Un week-end en famille de François Marchand

Quatrième de couverture :

Faire la connaissance de ses beaux-parents n’est jamais chose facile. Surtout s’ils habitent en Samouse, région que le jeune marié va apprendre à connaître le temps d’un week-end interminable.

Dès le vendredi soir, il lui est évident que cela se passera mal. Mais jusqu’à quel point ?

Et l’impulsivité dont il fera preuve est-elle due à son état psychologique déjà bien dégradé ou à la rencontre de plein fouet avec la diabolique Samouse ?

Son objectif de départ – limiter les dégâts – finira par faire place à une exaltation mystique qui culminera le dimanche, jour du Seigneur.

Un roman désopilant, un jeu de massacre permanent où tous les mauvais sentiments sont mis à l’honneur.

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du match de la rentrée littéraire organisé par priceminister. Je l’ai choisi car je ne connaissais pas l’auteur (une occasion pour moi de découvrir un nouvel écrivain), la quatrième de couverture m’a beaucoup plus et le couteau en couverture aussi. C’était parti.

A l’arrivée…. et bien je ne sais toujours pas si j’ai aimé ou pas ce livre. Et oui, donc pas facile d’en faire une petite chronique. Alors …

J’ai aimé/j’ai adoré :

La description de la Samouse qui ressemble en partie à nos campagnes (pour la cueillette des champignons), mais également en partie à nos périphéries de grande ville (les zones commerciales, la fascination pour Ikea), la description des personnages . Tout cela est fait avec brio et humour.

 

Je n’ai pas aimé / j’ai détesté :

Que le jeune mari s’acharne dans le dénigrement de sa belle famille, n’y-a-t-il vraiment rien à sauver, rien d’autre à dire? On passe de l’humour à la méchanceté.

Qu’il n’y ait pas plus de transition vers le pétage de plomb du mari. Heureusement qu’il y a l’épilogue, autrement je n’aurais pas aimé l’histoire, que j’aurais trouvé incohérente.

 

Je regrette

Que l’auteur n’est pas plus décrit l’état pré « pétage de plomb » du protagoniste principal, ainsi que le pétage de plomb en lui même. J’ai trouvé qu’à ce moment là l’histoire était trop brève.

Qu’il n’y ait pas plus d’information sur les protagonistes. Ils se marient à Las Vegas et on se retrouve en France??? Comment cela s’est-il passé?

En conclusion

Une bonne idée au départ, des descriptions taillées à la serpe, mais une histoire qui aurait méritée plus de développement et de lien entre les différentes étapes.

Note : 13 /20

 Pour retrouver le livre chez priceminister et vous faire votre propre opinion, cliquez sur le lien:

http://www.priceminister.com/offer/buy/167357060/un-week-end-en-famille-de-francois-marchand.html

 

Une réflexion sur « Un week-end en famille de François Marchand »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :