Worldcon 2014 : LonCon3 day three (avec un focus sur la Dealer’s room)

Les souvenirs du 1er jour c’est ici et du deuxième jour.

 

Un troisième jour sous le signe des dédicaces ! Un marathon de dédicaces. Tombée du lit, me voilà sur site à 9h15… la queue pour la dédicace de GRRRRRRRRRRRRRR Martin avait déjà débutée… Pas convaincue d’y participer, je me présente à l’ouverture de la Dealer’s room pour mes premières dédicaces du jour.

 

 

 

Je suis la première à aller voir Karen Miller, qui est charmante.

Puis Sarah J Maas, aussi souriante qu’en table ronde.

 

 

 

Le sommeil me rattrape et la fatigue se fait sentir, alors quitte à faire la loque, autant le faire en attendant G.R.R. Martin. Je me retrouve donc parmi les 200 heureux à faire la queue, d’abord à l’extérieur du bâtiment. L’ambiance est très bonne, des gâteaux circulent…. Par contre les consignes sont très claires, un seul livre, pas de mot particulier, arrivé le livre ouvert…. L’usine. Apparemment GRR s’en est plaint après à son attaché de presse.

 

Avec un livre en français et qui n’était pas le trône de fer, j’ai eu le droit à quelques mots et je suis repartie ravie

Je file assister à la deuxième moitié de la conférence : The World at Worldcon: French and Francophone SF/F avec Tom Clegg, Bradford Lyau, Pierre Pevel, Eric Senabre, Elisabeth Vonarburg, Antoine Rouaud et Laurence Suhner. Malheureusement les échanges manquent un peu de dynamisme et je pars en quête de ma pitance et de personnes avec qui papoter.

14h00 le marathon reprend avec Stephan Baxter, qui me demande comment je trouve Voyage, que je venais tout juste de commencer…. Dommage pour moi, je manque de matière pour l’échange.

Toutes les dédicaces étant espacées d’une heure, j’ai plus que le temps de me promener dans la dealer’s room tout en restant à proximité. Dans le précédent article, vous avez pu voir des photos des libraires, bouquinistes…  Il y a également de très nombreux autres marchants : affiches, autographes, bijoux., Tshirt, jeux, peluche chat à deux têtes (le must have de la convention)…

16h00 : je suis à poste pour la dédicace de Kelley Armstrong (j’en profite pour rafler plein de marque-page parmis ceux qu’elle a apporté).

Dans ce grand espace appelé Dealer’s room, il y a également des scientifiques qui vous parlent des galaxies, d’avions, de simulateur de vol de pigeons… Des expositions sur des jeux, des auteurs… Des réalisations de fans ou encore des oeuvres d’art échappées de l’exposition voisine… 

Retour dans le grand hall pour la dédicace de Tanya Huff. C’est étonnant de constater la célébrité de certains auteurs, dont on ne parle pas forcément beaucoup en France.

En grande fan de la Ballade de Pern, je ne pouvais pas louper Todd Mc Caffrey qui a repris le flambeau après sa mère. Malheureusement à part le premier de ses livres, les autres n’ont pas été traduits, comme je lui ai fait remarqué. Il s’est empressé de le dire à son agent.

 Dans les allées les plus reculées, on peut croiser d’étranges compositions, un endroit pour se créer des costumes, des expositions de costumes justement… 

 

 

 

Il y a aussi de drôle de petites pièces. En fait ce sont sensés être les « chambres » des invités d’honneur. Forcément je ne me rappelle plus à qui est attribuée la première.

 

 

  

 

 

Plus facile pour celle-ci, celle de robin Hobb

 

 

 

 

  

 Celle du regretté Ian Banks, avec une composition de bouteilles de wisky.

 

 

 

 

Pour John Clute.

  

 

 

17h00 : lecture de Lisa Tuttle. Grand moment de plaisir qui me donne envie de lire de nouveaux textes. Je n’avais pas apporté mon bel exemplaire de Ainsi naissent les fantômes, comme elle n’était pas inscrite pour les dédicaces. Une séance de dédicace s’improvise à la sortie de la lecture, ni une ni deux, j’ai sorti mon carnet.

J’étais motivée pour assister à d’autres conférences, malheureusement en ce samedi l’affluence est importante et il faut prévoir de faire la queue pour avoir une place et je commence à en avoir un peu marre de faire la queue. Mais ce n’est pas grave, on croise toujours quelqu’un avec qui discuter dans les couloirs.

Et il y a toujours de bonne surprise, en effet je découvre que la maison d’édtion Del Rey a organisé une séance de dédicace et qu’en plus elle offre les livres!!! (et l’apéro). Impossible de résister, je repars avec les bras pleins.

Au programme de la soirée il y a la « Masquerade » sorte de cosplay très amateur. Je me laisse plutôt séduire par la soirée organisée par Gollancz et Bragelonne, avec une liste d’auteurs présents impressionnantes et des discussions des plus surprenantes (je retiens particulièrement celle sur la romance gay avec Stéphane Marsan). Le Fan village commence a manqué, petit tout histoire de voir des « restes » de la masquerade et de boire un dernier verre avant de prendre le trameway.

 

 

Deux mordues de lecture attendant le tramway….

 

 

 

 

 

Mon sac était lourd et pas pour rien! 

 

 

 

Goodies et verre collector.

 

 

 

 

Ils y étaient aussi : Les mandragores

4 réflexions sur « Worldcon 2014 : LonCon3 day three (avec un focus sur la Dealer’s room) »

  1. Génial ce reportage MJ ! waow GRR MARTIN quand même ! J’ai lu Skin Trade,c’ est une excellente longue nouvelle ! de belles lectures en perspective, tu as du revenir avec une valise en plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :