Déracinée de Naomi Novik

ID :

Auteur : Naomi Novik-  Traduction : Benjamin Kuntzer- Edition J’ai lu –   Parution :  26/09/2018  – 512 pages – Prix : 8.50€– Genre : Fantasy, conte

Quatrième de couverture :

Depuis toujours, le village de Dvernik est protégé des assauts du Bois – une forêt maléfique douée d’une volonté propre – par le « Dragon », un puissant magicien. Celui-ci, en échange de ses services, prélève un lourd tribut : à chaque génération, la plus jolie jeune femme de la communauté disparaît dans sa tour. Cette année, c’est Kasia qui sera choisie. Forcément, c’est la plus belle, la plus populaire.
Personne n’en doute, et encore moins Agnieszka, qui n’a jamais voulu de cet honneur. Mais les choses ne vont pourtant pas se passer comme prévu, et Agnieszka va découvrir un monde au-delà de l’entendement…

Mon avis:

J’ai été hypnotisée par la couverture -des fois il m’en faut peu pour lire un livre- et attirée par la quatrième de couverture. Tout cela m’a plongée dans ce récit qui a reçu le prix Nebula en 2015, d’une auteure que je ne connaissais pas. Grand bien m’a pris.

C’est difficile d’expliquer ce sentiment à la lecture, comme un confort, un bien-être, tant le texte était agréable à lire. Peut-être parce que je sortais d’une lecture exigeante, sûrement grâce à la plume de l’auteure.

Sans doute, aussi, car j’ai pris beaucoup de plaisir à relire un conte, mais adapté à mon moi adulte. Car avec un bois maléfique, une reine à sauver, des jeunes filles enlevées, on est bien dans un conte. Mais ici l’héroïne n’aime pas les robes de princesse, se promène toujours pleine de boue et n’a pas sa langue dans sa poche. Quel régal de voir apparaître des caractéristiques des héroïnes de caractère que l’on peut croiser dans la Fantasy chez Agnieszka.

L’univers est aussi envoûtant avec un bois qui fait disparaître les chevaliers, les armées… les villes! Il est vivant, menaçant. On ne sait pas trop au début de l’histoire quelle sera sa place. Il la grignote au fur et à mesure pour envahir tout le récit et nous amener à une fin des plus surprenantes.

Il y a aussi des scènes cocasses. Par exemple quand Agnieszka est choisie pour aller dans l’antre du dragon, qui finalement est un magicien, on s’attend à ce qu’elle doive se battre pour sa survie. Que nenni, affronter un bougon tout au plus, qui ne sait pas comment se comporter avec cette jeune femme maladroite.

Il y aura certes un peu de romance, mais cela va tellement bien dans un conte. Si l’on trouve cela un peu mièvre, pas de problème l’exploitation du thème de la magie vous changera les idées, avec des références à des personnages haut en couleurs comme Baba Yaga.  Ces emprunts au folklore slave donnent encore plus de piment au texte.

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé cette lecture. Un vrai conte de fée mais avec un brin de fantasy bien noire dedans, avec une héroïne qui a du caractère, de la magie étonnante. Et une plume très agréable. A lire.

Après avoir réussi à maîtriser le feu retors et déterminé, il me gronda furieusement pendant dix bonnes minutes, me traitant d’andouille décérébrée, rejeton d’éleveurs de cochons – « Mon père est bûcheron ! » m’exclamai-je.
– De feignasse de manieurs de hache ! se corrigea-t-il alors.

D’autres avis chez : Gilwen, La tête dans les livres, Book en stock, Zina

21 réflexions sur « Déracinée de Naomi Novik »

  1. J’ai été également surprise et très agréablement par ce roman. Je ne découvrais pas Naomi Novik. L’aspect conte est bien présent, c’est indéniable, destiné à un public adulte. Même la petite romance ne m’a pas gênée!

  2. J’avoue que ce livre ne me tente pas plus que ça 🙁
    Je n’aime pas les contes revisités en général et en plus j’ai toujours peur que ça finisse en bouillie YA sans saveur.

    Du coup même si j’aime bien Naomi Novik (Téméraire était très sympa malgré son coté YA justement), je ne pense pas que je lirais un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.