Désordre de Penny Hancock

ID :

Auteur : Penny Hancock – Edition LGF, Le livre de poche policier – Parution : 02/04/2014 – 432 pages – Prix : 8,10€ – Genre : policier, thriller

Quatrième de couverture :

Sonia, la quarantaine, mène une vie confortable solitaire dans sa jolie maison des bords de la Tamise. Greg, son mari, est souvent en déplacement. Kit, leur fille, est partie à l’université. Pourtant, alors que Greg la presse de le rejoindre, Sonia se sent incapable de quitter la maison où elle a grandi et où, adolescente, elle a connu les émois les plus purs.

Lorsque Jez, 15 ans, le neveu de son amie Helen, frappe à sa porte pour lui emprunter un disque, Sonia décide de ne plus le laisser partir. Prise d’une pulson inexplicable, et obsédéee par sa jeunesse, elle va le séquestrer. La police, alertée par Hélène, se lance alors dans une enquête qui prend vite un tour inattendu.

 

Mon ressenti :

On pourrait croire que la quatrième de couverture nous donne toute l’intrigue et que l’on n’apprendra rien de plus du roman. Certes cela indique que Sonia va séquestrer Jez, mais cela se produit très rapidement au début du livre. Alors rassurez-vous, cette présentation ne gâche pas la lecture. Ce que le lecteur découvre c’est la longue plongée dans la folie de cette femme bien sous tout rapport. Très rapidement son comportement devient irrattrapable, elle commence par saouler cet adolescent, puis elle l’endort avec des médicaments et très rapidement l’enferme. Plus le temps passe, plus son passé refait surface, ses aventures avec Thomas, et finit par se fondre avec la réalité. J’ai été prise dans ce naufrage psychologique et une sorte de tension dramatique a habité ma lecture jusqu’à la fin, celle-ci étant incertaine jusqu’à la dernière ligne.  

Je n’aurai jamais cru que c’était un premier roman si je ne l’avais pas lu, Penny Hancock maniant avec brio les ficelles du thriller. Son écriture est tout en finesse et fait apparaître presque avec légèreté des horreurs. Le choix narratif est surprenant. Souvent dans les histoires d’enlèvement, le récit relate les faits soit du côté de la police, soit du côté des proches du disparu, là durant presque tout le récit l’histoire est narrée par la kidnappeuse, ce qui donne un point de vue étrange. 

Le personnage de Sonia est vraiment intrigant. Elle n’est pas décrite comme étant folle et j’ai eu envie de savoir ce qui lui arrivait, ce qui l’avait conduit à cet état. Mais nous ne le saurons jamais, nous ne pouvons que deviner. Un autre personnage omniprésent de ce récit, est la Tamise. Oui j’ai bien dit personnage. Elle est tellement présente, avec ses humeurs, sa place dans la vie de Sonia, qu’elle en devient un personnage fascinant du récit.

Au final, j’ai trouvé cette lecture très étonnante. L’écriture est tout en finesse et plusieurs jours après avoir refermé le livre, je pense toujours à cette histoire et à son personnage principal Sonia, cherchant à deviner les détails qui auraient pu m’échapper.

4 réflexions sur « Désordre de Penny Hancock »

  1. Hé mais je viens de voir sur canalblog que c’est l’anniversaire de ton blog !
    Alors joyeux anniversaire le blog !
    Bonne continuation p’tit chat.
    Biz biz dieutesque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :