L’héritière de Jeanne-A. Debats

 ID :

Auteur : Jeanne-A. Debats- Editions ActuSF – Parution : 02/10/2014 – Pages : 392 – Prix :  18 € – Genre : urban fantasy, fantastique

 

Quatrième de couverture :

Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

 

Les vampires à la sauce Debats, c’est un régal, voir Métaphysique du vampire de Jeanne-A debats et encore plus sa nouvelle dans l’anthologie 2013 des Imaginales. J’étais donc ravie de découvrir que l’auteur s’était essayée à l’urban fantasy. Un concours gagné chez Xapur m’a permis en plus de découvrir ce récit à peine paru.

Mon ressenti :

Pas de temps mort ici, on se retrouve immédiatement à suivre Agnès dans une aventure impliquant un cimetière parisien, de l’alcool, des fantômes… rien que ça! Il faut dire que la pauvre Agnès a du mal à sortir de chez elle sans 2g d’alcool ou de THC dans le sang. La faute aux fantômes qui viennent l’importuner. Heureusement après la mort de ses parents, son oncle lui offre un travail dans son étude notariale, où il travaille avec des êtres surnaturels. Tout ceci donne un très bon terreau  pour une histoire haletante et pleine d’actions. Conclusion, je n’ai pas vu passer ma lecture.

Humour mais également références historiques sont au rendez-vous. L’histoire au premier abord est assez légère, ce qui est parfait pour le genre. Mais en fait, Jeanne A Debats arrive à nous coller un fond de lutte des classes avec dans le rôle des masses laborieuses : les loup-garous et dans celui de l’aristocratie : les vampires. J’ai trouvé cette présentation très intéressante, elle fonctionne d’ailleurs très bien.

Nous avons droit à une sacré troupe de personnage principaux : Agnès, l’héroïne, qui a toujours vécu cloîtrée chez elle, Navarre le vampire à tout faire (ça fait plaisir de retrouver Navarre, héros de Métaphysique du vampire), Zalia la secrétaire sirène fan de brushing et de noyade, Géraud l’oncle aux pouvoirs très puissants et secrets… Et je ne parle pas des personnages secondaires !

Au final, une lecture qui m’a enchantée et j’espère que l’auteur va écrire d’autres histoires dans cet univers.

 

D’autres avis chez : Blackwolf

 

n°50 n°12

10 réflexions sur « L’héritière de Jeanne-A. Debats »

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre alors merci pour cette chronique. Ce roman a l’air très intrigant et je pense que je vais me laisser tenter ne serait-ce que pour sa couverture qui me fait beaucoup penser à la famille Adams ^^

  2. Je n’ai lu qu’une nouvelle de Jeanne-A Debats: « La Vieille Anglaise et le continent », j’en garde d’ailleurs un très bon souvenir alors je vais noter ce titre mais avant ça me plairait de découvrir « Métaphysique du vampire ».

    1. Ce n’est pas gênant de lire celui-ci avant métaphysique car peu de chose après-tout sont dévoilées sur Navarre.
      La vieille anglaise vieillit dans ma pal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :