Livra’deux pour palAddict : 16ème participation

Le LDPA avait été en pause sur livraddict, puis avait repris, sans ma participation car il y avait un autre challenge un peu sur le même thème (destockage de pal en duo). Le second n’existant plus, j’ai eu envie de participer à nouveau.

Après un lamentable raté sur la précédente édition, livre lu mais non chroniqué, j’ai quand même réussi à trouver un binôme.

Continuer la lecture de « Livra’deux pour palAddict : 16ème participation »

Kabu Kabu de Nnedi Okorafor

ID :

Auteure : Nnedi Okorafor-  Couverture : Katarzyna Wimanska – Traduction : Patrick Dechesne- Les éditions de l’instant –   Parution :  01/05/2018 –  357 pages – Prix : 25 €– Genre : SFFF, afrofuturisme

Quatrième de couverture :

Au bord d’un pipe-line, une jeune femme joue de la guitare pour un zombie d’un genre particulier. Dans un village nigérian, deux soeurs investissent une maison que leurs parents ont fait construire mais qui, curieusement, n’est pas meublée. Au lieu de l’amener à l’aéroport, un chauffeur de kabu kabu, ces taxis clandestins qui hantent les rues de Lagos, emmène sa cliente au coeur des légendes africaines. Sur la côte de Calabar au début du vingtième siècle ou sur l’étrange planète Ginen, Arro-yo est une coureuse de vents, obligée de se battre pour exister malgré sa chevelure qui la désigne aux autres comme maudite

Continuer la lecture de « Kabu Kabu de Nnedi Okorafor »

Mes lectures d’octobre 2018

Le dernier homme, tome 1 de Margaret Atwood : J’avais déjà commencé ce livre annoncé comme un classique de la Science fiction, mais j’avais butté au bout de quelques pages. Grâce à Verdorie, qui m’a proposé de le lire dans le cadre du challenge Livrad’2 pour pal addict, je l’ai dépoussiéré. Pas de chance, une fois de plus ça n’a pas trop marché, mais je suis allée jusqu’au bout de la lecture cette fois-ci. Le concept d’apocalypse déclenché par l’humain, dans une société où tout est génétiquement modifié est très intéressant. Mais je n’ai pas trop accroché aux nouvelles créatures, les crackers, créées pour remplacer les hommes.  C’est également très bien écrit, mais je suis restée en dehors du récit. 16

Trois fois la fin du monde de Sophie Divry  : Une écriture poignante qui nous plonge dans l’horreur de l’enfermement. Une écriture poétique qui nous fait rêver la liberté. Un récit qui ne peut pas laisser indifférent.  Un récit qui donne envie de goûter le grand air dans la nature. Une auteure à découvrir. 17

Le monde de Meg Corbyn, tome 1 : Lac argent de Anne Bishop  :  J’aime beaucoup la série Meg Corbyn. Dès que j’ai su qu’un spin off allait sortir j’ai voulu le découvrir. Aussitôt reçu, aussitôt lu. On retrouve tout ce qui me plaisait dans la série, le même type de créatures (on en découvre quelques nouvelles bien étranges comme les boingueurs), une enquête policière et une héroïne au premier abord assez fragile (pas merci l’ex-mari), mais qui a un vrai potentiel. Ce qui arrive à certains méchants de l’histoire m’a bien fait plaisir d’ailleurs. De l’urban fantasy comme je l’aime.  17