Utopiales 2015 : retour sur le premier jour

Préambule* : 

MarieJuliet : Surpriseeeeeeeeeeeeeee !!! Le voici, le compte-rendu des Utopiales 2015 !!!

Petite Voix Pernicieuse : Attends ? Les Utopiales ??? Ce n’était pas genre en octobre ? Tu l’avais annoncé .

MJ : Euhhhhh oui, mais…..

PVP : Tu n’as pas déjà annoncé la rédaction de ce compte-rendu plusieurs fois ?

MJ : Si.. mais… j’avais aqua-poney !

PVP : Et tu le présentes quand même 5 mois 6 mois après ?

MJ : Oui, car j’adore ce festival et après-tout en parler quand personne n’en parle, c’est peut-être, justement, le bon moment ! Et maintenant tais-toi, parlons de cette première journée !

 

 

 Entre les panneaux d’affichage et les affiches dans le tramway, je suis rassurée, je ne me suis pas trompée de date, il y a bien les Utopiales !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès l’ouverture la scène Shayol est prise d’assaut. Mais j’ai encore un peu de temps. Du coup je file à la librairie, profiter des rayons vides et des étalages pleins.

 

 

 

 

 

 

Le temps aussi d’aller voir ce qui a changé par rapport à 2014, avec par exemple, cet espace revu : L’Agora de M. Spoke, situé à côté du bar de Mme Spoke. Une très bonne idée, car on a enfin affaire à un véritable espace de conférence, d’échange, qui remplace une table et deux chaises.

10h00 : Conférence d’ouverture par Roland Lehoucq sur « Interstellar » est-il un film réaliste ?

Sa présentation était si brillante que j’ai eu l’impression d’avoir tout compris, mais trois heures plus tard, impossible de résumer les informations sur les trous noirs…

Bénéficiant d’un accès à la salle presse, j’ai le plaisir d’y retrouver Lorhkan et de papoter un bon moment avec lui.

Premiers achats auprès d’ActuSF : l’anthologie 2015 des Utopiales et l’anthologie 42 puis je file voir Sylvie Lainé en dédicace. Parler avec les auteurs, ça je sais faire. Résister à la tentation, moins, donc je craque pour L’animale, une de ses nouvelles, illustrée.

 

A 13h00 j’essaye de suivre la conférence avec Etienne Klein, mais elle s’avère un peu ardue et je décroche.

Je continue donc ma visite du site avec deux de mes compères enfin arrivés : Jae-Lou et le Barbu. Nous passons pas mal de temps dans l’exposition réalisée pour les 20 ans du label Série B. La présentation était vraiment sympa, j’ai craqué sur le tableau de post-it 🙂

 

 

Autre exposition BD, avec Olivier Ledroit ses illustrations pour Wica. Je n’ai pas craqué sur le graphisme, mais j’ai adoré les expositions d’objet.

 

Les Utopiales c’est aussi croiser plein de blogueurs entre deux conférences, comme Lhisbei du RSF blog ou encore se retrouver à échanger avec une auteur et traductrice au milieu de la librairie comme Mélanie Fazi

Entre temps, Ptitetrolle me rejoint. Après une bonne pause bien méritée, je reprends ma « chasse à la dédicace ». Ma nouvelle « victime » est Jeanne A. Debats.**

 

Qui sera suivie de Jean-Laurent Del Socorro, que je rencontre avec plaisir pour la première fois.

 

17h00 : il est temps de se « refaire » une conférence tout de même. Je file voir : Symbiotes et parasites : petit nuancier des formes de vie composées en science et en science-fiction avec : Jean-Claude Dunyach, Guillaume Lecointre, Laurent Queyssi, modéré par Sylvie Lainé. Un thème passionnant !

18h00 : Pour une fois, je fais une tentative cinéma avec cinéma avec Equilibrium, mais je craque au bout de 20 minutes. Du coup, direction le bar, l’occasion de croiser beaucoup de monde, de papoter encore et toujours, puis de profiter de l’inauguration. Le bar c’est quand même le meilleur endroit pour discuter avec des auteurs, des traducteurs, des critiques, des directeurs de collections, des blogueurs…

Je finis ma journée (avant de partir me restaurer en ville) par un énième tour à l’expo/atelier de légos. Les câbles métalliques serviront à accrocher les modèles des participants.

 

 

Les ptits nouveaux !

 *NB1 : Où le lecteur découvrira que je ne suis peut-être pas toute seule dans ma tête

** NB2 : Promis, je ne leur fait pas mal

 

Ils y étaitent aussi et partagent leurs souvenirs : Trolle, Arieste, Lhisbei

8 réflexions sur « Utopiales 2015 : retour sur le premier jour »

  1. Oh tu n’as pas aimé Equilibrium? (tu parles bien du film avec Christian Bale?). Il m’avait bien plu à l’époque (pt’être qu’il a mal vieilli?)… :p
    Je crois que je me serais beaucoup amusé avec l’expo/atelier lego ^^
    C’est chouette une rétrospective longtemps après (je pourrais pt’être faire pareil pour les Quais du polar… non, en fait j’ai la flemme…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :