prix ldp – Les lectures de Mariejuliet

Prix des Lecteurs 2014 du livre de poche polar : les résultats

Le 30 septembre a eue lieu la 25ème remise des Prix des Lecteurs polar (ainsi qu le Prix des lecteurs littéraire et le choix des libraires).

Voici le résultat des votes :

  • 38 votes pour W3, le Sourire des pendus de Jérôme Camut et Nathalie Hug.
  • 25 votes pour Des nœuds d’acier de Sandrine Collette,
  • 25 votes pour Les Apparences de Gillian Flynn,
  • 17 votes pour Quatre racines blanches de Jacques Saussey,
  • 12 votes pour Il faut tuer Lewis Winter de Malcom Mackay,
  • 8 votes pour Désordre de Penny Hancock,
  • 3 votes pour Ce que cache ton nom de Clara Sanchez.

Les grands gagnants sont donc Jérôme Camut et Nathalie Hug pour W3, le Sourire des pendus. Rtrouvez les avis des jurés ici et le mien .

 

 

Si vous êtes tentés par l’aventure de jurés, les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 novembre 2014 sur le site dédié.

 

Prix des Lecteurs 2014 du livre de poche polar : le résultat du mois d’août et les finalistes pour la sélection finale

Le jury a parlé pour la dernière sélection du Prix des lecteurs du Livre de poche catégorie polar et il a eu du mal à trancher (ce que je comprends, mon coeur a également balancé entre les deux titres en lice).

« W3, Le Sourire des pendus  » de Nathalie Hug et Jérôme Camut l’emporte de justesse :

– 64 votes pour W3, Le Sourire des pendus  de Nathalie Hug et Jérôme Camut,

– 63 votes pour Celui que tu cherches d’Amanda Kyle Williams.

Retrouvez ma chronique ici et les différents avis .

 

Le lauréat se trouve parmis les sept titres suivants, résultat en  septembre :

W3, tome 1 : Le sourire des pendus de Jérôme Camut & Nathalie Hug

ID :

 Auteur : Jérôme Camut & Nathalie Hug – Edition : JGF, Collection Livre de poche thriller – Parution :28 Mai 2014 – 888 pages – Prix : 8,90€ – Genre : thriller

 

Quatrième de couverture 

Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d’autoroute…

Désemparés par la lenteur de l’enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur d’une association de victimes.
Sa fille Sookie, policière hors norme, a enquêté sur une triple pendaison qui semble liée à cette affaire.

Qui a enlevé Lara ? Pourquoi ? Où sont passés ces enfants et ces jeunes femmes dont les portraits s’affichent depuis des mois, parfois des années, sur les murs des gares et des commissariats ? Réseaux criminels ou tueurs isolés ?

Partout, le destin d’innocents est broyé sans pitié.
Ils auront bientôt une voix : W3.

 

Mon ressenti :

Ma première réflexion lors de la prise en main de ce livre fût : « rho làlà! Un polar de 883 pages! Erg ». Je l’ai donc commencé, un peu inquiète, un vendredi soir … et je l’ai finis le lendemain. On peut dire que j’ai accroché! L’histoire est palpitante et tout est fait pour que le lecteur ne s’endorme pas sur ses lauriers. Par exemple, la narration passe de l’histoire d’un personnage à un autre et même si tout se rejoint on suit en gros quatre histoire en même temps. Et ce qui est bien c’est que tout se rejoigne sans anicroche! Âme sensible, attention, l’histoire est parfois bien glauque, traite humaine, pornographie, déviance sexuelle… Heureusement certains passages sont plein d’humour et redonne le sourire.Même si le livre est assez conséquent j’ai peur d’en dire trop et de dévoiler l’intrigue. Cette histoire étant d’ailleurs très complexe, elle est difficile à résumer.

Le secret des auteurs ? Leurs histoires multiples, entrelacées, très bien construites ; une écriture irréprochable, des personnages attachants…

Il y a de nombreux personnages principaux. Leur multitude est intéressante du fait de leur caractère très diversifié. La flic maniaque légèrement borderline, le redresseur des torts complètement loufoques, l’idiot du village qui a quelques bonnes idées, le petit frère acharné, la tendre cambrioleuse … 

Enquête, sexe, meurtre, amour, amitié, médias, critique de la société… tout est au rendez-vous pour un grand moment de divertissement. Et je peux vous dire, au final, que j’ai adoré cette lecture. Ce qui manque ? La suite !

 Mon choix d’août

Prix des Lecteurs 2014 du livre de poche polar : le résultat du mois de juillet et la sélection d’août (la dernière)

Le consensus avec les autres jurées perdure, car pour le cinquième mois de suite j’ai voté comme la majorité des jurés. Mais après avoir bien hésité ce mois-ci.

En effet, j’ai voté pour  « Quatre racines blanches  » de Jacques Saussey. Répartition des votes :

– 62 votes pour Quatre Racines blanches  de Jacques Saussey

– 46 votes pour Une terre si froide d’Adrien McKinty,

– 15 votes pour Soudain trop tard de Carlos Zanon.

 

Vous pouvez retrouver ma chronique ici et tous les avis des jurés .

 

Voici la sélection du mois d’août, encore des découvertes :

 

C’est la dernière ligne droit pour le prix. Les votes sont à faire avant le 24 août puis nous devrons voter parmi les 7 délectionnés.

Quatre racines blanches de Jacques Saussey

ID :

 Auteur : Jacques Saussey  – Edition LGF, Le livre de poche policier – Parution : 02/04/2014 – 504 pages – Prix : 7,90 € – Genre : policier

 Quatrième de couverture :

Daniel Magne, officier de police à Paris, est en voyage professionnel au Québec. Il représente la France dans un congrès qui va se tenir à Montréal et qui rassemblera les polices des pays francophones. Seul témoin du meurtre d’un de ses collègues canadiens et de l’enlèvement d’une femme, il est sollicité par l’inspecteur-chef Anatole Lachance de la Sûreté du Québec pour l’aider à identifier les assassins. Peu après, le corps supplicié de l’inconnue est découvert à l’entrée de la réserve mohawk de Kanawaghe sur la rive du Saint-Laurent. Avec sa coéquipière et compagne Lisa Heslin qui l’a rejoint, Magne se lance dans une enquête hors juridiction particulièrement délicate et périlleuse. Sans le savoir, ils viennent de mettre les pieds sur le territoire de l’un des criminels les plus dangereux du Canada.

Mon ressenti :

Je trouve que ce qui participe grandement à la réussite d’un polar, c’est son ambiance, le milieu dans lequel évolue le héros. Là, j’ai été servie et plus que ravie. L’action se déroule au Québec, ce qui donne déjà un décor glacé, un vocabulaire original. Vont s’y ajouter des indiens de la réserve Mohawk et des Yakusas. Le tout est parfaitement mêlé et donne un cadre unique pour l’enquête menée par Daniel Magne et sa coéquipière Lisa.Mais un bon fond ne fait pas tout, il y aussi l’intrigue, pas de soucis pour celle-ci car elle est rondement menée et captivante. Le suspens et l’action sont savamment dosés pour intéressé le lecteur et le tenir en haleine. j’ai donc dévoré ce livre avec grand plaisir.

L’écriture est entraînante, agréable à lire. Petit plus, les expressions québécoises apportent un brin d’exotisme tout à fait charmant.

Les personnages sont attachant. Dommage pour eux, car ce n’est pas forcément un gage de survie dans ce livre. J’ai beaucoup aimé le duo Magne-Heslin, tout deux des fortes-tête (le seul bémol du livre va à leur relation sexuel assez bateau). Les méchants ont un côté fascinant. Encore un presque sans faute.

Au final … vous l’aurez compris cette lecture est un véritable coup de cœur et je vous en recommande la lecture !