Pour halloween …

Je lirais bien Feed :

Une histoire avec des zombies dont j’entends le plus grand bien (des zombies! wéééééééééééééé!!!)

Soit je finis par craquer mais le prix grand format est un peu arghhhhh, ou alors je l’offre à ma liseuse (que je ne suis censée n’avoir que pour noël…)….

 

En attendant je lis :

que j’accueille le temps de la lecture. c’est en effet un livre voyageur, les infos sont ici.

 

A suivre…

Coup de coeur pour auteur peu médiatisé : Éclat de rêves de Maïwenn Soler

Je continue mes lectures dans le cadre de l’opération :

Cette fois-ci j’aborde la Littérature de l’imaginaire avec :

Éclats de rêves de Maïwenn Soler

Quatrième de couverture :

Tout commence par une carte ne se référant à rien de connu, soulignée d’inscriptions incompréhensibles. Puis, ce sont ces quelques phrases, que Raïlyan de Preyloy, cartographe, découvre dans un ouvrage de la bibliothèque royale:
« Jadis, ils se dispersèrent aux quatre vents. Leur foyer était devenu trop petit, ou bien étaient-ce eux qui [étaient devenus trop] nombreux… Ils s’égaillèrent un peu partout, emportant avec eux une branche de leur arbre-maître. »
Fasciné, il décide d’en apprendre plus et finit par découvrir de nombreux textes similaires. Tous mentionnent une mystérieuse civilisation, oubliée de tous.
C’est en allant à la recherche de ce peuple, les Abouteurs, qu’il aborde une île, un monde à part où le temps s’écoule de manière différente, un monde de sagesse, construit autour d’un arbre qui détient le savoir mais aussi la mémoire d’une civilisation disparue…

L’histoire en quelques mots :

 Raïlyan, cartographe, grâce à ses lectures a découvert une ancienne civilisation, ainsi que sa localisation. Il pense que cette civilisation pourrait aider son roi à sauver son royaume des invasions qui se préparent. Il est donc mandaté par son roi pour partir à la découverte de l’île qui a abrité cette mystérieuse civilisation pour essayer d’y trouver des réponses. Le récit va présenter ses différentes découvertes.

Ma lecture :

Le premier tiers du livre m’a emballée, du fait de l’écriture, de l’histoire. Je trouve que l’auteur a eu une très bonne idée pour la base de cette civilisation disparue, les Abouteurs. Je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler les secrets de ce livre, mais il a une petit goût d’Avatar. Par contre le second tiers m’a déçue. J’en ai peut-être trop attendu. J’attendais que quelque chose arrive, mais rien n’est arrivé. J’ai suivi le reste du livre avec intérêt pour voir où l’auteur voulait nous emmener.

La richesse de ce livre est l’écriture qui est très belle, harmonieuse, agréable à lire. Les descriptions sont intéressantes. La narration se fait principalement à la première personne, ce qui permet de ressentir le vécu des personnage. Mais cette narration est faite de la part de nombreux personnages et le changement de narrateur n’est pas forcément signalé. De plus, le récit est par moment raconté à la troisième personne. Tout ceci peut embrouiller le lecteur et j’avoue avoir fait quelques aller-retour, afin de vérifier que je suivais toujours l’histoire de la même personne.

A part le cartographe et quelques membres de son entourage,  il y a une multitude de personnages, anonymes. Se femme m’a plue à travers les descriptions qu’il en fait. Pour les autres, difficile de s’y attacher ou d’avoir réellement une opinion, on ne les côtoie pas assez longtemps.

Je pense que le passage que j’ai préféré dans ce livre est celui où l’histoire nous est racontée par celui qui permet aux Abouteurs de partager leur savoir. Les descriptions sont alors oniriques, ce qui se prête très bien au narrateur du moment. J’ai moins apprécié le milieu du livre où on découvre un peu plus l’île et la société des Abouteurs par les récits que le cartographe partage avec nous. La lecture est très passive, on ne peut pas suivre l’histoire d’un héros, le lecteur doit attendre le récit suivant.

Au final :

J’ai vraiment aimé le style de l’auteur, mais j’ai été déçue que l’histoire ne soit pas un peu plus développée. J’aurais aimé suivre les aventures d’un personnage en entier, au lieu de l’effleurer. Je suis un peu insatisfaite du livre en tant que roman, car j’en aurais voulu plus, mais par contre en le présentant en tant que conte, là je ne suis pas déçue.

Challenge loufoque et aléatoire

Un nouveau challenge pour moi, bien rigolo, proposé par Dieu, enfin Florel, sur Livraddict.

Alors ça consiste en quoi? Tout est expliqué ci dessous de la plume de Florel.


Salut à tous !

Alors je viens par ici vous proposer un nouveau challenge parmi tous vos challenges.

Comme le titre l’indique, le principe de ce challenge aléatoire c’est d’être avant tout complètement loufoque et de s’amuser, cependant le but de ce dernier, est de lire en 3 mois un livre avec les deux idées qui auront été tirés au sort et données par vous par MP.

« Par idée », j’entends tout et n’importe quoi ! Soyons fun.

Par exemple on peut imposer :

–    Un genre ( Nouvelle, policier, BD,…)
–    Un thème (saison, pays, évènement…)
–    La présence ou l’absence d’une couleur, d’un objet commun, sur la couverture.
–    Un titre avec un mot, une lettre -en double ou pas-, un signe de ponctuation,… dedans.
–    Exiger que le livre ne se déroule pas dans un pays donné ou au contraire se déroule dedans.
–    Avoir un minimum de page à lire, (mais pas 1000 pages non plus, soyons raisonnable).
–    Exiger que l’auteur soit d’une certaine nationalité, ou pas.
–    Lire un livre d’une maison d’édition, ou encore d’une collection.
–    Demander que l’auteur ne s’appelle pas Tartempion, David, Hercule… ou le contraire.
–    Que le titre comporte 3 mots, ou une saison, ou un moment de la journée…
–       Que l’auteur soit vivant, mort…
–    Etc, etc, … ce n’est pas les idées qui manquent. ^^

Néanmoins une chose très importante, ne demandez pas la lune. Il faut que les idées proposées soient raisonnables. Ne demandez pas de lire une collection genre pléiade que personne n’ira lire, ou encore que le personnage principal soit par exemple une grenouille fan des Powers Rangers, c’est irréaliste. Mais bon, on peut quand même bien s’amuser même en étant raisonnable.

Règles :

– Lire en 3 mois un livre avec les deux idées dedans, si vraiment vous ne trouvez pas de livre correspondant choisir qu’une seule idée.

– Proposer par MP à chaque fin de session une seule idée, ça donne plus de chance aux autres.

– Publier votre billet et mettre le lien à la date prévu sur ce topic, si parfois y’a des décalages pour diverses raisons ce n’est pas grave.

– Ne pas imposer de lecture en langue étrangère. Pas tout le monde lit en langue étrangère, par contre rien ne vous empêche de lire en VO si vous le voulez.

– Par contre un billet de participation sur votre blog n’est pas obligatoire, et pour ceux qui n’ont pas de blog, vous pouvez toujours demander à réserver une date pour votre billet sur le blog de Livraddict. Mais prenez-y vous assez à l’avance. dft009
Sinon je veux bien publier votre billet sur mon blog, si jamais vous n’avez pas de blog.

– Il n’est pas obligatoire de participer à chaque session.

– On peut parfaitement se rajouter en cours de session.

Pourquoi participer ?

Déjà parce que c’est débile, mais aussi parce que ce challenge peut, qui sait ?, faire pour d’autre challenge en cours. Sans compter qu’il peut vous faire sortir des vieux livres de votre PAL, ou peut-être même vous en faire acheter d’autres grin

NB : Je ne participerai pas à toutes les sessions, mais je serais là pour prendre vos idées et en tirés à chaque fois deux au sort.
J’essayerais aussi à chaque fin de session de prendre tous vos billets pour les réunir sur mon blog dans un billet. Ensuite je mettrai le lien de ce billet ici, comme ça ça sera plus facile à suivre si des gens veulent mieux voir.

Je crois que je n’ai rien oublier, dite moi si y’a un truc que vous ne comprenez pas. 


1er session : Les deux idées à mélanger sont celle de Rose La tranche du livre doit être blanche et celle de Unchocolatdansmonroman Que l’auteur soit originaire d’une île. Et comme y’a pas plus de précision sur ce dernier point toutes les îles mondiales sont bonnes.

Date des billets 1er session : 13/12/2012


J’ai trouvé mon titre yepeeeee!!!!!!!!!!

17 lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

Quatrième de couverture : « Je n’aurais jamais imaginé que Lena pouvait me fuir ou me cacher des choses. Qu’un jour arriverait où nous ne comprendrions plus. Mon statut de Mortel m’interdisait l’accès au monde des Enchanteurs, mais était-ce une raison pour rompre tout lien ? Après le désastre du seizième anniversaire de Lena, j’vais pensé que l’aimer et la soutenir suffiraient. Mais il fallait croire que je m’étais trompé. »

Ayant bien aimé la lecture de 16 lunes, c’est avec plaisir que je me suis inscrite à la lecture commune proposée par Angelbb sur Livraddict.

 

L’histoire en quelques mots

Ce livre est la suite de 16 Lunes, on y retrouve donc les mêmes personnages, ainsi que des nouveaux. Il traite de la vie d’enchanteurs et d’humains.  Lena tente de faire face à la mort de son oncle et s’éloigne d’Ethan. Elle n’a pas choisi entre la voie des ténèbres ou celle de la lumière et ce non-choix sera présent dans tout le livre. Ethan, face au comportement de Lena, trouve du réconfort auprès d’une nouvelle amie Liv. Celle-ci souhaite devenir gardienne. C’est très très synthétique mais il est difficile de faire une synthèse de l’histoire sans trop en dévoiler.

Mon impression 

Le début du livre ne m’a pas plus emballé que ça. On retrouve nos héros à la suite du drame qui s’est déroulé lors des 16 ans de Lena. Nathan lui court après, elle s’éloigne… J’ai trouvé que l’histoire mettait un peu de temps à se lancer. En fait, c’est un peu l’ambiance du livre, une ambiance pesante, une impression que rien ne se passe, mais que quelque chose va arriver.

A la lecture je trouve qu’on ne se rend pas du tout compte qu’il y a deux auteurs. Je me demande laquelle apporte quoi. En tout cas cela ne pose pas de problème de lecture, celle-ci est très fluide. Le choix du narrateur change par rapport à de nombreux romans de fantasy, car c’est un homme. Mais finalement les réflexions sont un peu les mêmes, que si le narrateur était une femme. Cela est sans doute dû aux auteurs qui sont des femmes, ou alors pensent-ils comme nous? (Là j’ai un gros doute 😉 ).

J’ai moins aimé Lena dans ce livre, je l’ai trouvé inconstante. Même si la fin de l’histoire permet de comprendre pourquoi cela n’a pas fait dissiper ce sentiment. J’ai beaucoup aimé le personnage de Liv, petite bibliothécaire, grande aventurière. Elle n’est pas faite pour la passivité des gardiennes, même si elle en a le savoir et les compétences. J’aime toujours Amma, sorte de grand-mère omnisciente avec de super pouvoirs.

Le cadre d’une petite bourgade du Sud des États-Unis se prête bien comme décor de guerre entre les enchanteurs des ténèbres et ceux de la lumière. Les vieux bâtiments (et les grands-tantes) recèlent à souhait de mystères et de surprises. Le cerveau du lecteur n’a aucun soucis pour s’y projeter.

J’ai vraiment apprécié les passages où Ethan découvre les tunnels qui permettent de passer d’un lieu à un autre, d’un monde à un autre. Ces moments sont plein de suspens et de découvertes mystérieuses. Par contre je n’ai pas aimé le premier tiers du livre où Ethan se questionne par rapport à Lena (elle m’aime ou pas etc.).

 Au final, j’ai bien aimé ce livre malgré quelques longueurs. J’ai été heureuse de retrouver le monde des enchanteurs mais sans plus. J’attendrais que la suite 18 lunes sorte en poche pour le lire, mais je le lirais.

 

Les participants à cette lecture sont :Angelbb, Audel, tweety805,   so-kelly, Kincaid40,  Kassandra,  Michou,  Antomilna,  Danouna, June

Coups de coeur pour auteurs peu médiatisés : Sacrée petite robe noire

Ca y est ! Les lectures ont commencé pour l’opération

 (un petit clic sur la bannière pour aller sur le blog dédié)

 

Je débute avec l’un des livres sélectionnés dans la catégorie littérature générale :

Sacrée petite robe noire de Nathalie Ribierre-Dubile

L’histoire est celle de Betty. Son avenir est tout tracé depuis qu’elle a épousé un brillant avocat devenu Ministre de l’Intérieur. Ses activités de « femme de », ne lui suffisent plus. Elle va, de ce fait, s’impliquer dans un projet culturel en banlieue. Cela va l’amener à rencontrer un rappeur très connu, ce qui va bouleverser sa vie.

 

Le début du livre plante le décor de façon logique : Betty, son histoire, sa vie, son mari Paul, sa fille Salomé et sa meilleure amie Pauline. Passé le premier tiers du livre, arrive l’élément perturbateur, le rappeur. A partir de là, j’ai trouvé que le récit était un peu moins cohérent. Les évènements (et pas des moindres mais je laisse, la surprise aux lecteurs) s’enchaînent très rapidement, sans que le lecteur est le temps de dire ouf et ceci jusqu’à la fin du livre.

Avoir choisi la femme du Ministre de l’Intérieur comme héroïne permet d’avoir un cadre propre à la Chick lit : de l’argent, une femme qui a du temps pour le shopping… Par contre, certains comportements de l’héroïne sont un peu étonnant ou surprenant vu sa situation.

Je dirais que le point fort de l’histoire est la richesse des idées de l’auteur et que le point faible est qu’elles sont trop concentrées.

L’histoire est racontée à la première personne, par Betty. Cela permet d’être plongé au cœur de l’histoire, même si, parfois, elle manque un peu d’émotion et semble décrire une histoire qui lui est arrivée il y a très longtemps.

J’ai bien aimé le personnage de Betty. On comprend bien sa vie au début du livre, car elle résume l’évolution de son parcours au fil des années. Le lecteur peut donc tout à fait réaliser que sa vie actuelle n’est plus tenable, trop ennuyeuse et que les choses doivent changer. Par contre ses décisions sont un peu extrêmes, ce qui a pu me laisser perplexes. Paul est très rapidement énervant. Il ne s’intéresse qu’à sa carrière et ne tient pas compte de sa femme (même si pour un Ministre de l’Intérieur ça ne parait pas surprenant). Il aurait pu être sympathique en répondant à l’appel au secours de sa femme, mais on se rend bien compte, qu’il le fait pour étouffer le scandale et donc toujours dans son intérêt.

Le passage que j’ai le plus aimé est celui ou Betty reprend sa vie en main et affirme ses droits vis-à-vis de son mari. Elle refuse de rester plus longtemps dans une annexe de leur maison et reprend sa place. Par contre, je n’ai pas aimé le tout début du livre, car même si l’idée de partir d’une gueule de bois pour retrouver ses souvenirs (ce qui permet de nous  présenter l’héroïne), sous entendre qu’elle ne sait plus du tout qui elle est, est vraiment trop gros.

Au final je trouve que ce livre pourrait être le condensé d’un livre qui me plairait beaucoup plus. Il y a de très nombreux coups de théâtre, qui passeraient mieux s’ils étaient plus espacés et que le lecteur ait un peu plus de temps pour digérer le précédent.