Prix des Lecteurs 2014 du livre de poche polar : le résultat du mois de juillet et la sélection d’août (la dernière)

Le consensus avec les autres jurées perdure, car pour le cinquième mois de suite j’ai voté comme la majorité des jurés. Mais après avoir bien hésité ce mois-ci.

En effet, j’ai voté pour  « Quatre racines blanches  » de Jacques Saussey. Répartition des votes :

– 62 votes pour Quatre Racines blanches  de Jacques Saussey

– 46 votes pour Une terre si froide d’Adrien McKinty,

– 15 votes pour Soudain trop tard de Carlos Zanon.

 

Vous pouvez retrouver ma chronique ici et tous les avis des jurés .

 

Voici la sélection du mois d’août, encore des découvertes :

 

C’est la dernière ligne droit pour le prix. Les votes sont à faire avant le 24 août puis nous devrons voter parmi les 7 délectionnés.

Prix des Lecteurs 2014 du livre de poche polar : le résultat du mois de juin et la sélection de juillet

Pour le quatrième mois de suite je suis en accord avec le reste des jurés.

En effet, j’ai voté pour Les Apparences de Gillian Flynn  et le jury aussi (massivement d’ailleurs) :

  • 73 votes pour Les Apparences de Gillian Flynn,
  • 28 votes pour Les Fantômes du Delta d’Aurélien Molas,
  • 26 votes pour Le sable était brûlant de Roger Smith

Vous pouvez retrouver ma chronique ici et tous les avis des jurés .

  

Voici la sélection du mois de juillet, trois auteurs que je n’ai jamais lu :

Les Apparences de Gillian Flynn

ID :

Auteur : Gillian Flynn – Edition LGF, Le livre de poche policier – Parution : 02/10/13 – 687 pages – Prix : 8,60 €- Genre : thriller

Quatrième de couverture :

« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivée. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

 

J’avais très envie de lire ce nouveau titre de Gillian Flynn, après avoir dévoré ses deux premiers livres. Je l’avais donc déjà acheté quand je l’ai reçu du Livre de Poche. Quelle bonne surprise!

Mon ressenti :

Il ne faut pas se laisser déstabiliser par le début du livre. L’auteur nous y narre une vie de couple, avec ses hauts, ses bas et l’on peut commencer à s’impatienter. Cette vie est racontée tantôt du point de vue du mari , tantôt de celui de l’épouse. Le lecteur peut alors commencer à se poser des questions. En effet, ces récits divergent complètement. Une ambiance malsaine s’installe, une inquiétude sourde prend place et l’on comprend alors que ça va mal tourner. Reste à découvrir le comment du pourquoi. La disparition d’Amy n’est que le début de la descente aux enfers de Nick. Au programme, retournement de situation, découverte inattendue et fin imprévisible. Une fois les cent premières pages passées, je n’ai plus vu passer le temps et j’ai été happée par la lecture.

Quel plaisir de retrouver l’écriture de Gillian Flynn et quel style! L’auteur nous manipule, nous fait prendre partie pour le mari, puis pour la femme (mais en doutant), puis à nouveau  pour le mari… elle nous mène par le bout du nez et c’est formidable.

Les personnages de Nick et de sa sœur Margo sont attachants. Pas forcément des winners, ils tentent de mener leur barque à travers les aléas de la vie et ont ouvert un bar ensemble. Amy est totalement flippante et à de quoi vous donner des cauchemars, j’espère ne jamais rencontrer quelqu’un comme elle.

Au final, une lecture à qui il faut laisser le temps de démarrer, car elle vaut vraiment le coup. Un thriller prenant, stressant, palpitant!

  Mon choix de juin

Désordre de Penny Hancock

ID :

Auteur : Penny Hancock – Edition LGF, Le livre de poche policier – Parution : 02/04/2014 – 432 pages – Prix : 8,10€ – Genre : policier, thriller

Quatrième de couverture :

Sonia, la quarantaine, mène une vie confortable solitaire dans sa jolie maison des bords de la Tamise. Greg, son mari, est souvent en déplacement. Kit, leur fille, est partie à l’université. Pourtant, alors que Greg la presse de le rejoindre, Sonia se sent incapable de quitter la maison où elle a grandi et où, adolescente, elle a connu les émois les plus purs.

Lorsque Jez, 15 ans, le neveu de son amie Helen, frappe à sa porte pour lui emprunter un disque, Sonia décide de ne plus le laisser partir. Prise d’une pulson inexplicable, et obsédéee par sa jeunesse, elle va le séquestrer. La police, alertée par Hélène, se lance alors dans une enquête qui prend vite un tour inattendu.

 

Mon ressenti :

On pourrait croire que la quatrième de couverture nous donne toute l’intrigue et que l’on n’apprendra rien de plus du roman. Certes cela indique que Sonia va séquestrer Jez, mais cela se produit très rapidement au début du livre. Alors rassurez-vous, cette présentation ne gâche pas la lecture. Ce que le lecteur découvre c’est la longue plongée dans la folie de cette femme bien sous tout rapport. Très rapidement son comportement devient irrattrapable, elle commence par saouler cet adolescent, puis elle l’endort avec des médicaments et très rapidement l’enferme. Plus le temps passe, plus son passé refait surface, ses aventures avec Thomas, et finit par se fondre avec la réalité. J’ai été prise dans ce naufrage psychologique et une sorte de tension dramatique a habité ma lecture jusqu’à la fin, celle-ci étant incertaine jusqu’à la dernière ligne.  

Je n’aurai jamais cru que c’était un premier roman si je ne l’avais pas lu, Penny Hancock maniant avec brio les ficelles du thriller. Son écriture est tout en finesse et fait apparaître presque avec légèreté des horreurs. Le choix narratif est surprenant. Souvent dans les histoires d’enlèvement, le récit relate les faits soit du côté de la police, soit du côté des proches du disparu, là durant presque tout le récit l’histoire est narrée par la kidnappeuse, ce qui donne un point de vue étrange. 

Le personnage de Sonia est vraiment intrigant. Elle n’est pas décrite comme étant folle et j’ai eu envie de savoir ce qui lui arrivait, ce qui l’avait conduit à cet état. Mais nous ne le saurons jamais, nous ne pouvons que deviner. Un autre personnage omniprésent de ce récit, est la Tamise. Oui j’ai bien dit personnage. Elle est tellement présente, avec ses humeurs, sa place dans la vie de Sonia, qu’elle en devient un personnage fascinant du récit.

Au final, j’ai trouvé cette lecture très étonnante. L’écriture est tout en finesse et plusieurs jours après avoir refermé le livre, je pense toujours à cette histoire et à son personnage principal Sonia, cherchant à deviner les détails qui auraient pu m’échapper.

En juin je lirais plein de livres dont je ne vous parlerais pas !

 

Sadique moi ? Méchante ? Mais nonnnn!

J’ai été sélectionnée pour être membre du Jury de la Rentrée Littéraire Fnac, qui déterminera le 13e Prix du Roman Fnac !!!

Je suis ravie!

 

Je vais pouvoir lire en avant-première, et donc « secrètement » dixit la Fnac , les romans de la Rentrée Littéraire, qui paraîtront dès la fin du mois d’août. 


Je vais donc recevoir quatre à six romans ou épreuves, ainsi que des fiches de lecture  (à compléter pour le 5 juillet).

 

Je vous en parlerais en août ou en septembre !