Du sang sur le sable de Robert Karjel

ID :

Auteur : Robert Karjel – Traduction : Lucas Messmer -Edition Denoël, collection Sueurs froides-  Parution : 02/11/2017 – 512 pages – Prix :  22.50€ – Genre : policier

Quatrième de couverture :

Djibouti, au creux de la corne de l’Afrique. Un soldat suédois est tué sur un champ de tir. Les services secrets envoient l’agent Ernst Grip pour faire la lumière sur cette mort suspecte, mais sa présence n’est pas du goût de tout le monde.
Pendant ce temps, une famille de quatre Suédois naviguant non loin de là, dans le golfe d’Aden, est capturée par des pirates somaliens. Leur vie est en danger, la pression monte pour le gouvernement, et c’est ainsi qu’Ernst Grip se retrouve bombardé négociateur et doit traiter avec les pirates.
Pour résoudre ces deux affaires, Ernst Grip comprend qu’il va devoir recourir à des méthodes peu orthodoxes. Mais peut-on se permettre de rester dans les limites de la loi et de la moralité quand des vies humaines sont en jeu? 

Mon avis :

J’aime bien découvrir des auteurs que je ne connais pas du tout. Le profil, d’ancien militaire suédois, de Robert Karjel m’a intriguée et la présentation du livre m’a beaucoup plu, c’était parti pour une lecture polar.

L’auteur est suédois, mais ne vous attendez pas à une lecture qui se passe dans le froid. Ici l’histoire se déroule majoritairement en Afrique. Vous avez peut-être entendu parler des bateaux militaires qui accompagnaient les navires marchands au large de l’Afrique, des pirates qui les attaquent ou qui s’en prennent aux voiliers de tourisme ? Nous allons avoir droit à tout ça, mais aussi au trafics, à la corruption. Il va y avoir beaucoup d’actions, mais aussi des enquêtes, de l’espionnage. De quoi ne pas s’ennuyer.

L’auteur nous fait profiter de son expérience passée et nous plonge au cœur des intrigues militaires, où la raison d’état prend le pas sur la vérité. Ses mots sonnent juste et on peut avoir l’impression de suivre un reportage de l’intérieur.

Le héros de l’histoire est taillé pour le rôle. Ernst Grip, militaire/agent secret/garde du corps à ses heures perdues, est le super homme d’action qui sait tout faire. Il va donc être envoyé par le gouvernement suédois pour enquêter sur la mort d’un soldas suédois. S’en suivra une cascade d’actions, car bien entendu c’est un meurtre. Seule faille dans la carapace de notre militaire, la mort de son conjoint qu’il peine à surmonter. Cet élément le rend plus humain et un peu moins caricatural.

Vous l’aurez compris : de l’action, de l’action, de l’intrigue, du suspens…. peut-être pas toujours dans la finesse, mais en tout cas j’ai passé un très bon moment de lecture et j’ai bien envie de découvrir le premier roman de l’auteur, mon nom est N.

 

 Policier n°3

8 réflexions sur « Du sang sur le sable de Robert Karjel »

  1. Décidément en ce moment j’ai l’impression que c’est à la mode les « polars » qui donnent le sentiment d’avoir affaire à un reportage/documentaire ^^ (sentiment que m’a laissé Pukhtu Primo, bien bon mais il faut se l’ingurgiter!).

    Si le tien n’est pas un pavé et qu’il n’y a pas d’interminables descriptions/longueurs, je pourrais me laisser tenter.

    Merci de me le faire découvrir, ainsi que son auteur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *