Le suivant sur la liste de Manon Fargetton

ID :

Auteur :  Manon Fargetton – Editions : Rageot Thriller – Parution : 18/02/2014  – 266 pages – prix : 9,90 € – genre : Thriller, Jeunesse, SF

 

Quatrième de couverture:

 Izia bifurqua dans la rue du collège. Elle consulta sa montre. Parfait. Izia collectionnait les mots sur son carnet de liaison et se faisait un devoir de ne jamais arriver à l’heure. Elle leva un sourcil étonné en apercevant Nathan qui déboulait sur son vélo à l’autre bout de la rue. Elle s’apprêtait à traverser en snobant le passage clouté lorsqu’une Mercedes aux vitres teintées surgit du carrefour. Trop vite. Beaucoup trop vite.

Elle distingue sans peine le regard déterminé du conducteur qui enfonçait la pédale d’accélérateur.
La voiture était déjà sur Nathan.
Elle cria.

A force de voir le nom de Manon Fargetton sur la blogosphère, j’avais très envie de découvrir ses écrits. Quelle belle occasion que « Le mois de » sur Book En Stock! J’ai choisi de commencer par ce thriller pour adolescent.

Mon ressenti :

On rentre dans l’histoire immédiatement. Le premier contact se fait avec Nathan, en 3ème, qui, pianotant sur son ordi, a fait une découverte extraordinaire, tout en s’occupant de sa petite sœur. Quelques pages suffisent à le rendre sympathique et là, premier choc : il se fait écrasé (l’auteur ne nous ménage pas)! Autant dire que le ton est donné : suspens et actions ! Le titre le laissait supposer, rien d’agréable n’est promis aux héros de cette histoire. Nous allons suivre la course endiablée de quatre adolescents, qui cherchent à savoir qui ils sont, tout en étant poursuivi par un groupe obscure d’activistes, qui souhaitent leur mort, sur un fond de manipulation génétique…

Le rythme est effréné comme dans un film d’action, chapitres courts, changement de narrateurs. Manon Fargetton maîtrise parfaitement toutes les ficelles du thriller. On a l’impression de courir tout le long de la lecture, n’ayant qu’une envie, reprendre son souffle. Autant vous dire que les pages défilent. Seul bémol, j’aurais souhaité un peu plus aller au fond des choses, avoir plus de descriptions. Mais ce manque pour moi, s’avère être un atout pour le public cible.

Ce public va d’ailleurs pouvoir se retrouver dans nos héros. On a un peu tous les stéréotypes du collège : le rebelle Samuel, Izia la discrète, Morgane la star de l’école, Nathan le studieux et Timothée qui ne rentre dans aucune case. Ces personnages sont très crédibles et ont toutes les préoccupations d’adolescents d’aujourd’hui : premiers émois, l’impact du regard des autres, la place dans le groupe ou encore la vie avec des parents séparés. Mon préféré reste Nathan, vous me direz qu’il a été écrasé, certes…

Au final, une histoire très bien construite pour les adolescents. Des héros charismatiques, du rythme, une enquête étonnante, des menaces de morts… le tout parfaitement lié.

 

D’autre avis chez : PtitetrollePhooka

n°18 n°7

Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges de Cindy Van Wilder

ID :

Auteur : Cindy Van Wilder – Editions : Gulf Stream  – Parution : 04/09/2014 – 364 pages – prix : 18 € (Ebook : 11,99€) – genre : Urban Fantasy, young adult

 

Quatrième de couverture:

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…

 

Quelques mots :

Si vous n’avez pas lu le tome 1, il va être très difficile de ne pas vous spoiler, je préfère vous prévenir (d’ailleurs la quatrième de couverture vous donne pas mal d’infos). Si vous avez lu mon avis sur le tome 1, vous avez vu qu’il m’avait beaucoup plu. Tellement, que j’ai décidé de lire le tome 2 le mois suivant.

 

Mon ressenti :

Le tome 1 se termine sur de nombreuses interrogations, que ce soit sur les personnages du « présent » (Peter et ses camarades), que ceux du « passé » (les ancêtres des Outrepasseurs). Que va-t-il arriver au premier, que sont devenus les second? comment va se dérouler ce second tome??? Si vous vous rappelez, le premier tome s’est beaucoup déroulé dans le passé, au temps où les premiers Outrepasseurs ont été maudits par un fé, le Chasseur. J’avais d’ailleurs regretté qu’il se passe autant dans le passé, même si la construction était très originale. Dans ce tome 2, tout change et l’histoire se passe presque exclusivement dans le présent. Le rythme du récit est très dynamique et l’histoire addictive. On a affaire à un récit, certes plus classique dans la construction, mais que j’ai trouvé très jouissif à lire. C’est simple, je l’ai commencé un soir et fini le lendemain midi! 

Au niveau de l’histoire, nous allons donc retrouver Peter, Shirley et les autres jeunes Outrepasseurs en plein entraînement. Le livre débute sur la capture d’un fé. Car surprise ! si le lecteur était inquiet de l’avenir des Outrepasseurs dans le tome 1, « Comment allaient-il survivre à la malédiction??? », il les retrouve dans le tome 2, profitant de cette « malédiction » qui s’est avérée être une manne financière et une source de pouvoir. J’ai beaucoup apprécié ce retournement de situation, même si je abbore ce que font les Outrepasseurs de leur pouvoir, à savoir capturer les fés pour les exploiter. Mais les fés ne sont pas démunies et vont pouvoir à leur tour faire basculer la situation. L’auteur se joue de la moral des contes de fées, pour notre plus grand étonnement! Je ne vous en dirais pas plus, à vous la découverte !

Ce deuxième opus permet d’en apprendre plus sur chaque personnage et sur les maisons qu’ils représentent. J’appréciais déjà beaucoup Peter, de la maison du Goupil, dans le tome 1. Cette nouvelle lecture vient renforcer ce sentiment, Peter va être le seul à se rebeller contre les actions des Outrepasseurs envers les Fés. Au risque de sa vie, il va s’accrocher à ses convictions et essayer de remédier au mal perpétré par les Outrepasseurs.

Au final, ce deuxième tome est très différent du premier, beaucoup plus classique dans sa construction. On retrouve tous les éléments qui font la réussite d’un livre pour young adult (héros charismatiques, actions…), tout en gardant une grande originalité dans l’histoire. Il se dévore d’une traite et si le lecteur reste sur sa faim, c’est juste parce qu’il n’a pas le tome 3 à se mettre sous la dent!

 

D’autres avis chez : Trolle, Phooka, …

 

n°15 n°6

Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiers de Cindy Van Wilder

ID :

Auteur : Cindy Van Wilder – Editions : Gulf Stream  – Parution : 06/02/2014 – 350 pages – prix : 18 € – genre : Urban Fantasy, young adult

 

Quatrième de couverture:

-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.

– Nous ?

– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

 

A la sortie de ce livre, j’étais tombée en arrêt devant la magnifique couverture. Mais n’en sachant pas plus, je n’avais pas franchi le pas de l’achat. Depuis, il a reçu le Prix Imaginales Jeunesse en 2014 et a également été sélectionné pour de très nombreux autres prix…. et sa lecture a été validée par des blogueuses de confiance.

Mon ressenti :

Je n’ai lu aucun résumé du livre, ni la quatrième de couverture, la découverte a donc été totale, ce qui était très bien. Tout commence de nos jours, avec Peter un lycéen londonien qui rentre chez lui. Le calme ne durera pas plus de cinq pages, car très vite sa vie est transformée. Il découvre d’étranges pouvoirs à sa mère et se retrouve héritier d’un lourd secret. Mais si l’histoire commence avec Peter, nous allons passer la majeur partie du temps avec ses ancêtres, en France, au moyen âge. Nous allons découvrir la confrontation entre humains et fés (pas les jolies fées avec des petites ailes, plutôt celles des contes, qui font peur et qui mangent les promeneurs égarés), qui a des répercussions encore de nos jours sur Peter et Les Outrepasseurs.

J’ai trouvé la succession entre passé et présent bien menée, le retour au présent ponctuant l’histoire lui redonnait du dynamisme. Une alternance très bien vue, même si, j’aurais souhaité passer plus de temps au présent, l’histoire du passé s’avérant un peu longue parfois. Le texte est très agréable à lire et pour qu’il soit accessible à des lecteurs juste un peu plus jeunes, il y a des notes de bas de pages explicatives (il y aussi une note un peu sadique de l’auteur puisqu’elle nous renvoie au tome 2!).

Même si on le voit peu, mon personnage préféré est Peter, un adolescent presque comme les autres, qui est très perturbé par ce qu’il découvre. J’ai moins accroché avec ses ancêtres, peut-être parce que leur mode de vie, de penser, est très éloigné de notre présent.

Au final, ce premier tome s’avère être une introduction au monde des Outrepasseurs,. Les bases sont posées, les origines expliquées …. mais le présent reste totalement mystérieux. Coup de chapeau à Cindy Van Wilder, qui m’a fait apprécier Peter, alors qu’au final ce tome parle bien peu de lui. Une chose est sure, quand on referme le livre, on n’a qu’une envie, connaître la suite !

 

D’autres avis chez : Lelf, Ptitetrolle, Marmotte, Phooka, Sia

n°2 n°13

n°20 n°5

Le mois de mars sera le mois de Cindy Van Wilder

Mais keskecé ?
Un petit rappel sur « Le mois de » chez Book En Stock :
Dup et Phooka de Book en stock ont décidé depuis 2011 de mettre en avant chaque mois un auteur en lui donnant la parole. 
Elles ont appelé ce rendez-vous : LE MOIS DE…
 
Et alors ?
Et bien en mars c’est le mois de Cindy Van Wilder.
J’ai eu l’occasion de la rencontrer sur plusieurs festival et j’ai enfin lu le tome 1 de sa trilogie, fantastique jeunesse, Les Outrepasseurs. une chronique enthousiaste est à venir très prochainement.
Et où ça se passe ?
Alors viendez nombreux! Viendez poser toutes les questions qui vous passent par la tête, même si vous n’avez pas de partenariat, même si vous n’avez jamais lu l’auteur, même si vous avez peur!
Cindy est très gentille et ne mord pas.

Half Bad, tome 1 : Traque blanche de Sally Green

ID :

Auteur : Sally Green  – Editions : Milan – Parution :  24/09/2014  – 382 pages – prix : 16,90€ – genre : fantastique, jeunesse

 

Quatrième de couverture:

Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.

 

Voilà un livre qui a fait le buzz lors de sa sortie, à grand renfort de campagne promotionnelle. J’étais plutôt curieuse de le découvrir et j’ai eu la chance de le gagner sur le blog de Karline. La proposition d’une lecture commune dans le cadre du challenge jeunesse et young adult m’a motivée et hop! Voilà mon avis.

Mon ressenti :

La couverture du livre est très bien faite, elle donne envie de découvrir l’histoire de la personne enfermée, dont la main agrippe un grillage. Je n’ai pas été déçue, car dès le livre ouvert, l’auteur nous plonge dans le quotidien de Nathan, enfermé dans une cage. Pourquoi? Nous ne le découvrirons que bien plus tard. Ce début d’histoire pose beaucoup de question : qui est Nathan? Quels sont ses pouvoirs? Comment est-il arrivé dans cette cage? Tout cela m’a profondément intriguée et m’a donné envie de découvrir les réponses.  J’ai donc été entraînée par le récit. Après un début en fanfare, retour en arrière par flash-back pour apprendre l’histoire de Nathan. Complot, actions… l’histoire s’accélère et la vie de Nathan se complique pour arriver à la cage et à après. La fin est arrivée bien trop vite à mon goût, avec quelques éléments un peu précipité. si j’avais eu le tome 2 sous la main, j’aurais enchaîné.

Le récit est haché, donnant un rythme particulier au récit. Je trouve qu’il correspond au caractère de Nathan, un peu brut de décoffrage. La lecture est assez facile, mais bien écrite. Un bon accord pour de la littérature jeunesse/young adult. J’ai lu ce livre à un moment où j’avais besoin d’une lecture légère et cela correspondait parfaitement.

Nathan me fait penser à un chat de gouttière. Il a reçu beaucoup de cailloux et il est difficile de l’apprivoiser. La vie ne lui laisse pas beaucoup de choix et je la trouve tout bonnement injuste. L’histoire peut donc s’avérer difficile à lire pour les plus jeunes, car le pauvre Nathan n’est pas épargné, que ce soit physiquement que psychologiquement. Les autres personnages tiennent plutôt bien la route, sauf celui d’Annalise à la fin du livre. Ce qui lui arrive ne semble pas très cohérent et un peu bâclé.

Au final, une lecture récréative et assez facile à lire. L’histoire est très intéressante et présente une vision de la magie et des magiciens originales. Cependant il y a quelques couacs dans le récit.

 

 Lecture commune avec : Acro, Chani. D’autres avis chez : Mutinelle, Karline

Et toutes les informations sur le site internet dédié.

n°4 n°17 n°60