – Editions Denoël, collection Lunes d’encre –  Parution : 19/01/2018  – 480 pages – Prix : 23€ – Genre : Science Fiction, Cyberpunk, polar

Quatrième de couverture :

Après sept ans de Guerre Logicielle entre les intelligences artificielles rebelles de la Totalité et l’humanité – dirigée par les dieux du Panthéon, des consortiums qui se manifestent très rarement à leurs adorateurs –, la Terre n’est plus qu’un gigantesque champ de ruines. La plupart des humains ayant échappé au conflit vivent à bord de Station, un immense complexe spatial.
Jack Forster a combattu les IA de la Totalité pour le compte du Panthéon, secondé par Hugo Fist, une marionnette virtuelle, un logiciel de combat ultra-sophistiqué installé en lui. Considéré comme un traître parce qu’il s’est rendu à la Totalité, Jack revient des confins du système solaire pour laver son honneur et trouver sur Station les réponses aux questions qui le taraudent depuis sept ans.
Mais le temps presse : le contrat de licence de Fist arrive bientôt à échéance ; au-delà, c’est la marionnette qui prendra le contrôle, effaçant irrémédiablement l’esprit de Jack, le condamnant au néant.

Continuer la lecture de « Station : La chute de Al Robertson »

Le chaos en marche, tome 2 : Le cercle et la flèche de Patrick Ness

ID :

Auteur : Patrick Ness – Traducteur : Bruno Krebs – Edition FolioSF-  Parution : 16/10/14 –   562 pages – Prix :  8.90€ – Genre : Post-apocalyptique

 

Quatrième de couverture :

Maire Prentiss, à la tête de son armée, a fini par capturer Todd et Viola. Todd est retenu prisonnier et contraint de travailler pour son ennemi s’il veut revoir Viola qui est en convalescence dans la maison de soins dirigée par Mrs. Coyle. La vie à New Prentissville semble vouloir reprendre son cours. Pourtant, une nouvelle guerre semble sur le point d’éclater entre le Cercle et la Flèche.

Continuer la lecture de « Le chaos en marche, tome 2 : Le cercle et la flèche de Patrick Ness »

Célestopol de Emmanuel Chastellière

ID :

Auteur : Emmanuel Chastellière – Couverture : Marc Simonetti – Edition de l’instant –  Parution : 30/05/2017 –  342 pages – Prix : 22.50 € – Genre : steampunk,  nouvelle, SF

 

Quatrième de couverture :

Célestopol, la cité lunaire, la perle de l’Empire Russe, la ville de toutes les démesures, où toutes les technologies de ce XXème siècle naissant se combinent pour créer la métropole ultime. Célestopol, où à chaque coin de rue, la magnificence de ses merveilles architecturales rivalise avec l’éblouissement que provoquent ses automates affectés à mille et une tâches. Célestopol et ses canaux de sélénium dont la brume mordorée baigne en permanence la lumière des réverbères. Célestopol, la ville sous dôme, le défi ultime de l’humanité lancé aux étoiles.

Continuer la lecture de « Célestopol de Emmanuel Chastellière »

Je suis aux Utopiales !

 

Vous me cherchiez ? Je ne suis pas là! Je suis à Nantes aux Utopiales 😀

Toutes les infos c’est par là.

C’est parti pour 5 jours de folies, avec des conférences à vouloir un retourneur de temps, des expos, des films, des mangas, des jeux et plein plein plein d’auteurs!!!!

 

Alors en vitesse, une petite préselection du programme :

Mercredi 1er novembre

10h00 : Conférence : Peut-on voyager dans le temps ?

11h00 : Le post-apocalyptique : quelle fascination chez les auteurs ?

12h00  :Un déjeuner post-apocalyptique

 

 

Jeudi 2 novembre

10h00 : Rencontre avec Emma Newman

12h00 : L’auteur et son ombre : Guy Gavriel Kay et Mikaël Cabon

16h00 : L’univers et après, ou avant ?

19h00 : Pour une ébauche de xénoarchéologie

 

Vendredi 3 novembre

11h00 : No future & steampunk

15h00 : Perception du temps chez les animaux, les humains et les aliens.

16h00 : La méthode scientifique

20h30 : Big bang

 

Samedi 4 novembre

le matin : Etats généraux de l’imaginaire

14h00 : La femme est-elle l’avenir du space opera ?

L’après midi se gerera un peu en fonction de la foule 😉

20h00 : Remise des prix

 

Dimanche 5 novembre

10h45 : It’s such a beautiful day (film)

14h00 : Fake news et légende urbaine

 

Bien entendu, comme toujours, ce programme ne sera surement pas respecté.

 

Quelques livres que j’ai dans le colimateur et qui finiront dans ma bibliothèque (liste à enrichir, bien sûr).