Retour sur mes lectures de septembre

Zombie Story, tome 1 : Zombie Island de David Wellington : Je pensais faire une chronique pour le challenge zombie, mais j’ai été déçue par cette lecture. Je ne sais pas trop comment l’expliquer, mais il y a l’histoire, les personnages, mais ça ne semble pas fluide, ni dynamique. J’ai plus été attentiste à l’histoire, sans être prise dedans.   14

Danny Valentine, tome 4 : Terminus Saint-City de Lilith Saintcrow : Bon Danny, fait un brin de psychanalyse, je ne sais pas un truc, bouge toi! Mais arrête de te lamenter sur ton sort! Ton mec est un démon, forcément il ne va pas se comporter comme un humain! Tu en deviens ennuyante à la fin…. Je t’aime toujours, j’ai envie de savoir comment se terminent tes aventures, même si le dernier tome n’est pas publié en français, mais là tu deviens pénible.  15 

Drift de Thierry Di Rollo 17

Brainless de Jérôme Noirez 16

Avec tes yeux de Sire Cédric 17

Fruits Basket, tome 01 de Natsuki Takaya : Je crois que j’ai entendu parlé de ce magna dès ma première rencontre de blogueurs, il fallait donc que je le découvre. Il faut l’avouer, plutôt une déception ce premier tome. un récit décousu, des images sympas mais sans plus.15

Fruits Basket, tome 01 de Natsuki Takaya : Je veux comprendre pourquoi autant de gens aiment ce manga! J’ai donc poursuivi avec le tome 2. L’histoire commence enfin à se développer, le scénario coule un peu mieux. Je vais continuer ma découverte. 16

Un éclat de givre de Estelle Faye : chronique en cours, à lire ! 18

5 réflexions sur « Retour sur mes lectures de septembre »

  1. J’ai été super déçue de ce premier tome.
    Je n’ai pas embarqué du tout dans l’intrigue… du coup je me suis arrêtée là…
    Acr0, si tu veux le tester, je peux te faire voyager mon exemplaire

  2. J’adore ces retours de lectures, c’est le moment où je récapitule aussi toutes mes tentations piochées par chez toi ! Et dieu sait qu’il y en a une bonne poignée chaque mois…
    Seul petit souci (et pas des moindres) à l’allure où je lis actuellement, j’en ai pour dix vies, au moins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :