6 JC pour sauver le Monde de Vincent Pernal

Quatrième de couverture :

 2nn8, un futur proche indéterminé ou alternatif.
Plusieurs décennies se sont écoulées depuis l’invention du gaz moutarde, la séparation de Pink Floyd, ou l’apparition du DVD Blu-ray. Aujourd’hui, la fusion nucléaire est acquise. La lune grise se colore. Les yeux se tournent vers la planète rouge. Le présent n’est pas tout rose, mais l’Homme vit toujours en espèce dominante sur sa planète bleue, malgré les nombreuses menaces qu’il s’est lui-même créé ce dernier siècle. Enfin… Vivre est peut-être un peu exagéré. La majorité d’entre eux tente de survivre comme elle le peut dans les dangereuses jungles urbaines que sont devenues les villes d’un monde régi par une économie sans pitié. Beaucoup broient du noir, et ne croient plus en un futur doré. Moins nombreux sont ceux qui rêvent encore à des lendemains meilleurs. Parmi eux, il y a un agent secret qui aimerait bien résoudre rapidement sa nouvelle enquête. Et il y a surtout six jeunes scientifiques idéalistes qui construisent une étrange machine…

 

Rappelez-vous, ce livre faisait parti des livres présenté pour la sélection « Coups de coeur pour auteurs peu médiatisés  » 2013 et j’avais bien envie de le lire. C’est chose faite, puisque l’auteur m’a gentiment envoyé la version numérique du livre.

 

L’histoire en quelques mots :

Le lecteur va suivre les aventures de 6 JC (prénoms commençant par J, nom de famille par C), esprits brillants créés par des manipulations génétiques. Ceux-ci souhaitent construire une machine à remonter le temps afin de modifier le monde tel qu’il est et de le rendre meilleur.

 

Mon ressenti :

Le lecteur est rapidement plongé dans l’histoire dès le début du livre. On apprend à connaître peu à peu des différents protagonistes. Cette découverte se poursuit tout le long du livre car le récit principal est entrecoupé d’histoires parallèles écrites par les héros, ou de petites histoires sur des personnages secondaires. Ces digressions personnellement m’ont freinée dans ma lecture. Même si elles étaient intéressantes dans leur unité, je n’ai pas forcément vu ce qu’elles apportaient de plus à l’histoire à part m’embrouiller parfois.

Le texte est très bien écrit. On imagine sans mal les différents personnages et leur environnement. Un bémol : j’aime beaucoup les blagues patachons et les calembours, par contre en faire un best off dans un roman de SF…. bof. Ça devient même lourd à force et c’est dommage.

J’ai trouvé très intéressant les projets de génies génétiques qui ont contribué à créer les 6 héros de l’histoires, ainsi que les présentations de leurs travaux de recherche (en gros ce qui fait SF dans le livre). J’ai moins aimé la visite de Toulouse de l’un de nos 6 JC, même si j’ai bien reconnu la salle de concert Le bikini, caché derrière le nom monokini (en gros tout ce qui est très proche de la vie « actuelle »).

Il y a beaucoup de personnages principaux : 6 héros, mais également beaucoup de personnages secondaires. Difficile d’en préférer un à un autre, faute de temps pour les connaître.

Vous l’aurez compris, cette lecture ne m’a pas emballée malgré une idée de départ intéressante. Les multiples histoires parallèles auraient peut-être dues être gardées pour d’autres textes, plutôt que de venir encombrer la lecture. Cela donne l’impression que l’auteur ne sait pas vraiment décidé sur le style de texte qu’il voudrait écrire :  » de la SF, oui mais je peux aussi faire autre chose, du contemporain, de l’historique, de l’espionnage….. »Les blagues a deux balles auraient pu aussi être distillées avec un peu de parcimonie.

Une réflexion sur « 6 JC pour sauver le Monde de Vincent Pernal »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :