Le cycle de Syffe, tome 1 : L’enfant de poussière de Patrick K. Dewdney

ID :

Auteur :  Patrick K. Dewdney –  Illustrations : Fanny Etienne-Artur- Editions  Au diable Vauvert-  Parution :  17/05/2018  – 624 pages – Prix : 23€– Genre : Fantasy

Quatrième de couverture :

La mort du roi et l’éclatement politique qui s’ensuit plongent les primeautés de Brune dans le chaos. Orphelin des rues qui ignore tout de ses origines, Syffe grandit à Corne-Brune, une ville isolée sur la frontière sauvage. Là, il survit librement de rapines et de corvées, jusqu’au jour où il est contraint d’entrer au service du seigneur local. Tour à tour serviteur, espion, apprenti d’un maître-chirurgien, son existence bascule lorsqu’il se voit accusé d’un meurtre. En fuite, il épouse le destin rude d’un enfant-soldat.

Mon avis :

Dévoré en mai, je ne m’étais pas encore posée pour mettre au clair mes idées. Car voyez-vous, je l’ai adoré ce livre. Mais pourquoi ? Grande question.

Pour l’histoire ? On retrouve une quête initiatique assez classique en fantasy. Un orphelin qui va devoir se débrouiller pour survire au milieu des intrigues et des guerres.  Mais cet univers est assez original et très riche, on y rencontre un médecin arabe, des esprits de la forêt, des peuplades nomades, des guerriers qui font penser aux chevaliers germains, des intrigues politiques, un brin de magie….  le tout construit avec minutie. L’auteur prend vraiment le temps de construire cet univers et de placer pas à pas les pions sur son échiquier.

Pour l’écriture ? Plus de 600 pages, dévorées en  quelques jours, sans s’en rendre compte. Le texte coule tout seul, il se lit sans difficulté, même si le récit est très riche et avec beaucoup de plaisir.

Pour les personnages ? Nous suivons les aventures de Syffe, un orphelin qui va passer de la boue au palais, pour finir traqué dans la forêt et apprenti guerrier. Ça fait beaucoup en peu de temps pour un seul enfant, rien ne lui sera épargné, mais cela reste toujours crédible et les sentiments de Syffe sont toujours justes.  Mais il n’est pas seul, de nombreux personnages intrigants et intéressants croisent sa route comme le première-lame Hesse, ses compères d’enfance, les membres des clans…

Parce que c’est le premier tome de sept? Et quel bonheur de pouvoir lire sept tomes de cette qualité! Le deuxième tome est d’ailleurs sur le point de sortir.

Parce que la couverture est magnifique et qu’il y a des illustrations à l’intérieur ?

Tout simplement pour tout ça. Je me suis régalée et j’ai hâte de lire la suite des aventures de Syffe.

Il n’est pas déshonorant qu’un homme reste à la yourte pour s’occuper des enfants et des tâches ménagères pendant que sa femme part sur la piste du gibier. Dans les Hautes-Terres, le pragmatisme est un art de vivre et, si une jeune fille tire mieux que son frère ou porte mieux l’épée, il est naturel que ce soit elle qui hérite des armes de la famille.

 

Comme tous les petits enfants, je rêvais stupidement d’aventures et de gloire et je m’imaginais que ce que le Var grisonnant me proposait c’était l’incarnation tangible de ces mêmes rêves stupides. je me voyais déjà grand et altier, vêtu d’une armure sur un destrier scintillant. La réalité était tout autre, bien sûr, et durant les heures qui suivirent, Uldrick tenta de me faire comprendre ce qu’était la guerre, la terreur, la boucherie et les hurlements. Si ces récits morbides tempérèrent quelque peu mon enthousiasme initial, je m’accrochai malgré tout à mon idée.

D’autres avis chez : Au pays des caves Troll, Blackwolf, Lorhkan, Joyeux Drille...

16 réflexions sur « Le cycle de Syffe, tome 1 : L’enfant de poussière de Patrick K. Dewdney »

      1. Pas du tout… 😉

        Ce que j’ai lu qui s’en rapproche le plus est : La horde du contrevent, Un pont sur la brume et le premier tome des Livres de la Terre Fracturée de Jemisin .

        Et puis c’est tout !

        Je suis plus Cyberpunk, Hard SF, Anticipation… lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.