Luna, tome 2 : Lune du loup de Ian McDonald

ID :

Auteur : Ian McDonald – Traduction : Gilles Goullet – Editions Denoël collection Lunes d’encre –  Parution :  15/02/2018  – 432  pages – Prix : 22.50€– Genre : Science Fiction,  planet opera, western

Quatrième de couverture :

Sur la Lune, deux ans après les événements qui ont précipité la chute de la famille Corta, les Mackenzie se sont approprié les restes de leur entreprise. Il n’y a donc plus que quatre « Dragons », ces consortiums familiaux qui se partagent l’exploitation des ressources lunaires et, donc, le pouvoir. Pourtant, les Mackenzie se déchirent sur les cadavres encore frais de leurs ennemis de toujours. Les Sun continuent, discrètement, à élaborer des plans visant à affaiblir leurs adversaires. Les Vorontsov vendent toujours leurs indispensables services au plus offrant. Et les Asamoah tentent tant bien que mal de préserver leur neutralité de façade. Mais le statu quo, même sous gravité réduite, n’est jamais acquis. D’autant que les rares survivants de la famille Corta – blessés, en fuite ou sous la protection d’autres Dragons – n’ont pas dit leur dernier mot.

Mon avis :

Ahhh la suite de Luna ! J’ai dévoré le tome 1  (il faudra que je vous en parle) et enchaîné immédiatement avec le tome 2. Si vous n’avez pas lu le tome 1, la quatrième de couverture vous aura un peu spoilé la chute du livre, donc je n’aurai pas à faire autant attention (franchement si vous n’allez pas lu le tome 1, allez le lire tout de suite, puis revenez ici).

Comme pour le tome 1, j’ai été immédiatement happée par le récit, dès les premières pages tournées. On revient sur la lune (et sur terre) deux ans après la terrible attaque des Mckenzie sur les Corta. Cette fin m’avait scotchée, comment rebondir pour les Corta une fois leur empire détruit, leurs ressources spoilées?  Dit comme ça, il y a comme un petit côté Santa Barbara, mais je vous rassure le niveau est plutôt  celui d’un très bon western. On va suivre en parallèle les machinations de Lucas Corta sur terre (eh oui, il arrive à y survivre après être né sur la lune) et les essais que font les membres survivant de la famille pour rester vivant (ce qui n’est pas forcément évident). La famille Corta ne va pas être la seule à payer le prix le plus élevé : mort et destructions d’empires vont s’enchaîner.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de temps mort dans ce récit. L’auteur nous balade du début jusque la fin, de surprise en surprise. L’univers est totalement cohérent et j’ai eu l’impression qu’en regardant la lune j’allais voir les fourneaux des Mc Kenzie brûler.

La multitude de personnages est une des richesses de ce livre. Cela demande un petit temps d’adaptation au départ, mais quand on aborde le tome 2 on maîtrise le sujet.  Même si certains personnages du tome 1 me manquent (ils sont morts), j’ai été ravie de retrouver Lucashinho, mais aussi son oncle Wagner, le loup. Chaque personnage est travaillé en profondeur et c’est un grand plaisir que d’en apprendre plus sur chacun.

Pour conclure, j’ai adoré ce tome 2, après avoir aimé le tome 1. Quel plaisir de continuer à découvrir cet univers ! On en apprend plus sur chaque famille, on se perd avec délectation dans les intrigues politiques…. Que dire d’autre à part : vivement le tome 3 !

D’autres avis chez : Blackwolf, Célindanaé,Lorhkan, La tête dans les livres

5 réflexions sur « Luna, tome 2 : Lune du loup de Ian McDonald »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.