Mes lectures du mois de janvier (13 romans, 6 BD, 3 beau-livres)

En janvier j’ai gazé (d’accord la rime est nulle mais c’est le début de l’année, ou presque).

Les livres (dans leur ordre de lecture, on s’en fiche certes) :

 

Zombie thérapie de Jesse Petersen : de la chick-li bit-lit… de la zombie-lit peut-être? Quelle que soit la classification je me suis bien marrée. A choisir pour décompresser. Le deuxième tome m’attend dans ma liseuse. 17

Zombis nazis en Sibérie, Jésus contre Hitler Episode1 de Neil Jomunsi : décidément j’ai enchaîné les lectures marrantes. Cet ovni de SF est difficile à décrire, ça fait pensé à Scoubidou, mais pour les adultes. Le titre laisse auguré un récit complètement barré et c’est le cas. Les épisodes 2 et 3 m’attendent également bien sagement. 17

Dent pour dent, Maeve Reagan T2 de Marika Galleman : de la bit-lit, plus précisément de l’Urban Fantasy, très bien faite. J’avais aimé le tome 1, le tome 2 est encore mieux, même si la fin m’a laissée toute triste. 17

La voix des rois, Les Haut conteurs T1 de Olivier Peru et PatrickMc Spare : des fois j’ai des idées bizarre comme demander un partenariat pour un tome 5 sans avoir lu les quatre premiers tomes… Le mois de janvier fût placé sous le signe des Haut Conteurs. Livre de Fantasy jeunesse, ce tome 1 un brin gentil est entraînant. On y découvre la caste des Haut Conteur, conteurs certes mais surtout aventuriers à la recherche du savoir. Le lecteur fait connaissance avec le héro de la saga. 16

Otage du plaisir, Psy Changeling T5 de Nalini Singh : rien qu’avec le titre, vous avez compris que c’est de la bit-lit mais plutôt romance… Je continue cette série car le concept des changeling, des psy et des humains comme trois espèces différentes est intéressant. Et un peu d’amuuuurrrr et une fin heureuse peut faire du bien. Malheureusement plus grand chose de nouveau. 14

Chien du Heaume de Justine Niogret : de la fantsay, même si cela pourrait être un roman médiévale. Je compte le chroniquer. quelques mots en attendant : un style étonnant pour un roman qui sort des classiques du genre de la fantasy. J’attendais un petit plus de ce livre tant salué. 15

Roi vampire, Les Haut conteurs T2 de Olivier Peru et PatrickMc Spare : le style ne changeant pas d’un tome à l’autre, c’est toujours de la fantasy jeunesse. Roland continue a faire ses armes comme apprenti conteur et affronte un vampire (quand même!). Un bon roman d’aventure, bien mené. 16

Une brèche dans le mur de Joëlle Adani : ma chronique est . 13

Coeur de lune, Les Haut conteurs T3 de Olivier Peru et PatrickMc Spare : surpriseeee!!! De la jeunesse, Fantasy. Cette fois-ci Roland affronte un loup-garou! c’est toujours aussi sympathique, même si ce tome fait penser au deuxième.  16

Legend de Marie Lu : alors c’est de la dystopie (mot compliqué casé). Gros battage médiatique autour de ce livre, que je n’ai pas trouvé exceptionnel. Il a manqué un tout petit quelque chose pour que ça prenne. Des incohérences également : l’héroïne est censée être méga intelligente et ne voit pas les trucs énormes qui se passent autour d’elle… 14

Coraline de Neil Gaiman : Un livre jeunesse fantastique très bien ficelé, même en étant adulte j’ai faillis avoir la trouille! Du mystère, de l’intrigue, un chat qui parle grin22 Un brin de morale (faut bien ça pour les petiots). Très bien quoi, mais quand même très jeunesse.16

Treize damnés, Les Haut conteurs T4 de Olivier Peru et PatrickMc Spare : le meilleur tome de la série, je trouve. toujours jeunesse mais plus noir. L’histoire se déroule de façon totalement différente par rapport aux précédents tome. Le monde dans lequel évolue notre héros est perturbant. Le récit nous réserve de nombreuses surprises. 17

L’une rêve, l’autre pas de Nancy Kress : de la SF. Le format est plus court qu’un roman, plus long qu’une nouvelle. Qu’importe, le texte se savoure du début à la fin. Je compte bien le chroniqué aussi (voui voui ça en fait deux déjà). En tout cas un gros coup de coeur pour moi et un texte qui trouve des échos dans notre société tous les jours. 19

 

Les bandes dessinées :

Larmes de d’abeille, Le grand mort T1 de Loisel, JB Djian, Mallié et Lapierre : relecture de ce tome 1 avant de lire le 3 et le 4. Les dessins font rêver et nous emmènent dans un univers parallèle. Un tome qui m’avait beaucoup plus et c’est toujours le cas à sa relecture. 18

Pauline…  Le grand mort T2 de Loisel, JB Djian, Mallié et Lapierre : ce tome est principalement axé sur la recherche de Pauline dans un monde des humains frolant l’apocalypse. Notre monde à la dérive est dépeint avec réalisme. Le mystère demeure, qu’est devenue Pauline? Que s’est-il passé? C’est l’intrigue qui a su garder mon intérêt. 17

Blanche,  Le grand mort T3 de Loisel, JB Djian, Mallié et Lapierre : première lecture donc pour ce tome et petite déception. L’histoire est principalement basée sur Blanche l’étrange fille de Pauline. Mais elle n’avance pas et les dessins du monde parallèle me manquent. 15

Sombre, Le grand mort T4 de Loisel, JB Djian, Mallié et Lapierre : l’histoire reprend enfin son cours. Pauline et sa meilleure amie partent à l’aventure dans notre monde en pleine destruction pour retrouver le moyen d’accès au monde parallèle. Les habitants de ce monde se posent eux aussi des questions (on les revoie enfin). Bref ça bouge. Les dessins nous absorbent dans l’histoire. J’attends le tome 5. 17

Faust, Ash T2 de François Debois et Krystel : j’avais chroniqué le tome 1, la lecture de la suite s’imposait. Le dessin est toujours aussi beau, les couleurs plongent toujours le lecteur dans cette ambiance gothique, noir… et l’histoire est toujours aussi captivante. Seule bémol, c’est beaucoup trop cours et on reste sur notre fin. 19

Les femmes, Magasin général T8 de Loisel et Tripp : fidèle à la série, je continue à suivre le magasin général et les aventures de sa propriétaire Marie, de son village, de son curé cette fois-ci. C’est une BD rassurante qui fleure bon le feu de bois et les gâteaux; On s’endort au son de l’accent québécois et du gramophone. Plaisir tranquille. 17

 

Les beaux-livres :

Guide du savoir survivre en compagnie des monstres de Carine M. Elian Black’Mor et Patrick Jézéquel : ma chronique enthousiaste est ici. 20/20 mesdames et messieurs!! Ça s’appelle un coupe de coeur.

Un elfe tombé du ciel de Fougasse: Ce livre est un reproduction agrandie d’un livre d’à peine 3 × 4 cm confectionné en 1922 pour  figurer dans la bibliothèque de la maison de poupée de la future reine Mary d’Angleterre. Le livre en lui même (tranche dorée, jolie couverture, son histoire) ont ajouté au plaisir de sa lecture. L’histoire est celle d’un elfe qui se retrouve dans le monde des hommes et essaye d’y faire sa place. Il se rend vite compte que le jugement des autres est bien rapide et que « There’s no place like home ». Un joli objet. 17

Milky de Lilidoll :décidément les coups de coeur vont à l’illustration. Ce livre est difficile à ranger dans une case. Il raconte une légende en français et en anglais. Cette légende est illustrée par de magnifiques dessins. Ou bien c’est le texte qui vient illustrer les dessins? Des couleurs dans les teintes violettes que j’affectionne particulièrement. 20/20

 

 C’est finis pour janvier, en février je vais peut-être être obligée de lever le pied. Je vais sortir de ma grotte 😀 

Mes lectures du mois de décembre

Voici venu le moment de faire un bilan des lectures de décembre. 

Livre

.

Dracula de Bram Stocker : une lecture un peu longue, plus d’info dans la chronique (un petit clic sur le titre et on y est). Fantastique.13/20

Tome 1 de Jill Kismet, mission nocturne de Lilith Saintcrow : de la Bit-Lit, plus précisément de l’Urban fantasy et de la bonne. Ça fait plaisir de découvrir une nouvelle héroïne avec une histoire et un monde original. J’ai hâte de lire la suite. Décidément Lilith Saintcrow me plaît de plus en plus. Pour rappel : elle écrit également les aventures de Danny Valentine. 17/20

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir de J. Heska : une bonne surprise dans le cadre de l’opération coup de coeur pour auteur peu médiatisé. 15/20

Belladone de Michelle Rowen : annoncée comme LA nouvelle série de bit-lit, hyper originale etc. Ben bof. J’ai été déçue par rapport aux annonces. Une histoire sympa mais sans plus. Un nouveau concept sur les vampires certes, mais c’est tout. Un peut trop de romance pour moi. 14/20

Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl : une belle histoire pour enfant. 14/20

Glendower de Maggie Stiefwater : la sortie étant prévue le 23 janvier j’éttendrais ce jour là pour vous en parler. YA. 16/20

Le tome 4 de cygne noir, L’héritier de l’ombre de Richelle Mead : la fin d’une série de bit-lit en beauté. 15/20

6 JC pour sauver le monde de Vincent Pernal : déçue par rapport à la quatrième de couverture. SF. 12/20

BD

Comment ratatiner les vampires de Roland Garrigue et Catherine Leblanc: c’est une BD pour enfant. Elle m’a attirée car, enfant, je l’avoue, j’ai été carrément traumatisée par les vampires avec cauchemar et surtout angoisses éveillées. J’ai donc trouvé le concept interessant, tout est bon pour lutter  contre les monstres. Les dessins sont sympas, ainsi que les idées. Elles auraient pu, peut-être, être un peu plus poussées.14/20 . 

Beaux livres

Il était une fois de Benjamin Lacombe : ahhhhhhh les illustrations de Benjamin Lacombe, mises en valeur par des pop-up. Magnifique. On pénètre dans les dessins et dans le rêve. Encore! 20/20

Mes lectures du mois de novembre

Je me lance dans une nouvelle rubrique, le bilan de mes lectures du mois (je sais je n’innove pas). Ce sera l’occasion de parler aussi de livres, BD, que je ne chronique pas, car lire est avant tout un plaisir!

Alors, en ce mois de grisaille, beaucoup de choses, dont pas mal de livres chroniqués. 

 

 

 

 

 

 

Romans :

Côté face d’Anne Denier : chroniqué, y a plus qu’à cliquer sur l’image. 8/10

Un week-end en famille de François Marchand : même combat. 6,5/10

Sans âme de Gail Carriger : décidément j’ai bien travaillé ce mois-ci, également chroniqué. 7/10

La trilogie des tripodes, tome 1 : Les montagnes blanches de John Christopher : pareil. 7,5/10

Le puits des mémoires tome 1 : la traque de Gabrile Katz: également chroniqué. 8,5/10

Le puits des mémoires tome 2 : Le fils de la lune de Gabriel Katz : on clique. 9/10

Pour seul cortège de Laurent Gaudé : j’ai reçu ce livre et bien je ne sais pas trop comment, ai-je participé à un concours? Je ne sais plus…. Bref je remercie les Editions Acte sud pour cet envoi. Je n’avais jamais lu de livre de Laurent Gaudé et ce fût un réel plaisir; une écriture qui nous transporte dans d’autres contrées. Envoutante, un brin magique. Une lecture très agréable et une belle découverte. 7/10

Queen Betsy, tome 1 : vampire et célibataire de MaryJanice Davidson : chronique encours de rédaction, publication le 15 décembre. en attendant suspens.

Beaux livres/Livres illustrés :

La petite sorcière de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez : les illustrations sont vraiment poétiques. Le texte malheureusement est plus pour les enfants (livre jeunesse) . J’aimerais la version adulte pour être comblée. 8/10

Grimoire des sorcières de Benjamin Lacombe et Sébastien Perez : je suis totalement fan des beaux livres, grimoires et autres formats qui sortent de l’ordinaire, j’ai donc adoré ce livre qui permet de remonter dans l’arbre généalogique de la petite sorcière. Les dessins sont toujours aussi beaux. Le papier a une texture spéciale, la couverture est imprimée de relief doré… 9,5/10

Les amants papillons de Benjamin Lacombe : un peu comme pour la petite sorcière, j’adore les dessins, mais je ressent un petit manque sur le texte. C’est un très jolis conte, mais je reste un peu sur ma faim car j’en voudrais plus. Je vous rassure j’ai bien aimé. 8/10 

4 histoires fantastiques illustrées de E. A. Poe illustration de Cris Grimly : un seul regret, que la version soit abrégée car destinée aux enfants. Les illustrations sont super! un mélange de Tim Burton et de Gotlib. Délirantes à souhait. Une belle découverte! 8,5/10

BD :

Au pays des ombres de Mathis et Thierry Martin : des critiques enthousiastes dans des revues consacrées aux BD m’ont donné envie de le lire. Du coup achat par correspondance et petite déception à l’arrivée. Le thème  de la mort pour les enfants est traité de façon intéressante, mais j’avous ne pas avoir adhéré au dessin complètement. Un peu gênant pour une BD. J’aime bien la trame de fond, mais c’est avec les visages que je bloque. 6/10

 

Et voilà c’est finis pour novembre, un mois riche en lecture et en découverte!