Aeternia, tome 2 : L’envers du monde de Gabriel Katz

ID :

Auteur : Gabriel Katz- Edition Pocket –   Parution :  10/11/2016  – 448 pages – Prix : 8.60€– Genre : Fantasy, dark fantasy

Quatrième de couverture :

C’est l’heure du duel décisif entre les deux camps qui s’entredéchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s’affronter sur le sable de l’arène, un combat qui peut faire basculer le destin d’un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ?

Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d’Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n’a plus qu’un recours : la violence. Entre complots, combats et trahisons, chacun lutte pour sauver sa place et parfois sa vie…

Mon avis :

J’ai lu le Tome 1   il y a trois ans et demi. Quand je relis ma chronique, je vois que j’avais trouvé la lecture entraînante. Mais 3 ans après j’avais en souvenir une lecture un peu décevante car trop classique avec un cliffhanger à la fin du livre, pas très surprenant.

C’est sur ce souvenir mitigé que j’ai commencé le tome 2, qui végétait sur une étagère. Heureusement que Whiteaker m’a motivé pour le reprendre, car je fus agréablement surprise.

J’ai retrouvé avec plaisir le style très efficace de l’auteur, entraînant. En quelques pages, j’étais replongée dans l’histoire que j’avais un peu oubliée. Le champion Leth Marek était mort assassiné à la fin du tome 1. Le récit commence juste après et va nous maintenir en haleine jusqu’à la fin.

Le nouveau héros du récit se présente en la personne de Desmeon, que j’ai trouvé beaucoup plus intéressant. Un personnage plus cynique, au passé de gladiateur pas toujours très glorieux. Il a également beaucoup d’humour et un peu trop de malchance pour son propre bien. Il va être entouré de deux personnages féminins Nessirya et Synden, qui ont également du caractère et qui ne se laissent pas écraser.

Ce héros donne le ton de ce tome 2. Une histoire beaucoup plus sombre, beaucoup plus cynique.  Les dessous des deux religions qui s’affrontent sont révélés et c’est bien loin de ce que l’on pouvait imaginer. Je ne m’attendais pas d’ailleurs à un récit aussi sombre (j’avais vraiment oublié ma chronique du tome 1) et ce fût vraiment une très bonne surprise. Cette fois-ci, même si j’ai vu arriver la fin, j’ai quand même été étonnée.  L’auteur n’a pas cédé à la facilité, même si il reste dans un registre très classique.

Pour conclure, j’ai été très agréablement surprise par ce tome 2 qui propose un récit très sombre, avec un personnage principale cynique. Je l’ai trouvé plus originale que le tome un, tout en restant assez classique dans le registre de la dark fantasy. Il se lit facilement. Un bon moment de lecture.

C’était peut être la première fois de l’histoire de la cité qu’un haut conseiller, un gladiateur et une prostituée avaient partagé un repas – qui plus est au pied d’un lit défait.

D’autres avis chez : Blog-O-Livre, Pimousse, Sia, Joyeux-Drille, Walpurgis, L’ours inculte

 

8 réflexions sur « Aeternia, tome 2 : L’envers du monde de Gabriel Katz »

  1. De mon côté cette suite ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, le trouvant plutôt moyen même si quelques bonnes idées transparaissaient ici ou là.
    Contenant qu’il t’ait plu en tout cas.

  2. Dark fantasy = intérêt sacrément aiguillonné par chez moi !
    Mais depuis que j’ai adoré Les annales de La Compagnie Noire de Glen Cook, j’ai tendance à placer la barre super haute… c’est mal, je sais ^_^

    1. Je n’ai toujours pas tenté Les annales de La Compagnie Noire, j’ai lu des retours mitigés.
      Mais si tu as aimé, il va falloir que je me penche sur le sujet.

  3. Ton avis me redonne confiance dans cette duologie. Comme toi, je ne sais plus trop l’histoire si ce n’est que j’en étais un peu déçu. De ce fait, je vais peut-être le programmer à mon tour ^^ (il faudrait aussi que je finisse l’autre série de Katz. en fait, je crois n’avoir fini aucune série chez lui ha ha ha).
    En tout cas, j’étais content de faire cette session du LDPA avec toi et que le livre t’ai plu 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.