Imaginales en approche!

L’année dernière faute de de congé, je n’avais pas pu y aller. Cette année, youpiiiiiiiiiiiiiiii!!! hourrraaaaaaaa!!!!! tout ça tout ça, je vais retourner aux imaginales 🙂

Je vous renverrais bien à mes billets d’il y a deux ans pour vous présenter le festival, mais oups…. je n’en ai pas fait. Il y a ceux des éditions précédentes, bien entendu, pour vous plonger dans cette ambiance unique, puisque j’y suis allée en 2013, 2014 et 2015 .

il est donc temps de se préparer (au delà du choix de mes dernières lectures), faire un pré-programme (que je suivrais pas), lister les livres à apporter pour les dédicaces, faire une pré-liste d’chat (vais-je l’exploser?).

Jeudi 24 mai

10h00 : Coup d’envoi avec Anne Besson, Sébastien Chartrand, Jean-Laurent Del Socorro,Steven Erikson, Karoline Georges, John Howe, Patrick Senécal,
Jean-Louis Trudel et Élisabeth Vonarburg

14h00 : Heureux qui, comme le lecteur… a fait un beau voyage ! avec Jean-Luc Bizien, David Bry, Nnedi Okorafor

16h00 : Fées et autres créatures violentes ou séduisantes ? avec Fabien Cerutti, Sara Doke, Patrick McSpare, Estelle Vagner

17h00 Révoltes et guerres de libération… chez les écrivains de fantasy !
avec Lionel Davoust, Manon Fargetton, Estelle Faye

20h30 : Soirée Court Métrage
“Tout ce qui grouille sous la mer ”, Estelle Faye /Fabien Legeron
“Expire”, Magali Magistry
“The absence of Eddy Table”, Rune Spaans
“Animal”, Jules Janaud / Fabrice Le Nézet
“Event Horizon”, Joséfa

 

Et la suite? Eh bien petit problème de transport et de connexion m’ont empêcher de continuer mon article. ..

Argh….

Alors j’essaierai de compléter ou ce sera directement dans le compte-rendu 😉

Pour me suivre pendant le festival : instagram ou Twitter .

A bientôt !

Fées & Automates : l’anthologie des Imaginales 2016

ID :

Anthologie dirigée par : Jean-Claude Vantroyen – Illustration : Hélène Larbaigt – Edition Mnémos – Parution : 01/06/16 – 288 pages – Prix :  € – Genre : nouvelles

Auteurs : Paul Beorn, Pierre Bordage, Charlotte Bousquet, Fabien Cerutti, Lionel Davoust, Jean-Claude Dunyach et Mike Resnick, Estelle Faye, Pierre Gaulon, Gabriel Katz, Nabil Ouali, Benoît Renneson, Adrien Tomas, Cindy Van Wilder

 

Quatrième de couverture :

Le thème de l’anthologie des Imaginales 2016 ose le face à face entre deux personnages archétypaux provenant de mondes différents. La fée, figure principale de la rêverie médiévale, du fantastique, de la fantasy, et l’automate, un produit de la culture quasi industrielle, de la pensée scientifique, de la science-fiction. Deux univers qui s’opposent sans doute, mais dont la rencontre est propice à l’imagination et fait jaillir des étincelles. Cette anthologie va vous étonner et vous passionner.

 

Mon avis :

Voici venu le temps de la traditionnelle lecture commune autour de l’anthologie des Imaginales et cette année notre petit groupe compte cinq personnes. Cela demande un peu d’organisation, mais quel bonheur de discuter le soir même de nos lectures de la journée! (entre autres).

Un mot sur la couverture, que je trouve magnifique (normal c’est une œuvre de Hélène Larbaigt). Cette année elle est en plus en lien avec l’affiche des Imaginales et c’est une très bonne idée.

  • Préface de Jean-Claude Vantroyen

Nous découvrons un nouvel anthologiste cette année. La préface est surtout l’occasion de faire un peu connaissance avec lui. Il nous glisse au passage deux trois mots sur les automates et les fées.

  • Smoke and mirrors d’Estelle Faye

Une ambiance mystérieuse, des références au cinéma, des héros amochés… on retrouve bien la plume d’Estelle Faye pour une nouvelle étrange. On voit la société évoluer et les fées se faire déposséder de leur pouvoir de bénédiction/malédiction de manière surprenante. Le merveilleux fait peu à peu place au pragmatisme pour le meilleur et pour le pire.

  • Le rouet noir de Charlotte Bousquet

Une écriture magnifique pour une histoire qui malheureusement ne m’a pas portée.  Le début et l’univers m’ont beaucoup plu, puis j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs et que la fin était assez abrupte. Elle est décevante par rapport à tout ce qui est développé. 

  • Le crépuscule et l’aube de Fabien Cerutti

Le récit est très bien maîtrisé et l’histoire entraînante. La nouvelle se déroule dans l’univers des livres de Fabien Cerutti. Je ne les ai pas lus, mais cela ne m’a pas du tout gêné. L’auteur arrive à développer un univers complet très rapidement. J’ai beaucoup apprécié la relation surprenante entre l’automate et les fées. Les personnages sont percutants. Un texte qui m’a vraiment donné envie de découvrir les romans de Fabien Cerutti.

  • Le comte et l’horloger de Benoît Renneson

Un texte assez classique, sans grande surprise. Les personnages, l’histoire sous forme de conte, sont plutôt simplistes.

  • L’énergie du désespoir de Adrien Tomas

Un très bon moment de lecture avec cette histoire très bien menée. En peu de pages, l’auteur développe un univers complet. Le rythme est enlevé, les personnages ont du caractère (notamment la chasseuse, qui m’a beaucoup plu). Les réflexions de l’automate sont également savoureuses. Enfin le lien entre les fées et les automates est très intéressant.

  • L’étalon de Paul Beorn

Une très bonne idée de départ (je n’en dit pas plus pour ne pas vous spoiler), une écriture agréable et un point de vue qui change pour une fois sur l’évolution des hommes par rapport aux fées. Un texte sympathique, mais avec un ou deux raccourcis.

  •  Magie de Noël de Gabriel Katz

Ambiance… un Paris plutôt dark, un peu post-apocalyptique, des quartiers fermés, des produits interdits… Tout pour me plaire, mais quelques points auraient pu être un peu plus développés. Ce qui a donné lieu à de longs débats sur la durée de vies des automates, l’arrivée de la police etc.

  • Al’Ankabüt de Nabil Ouali 

J’ai retrouvé avec plaisir l’écriture très poétique de Nabil Ouali. Le choix du contexte est très intéressant : un pays en pleine guerre qui n’est pas sans faire penser à la Palestine, la Syrie…  avec un message sur la beauté et l’art en temps de guerre, qui fait réfléchir. Par contre j’ai trouvé quelques incohérences concernant le personnage principale. Cette enfant se comporte comme une enfant très jeune, parfois comme un adulte, c’est assez déstabilisant. Le lien avec le thème n’est pas des plus évident.

  • Le tour de Vanderville de Pierre Gaulon 

Un début de nouvelle très prenant et intéressant, avec une ambiance un peu freak show. Malheureusement cela ne dure qu’au début et l’auteur retombe très vite dans un récit très classique avec une fin trop gentille.

  •  AuTOMate de Pierre Bordage

Une nouvelle qui m’a laissée perplexe, avec un début de texte qui m’a mis très mal à l’aise. L’idée de comparer des hommes à des automates est intéressante, mais le texte est bourré de clichés et les ficelles bien trop grosses. 

  • Son dernier coup d’échecs de Jean-Claude Dunyach et Mike Resnick  

Une histoire très riche, un récit bien construit, une fin intelligente… une bonne nouvelle pour synthétiser ! Pour vous donner envie de la lire, imaginez un conflit interstellaire qui se termine par une partie d’échec avec des limaces extraterrestres ! Si vous souhaitez plus de profondeur, il y a aussi toute la construction du robot joueur d’échec, mais chut ! Je n’en dis pas plus.

  •  Tsimoka de Cindy Van Wilder

Une nouvelle qui colle parfaitement au thème, sans lourdeur. Elle se déroule dans l’univers des Outrepasseurs, mais si vous n’avez pas lu les livres cela ne gêne absolument pas la compréhension. Le texte est très bien construit et l’on retrouve la patte de l’auteur. L’histoire entre les deux héroïnes est très bien menée. Une lecture très agréable.

  • Le plateau des chimères de Lionel Davoust

J’ai mis un peu de temps pour rentrer dans la nouvelle, mais dès l’échange du « combattant » avec « l’entité » j’ai été intéressée par la joute verbal. Peu habituée à l’univers d’Evanégyre, je n’ai pas du tout vu venir la chute contrairement à certains. Un texte très bien construit.

 

Pour conclure : Une lecture comme un grand huit avec quelques très bons hauts, mais aussi des bas. Un bilan mitigé pour cette septième anthologie des Imaginales. L’art de la nouvelle est décidément bien difficile. Je retiens les très bons textes de : Estelle Faye, Fabien Cerutti, Jean-Claude Dunyach & Mike Resnick, Adrien Tomas, Cindy Van wilder et Lionel Davoust.

 

Les avis de mes camarades de lecture commune : Blackwolf, RoseSnow et Ptitetrolle.

 

D’autres avis chez : Boudicca

 

Les années précédentes : Trolls & LicornesBardes et SirènesElfes et Assassins.

 

CITRIQ

Les Imaginales dans quelques jours !

 Attention à vos tympans :

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!! C’est Les Imaginales jeudiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!

Vous l’aurez compris, c’est la joie, le bonheur, l’excitation maximale avec ce festival que j’adore, en approche (pour vous en rendre compte vous pouvez aller voir mes comptes-rendus de 2015, 2014, 2013…).

Comme à chaque fois, je fais un prévisionnel de conférences /tables rondes auxquelles je pense assister, que je ne respecterai pas. Voilà ce que j’ai préselectionné :

Jeudi 26

10:00 : Coup d’envoi 2016, Ouverture officielle de la 15ème édition du festival

14:00 : Les personnages d’abord ! Comment faire vivre une histoire ? avec Samantha BAILLY, Marie BRENNAN, Jeanne CRESSANGES, Jean-Laurent DEL SOCORRO

16:00 : L’Empire… Le défendre ou le combattre ? avec Lionel DAVOUST, Olivier GAY, Nabil OUALI, Anthony RYAN

Un programme léger pour le premier jour, sachant qu’il y aura les nouveaux pôles à découvrir :

  • Pôle Sciences et Fictions :  Une nouvelle « bulle » s’installera dans le parc du Cours : le dôme des sciences.
  • Pôle Histoire et imaginaire : Un pôle entièrement consacré à l’histoire et à sa mise en récit.

 

Vendredi 27

10:00 : La fantasy, une littérature de l’émotion ? avec Chloé CHEVALIER, Nathalie DAU, Nabil OUALI

12:00 : Quand les romans font des femmes leurs personnages principaux avec Charlotte BOUSQUET, Kristen BRITAIN, Estelle FAYE, Stefan PLATTEAU

14:00 : Space opera, planet opera… Rêver de demain, rêver d’ailleurs ! avec Philippe-Aubert CÔTÉ, Jean-Claude DUNYACH, Christian LÉOURIER, Jean-Louis TRUDEL

17:00 : Hommage à Ayerdhal, écrivain majeur et ami des Imaginales avec Sara DOKE, Gilles FRANCESCANO, Marion MAZAURIC, Stefan PLATTEAU

Samedi 28

9:00 : Petit déjeuner avec Kristen Britain

12:00 : Trolls, elfes, berserkirs… et autres créatures de fantasy !avec Jean-Claude DUNYACH, Fabien FERNANDEZ, Aurélie WELLENSTEIN, Damien SNYERS

14:00 : Chasse à la météorite (une chasse au trésor!)

16:00 : Quand le héros a les crocs… Vampires et loups garous ! avec Jeanne-A DEBATS, Marika GALLMAN, N.M. ZIMMERMANN, H. V. GAVRIEL

19:00 : Remise des Prix Imaginales 2016

Dimanche 29 

10:00 : Ogres, zombies… Et autres monstres ! avec Paul BEORN, Karim BERROUKA, Sophie DABAT, Stefan PLATTEAU, Aurélie WELLENSTEIN

11:00 : Sorciers et sorcières… Magie noire, magie blanche ! avec Jeanne-A DEBATS, Méropée MALO, James MORROW, Rod MARTY
Ou Rencontre avec… Les auteurs Gulf Stream en présence de Paola Grieco et Angela Léry, avec Charlotte BOUSQUET, Emma LANERO, Johan HELIOT, Agnès MAROT, Cindy VAN WILDER

12:00 : La vengeance… Un archétype cher à la fantasy ? avec Olivier GAY, Gabriel KATZ, Samantha BAILLY

Bien entendu il y a aussi les expositions à voir, mais surtout les dédicaces !!! Errer des heures dans la bulle du livre, faire tourner le bar….

Quelques achats déjà programmés :

Et une pile à faire dédicacer :

Maintenant vous sautez dans la valise! #instabook #packing #imaginales2016

23

See this Instagram photo by @leslecturesdemj

Vous pourrez suivre mes aventures sur twitter (parfois je live tweet les conférentes) : @LectMariejuliet ou sur ma page facebook : www.facebook.com/leslecturesdemariejuliet/ .
A bientôt !

Les Imaginales 2015 : quatrième et dernier jour

Il est maintenant temps de clôturer mon retour sur l’édition 2015 des Imaginales, qui fût juste très très chouette !

 

Petit retour sur : l’arrivéele premier jourle second et le troisième jour.

 

9h00 : Quoi de mieux pour attaquer la journée qu’un petit déjeuner avec Brent weeks ??? Certes je n’étais pas toute seule :-). Un moment vraiment très sympa avec un auteur accessible, qui a beaucoup d’humour. Il nous a expliqué en détail le début de sa carrière, c’était passionnant. Nous avons tous remercié sa femme de l’avoir soutenu et d’avoir rempli la marmite quand il débutait.

Ensuite un petit détour par l’hôtel, il faut bien rendre la chambre. Pour une fois je n’avais pas ma valise avec moi le dimanche, car j’ai prolongé mon séjour d’une journée. Puis je file sur le site du festival, à temps pour la table ronde :

Magie et magiciens…Avec Charlotte BOUSQUET, Robin HOBB, Patrick MC SPARE et Cindy VAN WILDER.

Il faut avouer que les auteurs sont un peu fatigués le dimanche matin. D’autres jouent les reporters :

Le timing était serré car juste après il y avait la présentation de la collection Electrogène de la maison d’édition Gulf Stream. Cindy Van Wilder et Charlotte Bousquet, notamment, nous ont présenté leur roman à venir dans cette collection.

 

Je ne sais plus si c’était à ce moment là, mais j’ai rencontré Allisson et Flora.

Et à 13h00 : j’ai assisté à la proclamation des résultats du Match d’écriture, en partenariat avec Présences d’Esprits.

Les traditionnelles « Madame tout nues » ne se promenaient pas dans la bulle du livre. Cette année se tenait la 3ème édition nationale de bodypainting, dans une tente à l’extérieure (et je peux vous dire qu’on a eu froid pour elles avec Snow), il y avait de nombreux modèles et artistes en pleine action.

Brrrrr, glagla!

 

Nous trouvons Lynnae sur la route du retour vers la bulle du livre!

Et re tour de bulle et craquage du dimanche pour Black Mambo. Avec une super dédicace de Morgane Caussarieu et une photo aux regards zarbis.

A un moment, j’ai mangé avec Jae et le Barbu. J’ai aussi croisé Tigger Lilly et Julien le naufragé.

A peine le temps de souffler qu’il était 15h00. Le temps du café littéraire sur  Les dragons… Mythiques et fabuleux ? avec Marie-Charlotte DELMAS, Robin HOBB, Xavier MAUMÉJEAN et Pierre PEVEL.

J’avoue que je commence à être bien crevée. la pelouse des bords de La Moselle me fait de l’oeil et je ne suis pas la seule à en profiter, il y a comme un un regroupement de membres du forum Planète SF. Cette petite pause m’ayant requinquée, c’est reparti et j’attrape en cours de route le café littéraire :

La fantasy… Une lecture plaisir ! avec John LANG, Hélène M. LARBAIGT, Pierre PEVEL, Brent WEEKS.

Il y a une très bonne ambiance et sous les yeux ébahis de Brent Weeks, la salle se retrouve à chanter Poulet Poulet  Piou piou piou. Sur cette note de très bonne humeur, je commence mon dernier tour sur le site. Histoire de dire au revoir à la bulle du livre :

De vérifier que la fresque est bien finie :

De prendre une dernière photo des installations :

Ou encore des nouvelles activités proposées cette année :

Je me glisse dans le Magic Mirror 2 pour regarder le défilé de Body painting et je file.

L’achat du jour :

Et ce que j’ai ramené dans ma valise !

 

Au revoir les Imaginales, à l’année prochaine !

(du jeudi 26 au dimanche 29 mai 2016)

D’autres souvenirs chez : Lynnae, RSFBlog, Les Bouquinautes

Les Imaginales 2015 : le troisième jour (et c’est toujours aussi bien)

Troisième jourrrrrrrrrrr!!!! La fête de l’imaginaire continue !

Petit retour sur : l’arrivée, le premier jour, le second.

Et on commence à fond avec une premier café littéraire à 10h00 !  Mercenaires et tueurs professionnels, Les mauvais mecs de la fantasy… avec Paul BEORN, Fabien CERUTTI, Jean-Philippe JAWORSKI, Brent WEEKS. Une heure passionnante avec un modérateur génial. De l’humour, des méchants, des assassins ! Tout ce que j’aime.

Et le lieu incontournable : retour à la bulle du livre pour les dédicaces ! Avec Stéphane PRZYBYLSKI, très sympa.

Laurence Suhner qui en prime fait des dessins !

Il commence à y avoir vraiment beaucoup de monde dans cette bulle du livre. Les queues de dédicaces s’allongent pour Robin Hobb ou Jean-Philippe Jaworski. On le voit dans le fond de ma photo avec Sophie Jomain. Une auteur toujours souriante et gentille.

Un peu d’air ! (Avant de filer à l’apéro Bragelonne). L’occasion de regarder un peu d’escrime.

 

 

Le midi ce sera un repas à la crêperie entre blogueurs et youtubeurs. Pas mal de rencontres au programme. L’estomac bien rempli retour dans la foule. J’avou qu’une bonne partie de l’après-midi sera passée sur la terrasse du bar, à papoter. Je me rappelle d’une grande discussion avec Joyeux Drille sur la modération. Comme on est facile à trouver, voilà Sia qui vient faire un coucou en vitesse. Cette terrasse est une place stratégique, elle me permet également de rencontre Julien du forum planète SF. Mais il ne faut pas se relâcher et je reprends mon marathon : dédicace de l’antho, avec Jeanne A. Debats.

 

 

 

 

 

 

 

Je commence à fatiguer, j’en oublie de prendre la photo d’Olivier Paquet.

 

 

 

 

 

 

 

Puis je vais voir Mélanie Fazi, dont le recueil Le jardin des silences est en rupture !

 

 

Les libraires ont beaucoup d’humour.

 

 

 

 

 

 

Une belle brochette de blogueuses !

 

17h00 : Mondes inquiétants… Une science-fiction qui interpelle ! avec Jérôme BEZANÇON, Laurent CORDONNIER, Victor DIXEN, Raphaël GRANIER DE CASSAGNAC

 

Et à 8h00 c’est le Meet-up blogueurs/booktubeurs organisés par Lanyla !! Bon je suis arrivée très en retard, la faut à un tour de bulle du livre… . Je rencontre (entre autre) ma binôme de Destockage de pal : Bea.D’ailleurs lors de ce « tour de bulle » j’ai craqué pour le dernier livre de Jean-Claude Dunyach.

19 h00 : c’est l’heure de la remise des prix, un moment incontournable du Festival.

Cassandra O’Donnel reçoit le tout premier Prix Imaginales des Écoliers pour Malenfer.

Fabien Cerutti reçoit le Prix Imaginales des lycéens, pour Le Batard de Kosigan.

Estelle Faye : prix Jeunesse pour La Voie des oracles .

Prix Illustration : Hélène Larbaigt

Roman étranger traduit : Comme un conte de Graham Joyce. C’est Stephan Marsan qui le reçoit. Son hommage à Graham Joyce fût très émouvant.

Roman francophone : Manesh de Stefan Platteau .

 

 

 

 

Un bilan des acquisitions très raisonnable.

 

 

 

 

 

 

A bientôt pour le compte-rendu du quatrième et dernier jour!

 

D’autres souvenir chez : Sia,