A comme Association, tome 1 : La Pâle Lumière des ténèbres d’Erik L’Homme

Quatrième de couverture :

Prénom : Jasper. Age : 15 ans. Description : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon. Profession : agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues). Signes particuliers : pratiques la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Aime : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l’Agent stagiaire Ombe. Mission : démanteler un trafic de drogue chez les vampires.

Apparemment voilà un livre qui se classe dans les incontournables en  jeunesse, écrit par des français. En effet, le projet a été travaillé par Eric L’Homme et Pierre Boterro. Celui-ci a signé le tome 2 et le tome 4. Eric l’homme a décidé de poursuivre le projet après sa disparition. 

Mon ressenti :

Le récit à la première personne embarque immédiatement le lecteur dans les aventures de Jaspert. J’ai suivi cet adolescent sympathique dans ses pérégrinations et ses enquêtes surnaturelles. L’histoire est assez courte, n’oublions pas le public jeunesse, un peu trop courte pour une adulte, signe que j’ai apprécié du début à la fin.

Le style est tout à fait adapté au public, mais jamais abêtissant. Le je omniprésent et les dialogues donnent beaucoup de vie au texte, ce qui est parfait pour un livre d’aventures jeunesse.

Jaspert est vraiment chouette, il a beaucoup d’humour, une bonne dose de curiosité, qui n’est pas sans danger d’ailleurs. J’ai envie de savoir comment il va évoluer et grandir. De nombreux personnages secondaires laissent présager des développements ultérieurs intéressants : Ombe, un autre agent stagiaire, mais une fille, Walter le chef, le sphinx qui s’occupe des réserves, la mère de Jaspert sorte de sorcière new age…

Tout le livre est sympathique, mais j’ai particulièrement apprécié les visites de la réserve, pleine de mystères et d’ingrédients bizarres et avec un gardien, surnommé le sphinx vraiment intrigant.

Au final, une lecture agréable, une bonne histoire pleine d’aventure, pas moralisatrice. Un très bon roman jeunesse, qui me donne envie d’en lire une version pour adultes.

 Session 17 : Lumière

3 réflexions sur « A comme Association, tome 1 : La Pâle Lumière des ténèbres d’Erik L’Homme »

Répondre à Têtedsleslivres Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :