Sous l’ombre des étoiles de Thomas Geha

ID :

Auteur : Thomas Geha – Editions Rivière Blanche – Parution : 2 Décembre 2013 – 198 pages –  Prix : 17€ – Genre : SF.

Quatrième de couverture :

« Kee. Il s’appelle Kee Carson. Ses yeux pleurent du sang. » Sous l’ombre des étoiles nous raconte l’histoire de Kee Carson, recueilli par la Tribu de l’Espace sur la planète Seinbeck, après une cryoveille de 250 ans. Il était tireur d’élite dans l’armée humaine qui combattait les Salamandres. Il découvre à son réveil que les deux espèces vivent maintenant en harmonie sur cette planète, ce qui est un peu dur à avaler pour lui, surtout quand il fait la rencontre de Sirval, le Salamandre de sa Tribu ! Cependant cela se comprend, car ils affrontent maintenant un ennemi commun, qui plus est sur une planète souvent hostile, les autochtones Seinbecks

 

Thomas Geha, un nom lu régulièrement sur la toile, chouchou des mamies de book en stock … Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre de le lire ! Merci à Book en stock et à Rivière blanche pour m’en avoir donné l’opportunité.

Mon ressenti :

En quelques pages, le décor est posé et le lecteur plongé dans l’histoire. Kee Carson, tireur d’élite dans un vaisseau spatial, le templier, se réveille après deux siècles d’hibernation sur la planète Seinbeck. Il va devoir s’adapter à ce nouveau monde, où les ennemis sont devenus amis. Point de guerre inter galactique ici (juste des vestiges), mais des rapports humains (comment dire, inter espèce?). L’adaptation de Kee à son nouvel entourage, à ses nouveaux compatriotes, dont fait parti Sirval, représentant de l’espèce des salamandres, les anciens ennemis des humains, va nourrir la réflexion du lecteur. Comment se comporter face à un ancien ennemi, que l’on doit accepter en ami (et que tous ses comparses considèrent comme un ami)? Comment accepter la différence ? Sur quoi se base le rejet de l’autre ? Il est bien entendu possible de lire sans trop se poser de question. Le récit est d’ailleurs rondement mené et je me suis retrouvée très rapidement à la fin du livre.

Ce qui m’a étonné dans ce livre, c’est que l’histoire se passe quand même à l’échelle d’une planète, il y a de nombreux personnages, des batailles… et le souvenir que j’en garde est comme celui d’un huis clos, uniquement basé sur les échanges intimistes entre les personnages. Peut-être parce que l’auteur insiste sur les rapports entre les différents protagonistes ?

Le personnage de Kee m’a beaucoup plu. Il reste bloqué au départ sur ses à priori (les salamandres sont nos ennemis), puis il arrive à évoluer. Je pense que cette intelligence n’est pas donnée à tout le monde.

Au final j’ai bien aimé cette lecture porteuse d’espérance, sur fond de planet opera, Tomas Geha porte un message de tolérance. Cependant j’aurais apprécié un peu plus d’action et un format un peu plus long. Cette lecture m’a en tout cas convaincue de découvrir d’autres textes de l’auteur.

D’autres avis chez : Blackwolf, Licorne, Jae Lou, Dup, Phooka, Ramette, Lhorkan, Lune, Cornwall

 

 

 

  n°12

3 réflexions sur « Sous l’ombre des étoiles de Thomas Geha »

  1. Tout à fait d’accord pour cette impression de huis-clos ! Je crois en effet qu’on a eu les mêmes impressions sur l’ensemble, je ne te cache pas que le sabre de sang m’a bien plu personnellement, correspondant mieux à mon genre, (je l’ai préféré, mais chut ! Ne le dis a personne ! ) bises MJ

Répondre à Licorne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :