Quatre racines blanches de Jacques Saussey

ID :

 Auteur : Jacques Saussey  – Edition LGF, Le livre de poche policier – Parution : 02/04/2014 – 504 pages – Prix : 7,90 € – Genre : policier

 Quatrième de couverture :

Daniel Magne, officier de police à Paris, est en voyage professionnel au Québec. Il représente la France dans un congrès qui va se tenir à Montréal et qui rassemblera les polices des pays francophones. Seul témoin du meurtre d’un de ses collègues canadiens et de l’enlèvement d’une femme, il est sollicité par l’inspecteur-chef Anatole Lachance de la Sûreté du Québec pour l’aider à identifier les assassins. Peu après, le corps supplicié de l’inconnue est découvert à l’entrée de la réserve mohawk de Kanawaghe sur la rive du Saint-Laurent. Avec sa coéquipière et compagne Lisa Heslin qui l’a rejoint, Magne se lance dans une enquête hors juridiction particulièrement délicate et périlleuse. Sans le savoir, ils viennent de mettre les pieds sur le territoire de l’un des criminels les plus dangereux du Canada.

Mon ressenti :

Je trouve que ce qui participe grandement à la réussite d’un polar, c’est son ambiance, le milieu dans lequel évolue le héros. Là, j’ai été servie et plus que ravie. L’action se déroule au Québec, ce qui donne déjà un décor glacé, un vocabulaire original. Vont s’y ajouter des indiens de la réserve Mohawk et des Yakusas. Le tout est parfaitement mêlé et donne un cadre unique pour l’enquête menée par Daniel Magne et sa coéquipière Lisa.Mais un bon fond ne fait pas tout, il y aussi l’intrigue, pas de soucis pour celle-ci car elle est rondement menée et captivante. Le suspens et l’action sont savamment dosés pour intéressé le lecteur et le tenir en haleine. j’ai donc dévoré ce livre avec grand plaisir.

L’écriture est entraînante, agréable à lire. Petit plus, les expressions québécoises apportent un brin d’exotisme tout à fait charmant.

Les personnages sont attachant. Dommage pour eux, car ce n’est pas forcément un gage de survie dans ce livre. J’ai beaucoup aimé le duo Magne-Heslin, tout deux des fortes-tête (le seul bémol du livre va à leur relation sexuel assez bateau). Les méchants ont un côté fascinant. Encore un presque sans faute.

Au final … vous l’aurez compris cette lecture est un véritable coup de cœur et je vous en recommande la lecture !

4 réflexions sur « Quatre racines blanches de Jacques Saussey »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :