Testament, tome 3 : Humain.e.s, trop humain.e.s de Jeanne-A. Debats

ID :

Auteur : Jeanne-A. Debats – Edition ActuSF-  Parution : 16/11/2017 –  480 pages – Prix :  19€ – Genre : urban fantasy

 

Quatrième de couverture :

Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis une sorcière. Une vraie cette fois. Ignorée durant toute mon existence par mes consœurs, voilà que la Grande Mère a enfin décidé de m’intégrer dans un convent. Mais pas le temps de m’interroger sur cet étrange revirement de situation. Au même moment, tous les vampires du Cénacle Majeur viennent de périr dans un mystérieux attentat, laissant à l’étude notariale de mon oncle la délicate question de la succession à régler et la garde d’un étrange coffre qui attire bien des convoitises. Serait-ce à cause de lui d’ailleurs qu’une pieuvre géante de l’espace s’est mise en tête de nous rayer de la surface de la Terre ?

Ma parole, tout l’AlterMonde semble devenir fou au même moment. Il ne manquerait plus que la fin du monde…

Mon avis :

Ahhh Agnès! Quel plaisir de la retrouver ! Et Navarre ! Et Zalia et Géraud ! Bref toute la clique de l’étude notariale de Géraud. Dur dur de se dire qu’il s’agit du dernier tome. Mais oublions ce point et profitons de la lecture. Pour vous rappeler pourquoi cet engouement, vous pouvez lire mes avis sur le tome 1 et le tome 2.

Dur dur aussi de vous parler de ce livre. Car il y a certes l’histoire, avec Agnès qui forme un convent, une famille de vampire décimée, un mystérieux objet à protéger, la fin du monde (rien que ça)….. et puis il y a tout ce que fait passer l’auteure, de personnel dans le texte. Ses convictions par rapport aux droits des femmes, son écoeurement vis à vis de la place de la femme dans notre société actuelle, ses récriminations envers l’église…

Le tout  baignant dans une bonne dose d’humour, par exemple une épée au passé héroïque se retrouve surnommée bidule.

Selon le sens de l’économie bizarre de l’espèce, il s’agissait de vieux pots de yaourt de récupération. J’ai toujours pensé que les sorcières ont beaucoup en commun avec les instituteurs : avec elles, on n’est jamais loin du collier de nouilles.
Ou de la couronne en carton, sauf que souvent les diamants sont vrais.

Ça fait beaucoup de choses, du coup j’ai du mal à faire une synthèse.

Concernant l’écriture je pourrais vous dire que le ton parfois caustique est toujours approprié au message que l’auteure veut faire passer, que les dialogues sont savoureux. Le rythme est rapide avec beaucoup d’actions, on ne s’ennuie pas.

Les personnages sont toujours aussi attachant. Je suis contente de voir Agnès s’affirmer et prendre possession de ses pouvoir. Le journal intime de Navarre nous permet de comprendre pas mal d’allusions faites lors des différents récits.

Certains pourront reprocher que ça part un peu dans tous les sens… bon d’accord, il y a un poulpe géant venu de l’espace, une invasion de zombies, le sacré cœur qui brûle et même un chaton. Mais tout trouve sa place dans le récit.

Pour conclure, j’ai adoré cette lecture, j’ai ri, je m’y suis retrouvée, j’ai eu presque peur, j’aurai pu pleurer. Un coups de cœur.

 

D’autres avis chez : Zina, JoyeuxDrille, Boudicca …

 SFF N°3  Thème 1

Et comme c’est noël, enfin c’était, et que surtout vous devez découvrir ce livre,

je vous propose de gagner un exemplaire papier de Humain.e.s, trop humain.e.s de Jeanne-A. Debats, en remplissant le formulaire ci-dessous.

13 réflexions sur « Testament, tome 3 : Humain.e.s, trop humain.e.s de Jeanne-A. Debats »

  1. Je dois d’abord lire le tome 2. Mais j’avoue que le un peu beaucoup me fait peur pour celui-ci. J’espère que cela reste cohérent et pas trop revendicatif (connaissant Jeanne, je m’attends à tout lol )
    Merci pour le concours 🙂

  2. Je me suis enfilée les 2 premiers tomes en début de mois, ce qui ne m’arrive que très rarement. D’enchaîner je veux dire. Alors si ça ce n’est pas un indice comme quoi cette série est vraiment sympa à lire et prenante.
    Je me suis comme toi attachée à cette drôle d’équipe, ils sont amusants et agréables à suivre.
    Comme tu le soulignes, Jeanne A. Debats est engagée. Ça se ressent déjà dans les 1ers tomes mais ce doit être encore plus fort dans le dernier. Hâte de le lire mais si cela voudra dire adieu aux personnages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.