Visite à Oxford sur le thème de la littérature 2/3

Reprenons le cours de ce voyage fort sympathique à Oxford (vous pouvez retrouver les deux premiers jours ici), en vous présentant le lieu où j’ai dormi (rien que ça). Il s’agit du Keble College, qui comme la plupart des College, propose des logements dans les chambres d’étudiants pendant les vacances scolaires. Une façon d’être encore plus au cœur d’Oxford. Et en plus c’est moins cher que l’hôtel.

J’avoue, il y a plus moche 😀 . Et pour le petit déjeuner, j’avais l’impression d’être dans un film!

Keble College Hall

Samedi

Pour le samedi matin je m’étais inscrite à la visite guidée de la Blodleian Library. Visite que je vous recommande chaudement, car elle permet de visiter des endroits fermés autrement, comme la Duke Humfrey’s Library qui date de 1487. J’ai fait la visite d’une heure, celle d’une heure trente incluent la Radcliff Camera étant pleine. Pensez à anticiper vos réservations. Je n’en avais pas faite alors je suis allée faire la queue le jour même pour accéder aux quelques places qui étaient gardées pour la vente sur place.

Bodleian Library
Bodleian library

Divinity school est après  Duke Humfrey’s Library , la salle la plus belle. Pour les fans d’Harry Potter, vous reconnaîtrez l’infirmerie.

Divinity school

Il y avait certes des visites prévues, mais aussi les surprises. Je me suis promenée au gré des rues. 

Ce qui m’a amenée à  faire des visites des plus étonnantes. J’ai passé le pas du musée de l’histoire, caché dans une ruelle. Il propose des scénographies de livre, voir des pièces destinées à la lecture de contes, comme cette chambre avec un lit géant. Complètement surprenant et décalé.

Story museum

En plus c’était le « Alice’s day », journée organisée autour d’Alice au Pays des merveilles et de nombreuses animations étaient prévues. Il y avait également une exposition sur le thème, carrément sympa.

Exhibition at the Story Museum

A l’occasion de cette folle journée, un rallye était organisé dans les magasins de la ville. L’occasion de visiter Oxford sous un nouvel angle. J’ai même rencontré la reine de cœur! Dans l’antre des souvenirs autour d’Alice au Pays des Merveilles, Alice’s shop.

Alice’s shop

L’occasion de visiter le Covered Market, qui regorge de magasins adorables (mais aussi de quelques boutiques plus que classiques).

Covered Market

Du régal pour les yeux, pour l’estomac je ne sais pas, peut-être un peu trop de pâtes  à sucre.

The cake shop

Encore une magnifique surprise de cette journée un peu folle, la visite de la bibliothèque de Christ Church et la présentation de manuscrits de Lewis Caroll! Nous ne devions voir que la bibliothèque, mais le guide qui nous a accueilli, nous a fait faire un petit tour des lieux et nous avons notamment pu voir la porte dont s’est inspiré l’auteur. Je n’en reviens toujours pas de la chance que j’ai eu.

The door from Alice in wonderland

Un style un peu chargé pour la bibliothèque, voir un peu kitsch, mais elle nous propulse hors du temps.

Le bibliothécaire nous a même fait visiter le bureau de Lewis Caroll.

Vue du bureau de Lewis Caroll sur le jardin où jouait Alice

Il y avait des originaux d’Alice au pays des merveilles, des illustrations de l’auteur, des premières éditions… tout ne pouvait pas être photographié, comme un des fameux albums photos de Lewis Caroll.

Originaux d’Alice au pays des merveilles

Pour me remettre de toutes ces émotions, il me fallait bien un afternoon tea! Que j’ai pris à The Grand Café, premier café d’Angleterre, créé en 1650 (sous un autre nom).

Scone, sandwich, confiture et crème.

Mes batteries rechargées, j’ai profité d’être à proximité du Jardin botanique (le plus ancien d’Angleterre), pour aller faire le plein de verdure.

The Merton Borders

Je n’ai pas pu voir l’arbre de Tolkien, abattu il y a quelques années.

Du coups, pour surmonter la déception, un petit tour au pub! La Turf Tavern est cachée au milieu d’un pâté de maison, on y accède par des petites rues, c’est comme une chasse au trésor d’y aller.

Turf tavern

Dimanche, dernier jour.

Valise bouclée. Pas de temps à perdre, direction le Muséum d’histoire naturelle, pour l’ouverture.

Quelques dinosaures

Des squelettes, des fossiles en veux tu en voilà, des cailloux… tout ce que j’aime (en plus des livres). J’étais bien contente d’y être aller tôt car il y avait beaucoup de monde quand je suis partie.

Un squelette de Dodo

Collé au Muséum d’histoire naturel, se cache le Pitt Rivers Muséum. Une pépite, un cabinet de curiosité géant ou s’amoncellent des collections de toutes sortes. Il faudrait y passer la journée pour toutes les regarder.

The Pitt Rivers Museum

Mais j’ai dû abandonner cette caverne d’Ali Baba pour terminer mon programme avec la visite de New College. Ici c’est son arbre qui va rappeler des souvenirs aux fans d’Harry Potter, ainsi que son cloître (Harry Potter et la coupe de feu).

On peut facilement oublier que des gens vivent dans ces lieux, qui sont pour nous des décors de film. Mais là, il y avait des reliefs de fête dans le cloître, le décalage était assez amusant.

L’avion n’attend pas, il était déjà temps de repartir.

Mais je suis déjà prête à y retourner!

PS: Pour ceux qui se posent la question du voyage, j’ai pris l’avion jusque Gatwick puis le bus. La Oxford Bus Company a une application qui permet de valider son billet quand on monte dans le bus., ce qui est assez pratique en cas de retard d’avion.

Visite à Oxford sur le thème de la littérature 1/3

C’était un peu calme par ici ces derniers jours….

Eh oui j’étais en pleine préparation de mon voyage à Oxford et puis j’y suis allée !

Mais pourquoi Oxford???  Bande de petits curieux ;-),  pas pour faire du shopping comme pourrait le laisser penser la première photo de l’article, mais pour l’expo Tolkien bien sûr! L’expo WHATTT? Tolkien, à la Bodleian Library. Toutes les infos sont ici : https://tolkien.bodleian.ox.ac.uk/

This once-in-a-generation exhibition runs from 1 June to 28 October 2018 at the Bodleian Libraries, University of Oxford.

Rien que ça… donc j’ai craqué et j’y suis allée. L’occasion de plonger également dans le monde D’Harry Potter, d’Alice aux pays des merveilles ou encore de celui du Livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness.

Valise remplie, liseuse à la main et c’est parti pour 4 jours de folie!

PS : je vais aussi glisser quelques informations utiles pour ceux qui souhaiterait aller visiter Oxford.

Arrivée à Gatwick

Day one, jeudi 5 juillet. Une arrivée un peu surprenante à l’aéroport de Gatwick, où l’on passe sur une passerelle qui traverse la piste, en hauteur.  J’ai pris l’option bus pour rejoindre Oxford, pas de changement à faire, la possibilité de profiter du paysage et une arrivée en plein centre ville.

Entrons directement dans le cœur du sujet avec la visite de Christ Church, le College sans doute le plus connu grâce à Harry Potter (ça se voit à la file de visiteurs à l’entrée, et aux cars de touristes, penser à réserver votre entrée en ligne) .

Çà vous rappelle quelque chose?
Et là ?

Cet escalier apparaît dans plusieurs scènes de La chambre des secrets (entre autre), mais aussi dans l’Ecole des sorciers, à l’arrivée d’Harry Potter à Hogwarts.  Sur Pinterest, il y a pas mal de comparaison intéressante entre les lieux de tournage et les séquences de film.

Le hall de Christ Church a servi de modèle pour celui qui a été créé en studio (que vous pouvez voir dans mon billet sur la visite des studios Harry Potter).

On s’y croirait, Christ Church Hall

Mais je n’ai pas fait que ma potterhead, j’ai aussi  profité du Parc, pour m’imprégner de l’ambiance d’Oxford.

Christ Church College, vu de l’autre côté du Meadow
Il y a beaucoup d’oies, pas du tout farouches.
Le sport local en été : la barque ! Vue depuis Magdalen Bridge)

En ce deuxième jour, quelques vues qui parleront plus aux lecteurs du Livre perdu des sortilèges. Pour avoir une superbe vue d’Oxford, le mieux est de monter dans le clocher de la Cathédrale Sainte Marie (University Church of St Mary the Virgin), le matin à l’ouverture c’est encore mieux car on peut à peine se croiser dans les escaliers.

Vue sur All Souls College et bibi très détendue 😉

A quelque pas il y a La Radcliff Camera qui sert aujourd’hui d’annexe à la Bodleian Library. Elle ne peut se visiter que dans le cadre des visites guidées de 1h30 de la Bodleian (à réserver bien en avance).

Radcliff Camera

J’avais un peu de temps avant mon horaire d’entrée pour l’exposition Tolkien, j’en ai profité pour aller visiter le temple des amoureux du livre : Blackwell.

Blackwell books shop

Une fois entrée, on  a juste envie d’y passer au moins une semaine.

Le sous-sol

Photo interdite pour l’expo sur Tolkien, mais je vous prépare un billet spécifique sur le sujet (avec quand même des images 😉 ).

 

 

Youpi youpi!!!

L’exposition se tenait dans le Clarendon building, qui donne bien envie d’aller emprunter quelques livres…

Inside the Clarendon building

La magie d’Oxford, à peine sortie d’un beau bâtiment, on enchaîne quelque pas pour se retrouver face au Pont des soupirs de la New College Lane. Comme une impression perpétuelle d’être dans un film.

Le pont des soupirs

La ville regorge de vieux bâtiments, de Colleges, plus beau les uns que les autres. Ici le cloître du Magdalen College. Une visite que j’ai particulièrement apprécié pour son côté fleuri.  Il y a  de nombreux massifs, tous magnifiques.

Magdalen college’s cloister

Vendredi 6 juillet était  jour de demi finale pour la France, pour la coupe du monde de foot.  Après avoir fait le tour du water meadow et du fellow’s garden du Magdalen College, je me suis dit qu’une petite pause footbalistique s’imposait. J’ai donc rejoins le pub King’s arm pour regarder la deuxième mi-temps.

Inside the king’s arm.

Après cette journée bien remplie, je me suis écroulée pour dormir plus d’une heure. Ce qu’il me fallait pour trouver l’énergie de ressortir le soir, pour aller à The Eagle and Child. On revient dans la visite littéraire, car ce pub a abrité les rencontre des Inklinks, le groupe d’écrivain dont faisait partie J.R.R.Tolkien et C.S. Lewis.

Trop dur d’être une passionnée, obligée d’aller dans un pub 🙂

2 jours et déjà énormément de souvenirs et d’images pleins les yeux.

Dans le prochain billet, il sera question d’Alice au pays des merveilles et toujours d’Harry Potter.

Je remplis ma bibliothèque : août 2016 (enfin, pas vraiment)

Le bilan de mes acquisitions d’août, ou comment être raccord avec l’actualité en ce 13 octobre ! Raté! Publication légèremment décalée.

Vous n’êtes pas sans savoir que la semaine dernière, Harry Potter et l’enfant maudit, a été disponible à la vente en Français. 

Et bien j’ai pris de l’avance en août en l’achetant en Anglais.

 

 

Et puis … c’est tout.

Oui oui, tu as bien lu fidèle lecteur, c’est tout ! (pour ce mois-là).

Visite des Studios Harry Potter à Londres (août 2014)

 

En ce beau matin du 19 août 2014, me voici à 7h00 du matin, à faire le pied de grue rue Gloucester Place pour attendre la navette magique en direction des Studios Harry Potter. Ceux-ci ne se situent pas à Londres mais à Leavesden. Le trajet dure environ une demi-heure.

Un conseil : achetez votre billet longtemps à l’avance si vous souhaitez y aller, pour pouvoir avoir le créneau horaire d’entrée que vous souhaitez. De plus, les billets ne sont pas en vente sur place.

J’ai choisi cette option car j’avoue que je ne connaissais pas trop les autres.

Après réflexion, je vous conseillerais plutôt d’aller en train jusque Watford Junction, qui dessert le studio avec une navette (un quart d’heure de trajet). Vous serez ainsi libre de repartir quand vous voulez.

Avec le bus direct, que j’ai pris, l’horaire de retour est imposé. Je pensais que 3 heures sur place me suffiraient, j’avoue que je serais bien restée plus longtemps.

TADAMMMMMMMMMMMM!!!! L’excitation est à son comble à la descente du bus.

D’ailleurs elle ne va pas retomber pendant 3h.

Une fois à l’intérieur je me dirige vers le stand qui loue les audioguides (c’est facile c’est sous la voiture). A prendre absolument ! Ce n’est pas qu’un audioguide, il présente également des petites vidéos et explique de nombreux secrets de tournages.

La file d’attente commence avant l’ouveture des portes. Il faut bien respecter sa tranche horaire.

Mais cette attente n’est pas pénible, il y a déjà la chambre de Harry à regarder.

Contrôle des billets, remise d’un badge souvenir et hop! C’est parti.

La visite commence par un petit film explicatif, suivie par le speech d’un guide. Celui-ci va nous mener dans le réfectoire de Hogwarts.

Ouvrez bien vos mirettes et furetez partout, le temps dans cette salle est limité par la présentation et ce serait dommage de rater des détails.

J’étais déjà complètement baba, les yeux écarquillés à pousser des ohhhh et des ahhhh.

Passé cette salle, toute la visite se fera librement. Attention, elle est en sens unique donc ne vous avancez plus loin qu’une fois avoir tout visité. Et des choses il y en a plein à regarder. Au sol, au mur, au plafond…

Il y aussi bien des décors que des élément expliquant le tournage, les effets spéciaux. Toutes les informations sont données par l’audioguide et illustrées par des vidéos et ce que vous avez sous les yeux.

La chambre de Harry!

Comment faire de effets spéciaux pas cher? Avec des peintures! Époustouflant.

Il y a aussi des zones de stockage avec de très nombreux accessoires.

Certaines photos se passent de commentaires.

Il y a des expositions temporaires. Quand j’y suis allée elle était sur le quidditch.

Une zone réservée vous fait découvrir les joies des effets spéciaux, ou comment se retrouver sur un balai volant 🙂 .

La photo souvenir n’est pas donnée, mais n’est pas obligatoire non plus. (je la rajouterais plus tard, ne l’ayant pas sous la main pour faire cet article).

Et voici la partie à l’extérieur. Elle est assez courte mais présente elle aussi des monuments!

Quelques bancs permettent de se poser et si j’avais eu le temps je serais bien restée pour profiter du soleil tout en dégustant ma bière au beurre. J’ai lu pas mal de retour négatif sur celle-ci, mais moi j’ai bien aimé!

Mais  où sont les Dursley ?

La partie suivante présente les différentes bestioles rencontrées dans les films, avec leur création, leur fonctionnement…

Groot ?

Aragog est juste énorme (et flippant).

Un des très grands moments de la visite. Déambuler dans le chemin de traverse.

Puis on attaque, la partie dessin, maquette…

Avec une très grosse surprise : la maquette qui a servi à tourner les scènes extérieures des premiers films.

Un petit tour dans le magasin d’Ollivander, avant de finir la visite et d’arriver dans le magasin de souvenirs. Je n’ai pas pensé à le prendre en photo, il est juste hallucinant ! (un peu comme les prix d’ailleurs). Un régal pour les yeux et quelques craquages pour moi.

La gourmandise pour laquelle j’étais obligée de craquer ! Dommage, elle n’a pas sauté dans le train quand j’ai ouvert l’emballage.

Voilà, j’espère avoir partagé avec vous un peu de la magie de cette visite en ce jour de Noël.

Un dernier petit conseil : avoir sous la main les films de Harry Potter pour votre retour. J’ai enchainé  en deux jours, les quatre premiers films.