Aujourd’hui c’est concours avec L’héritière et Alouettes de Jeanne A. Debats !

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé de concours !

Le hasard des calendriers faisant bien les choses, cette semaine je participe au Congrès des sorcières, Walpurgis. Et il y a peu je me suis régalée en dévorant Alouettes de Jeanne A. Debats.

En aditionnant les deux et grâce à la générosité des Editions ActuSF (un grand merci), je vous propose de gagner 2 exemplaires papier du tome 1 : L’héritière et 2 exemplaires papier du tome 2 : Alouettes de Jeanne A. Debats.

Pour cela c’est facile, il suffit de compléter le formulaire ci-dessous.

 

BONNE CHANCE !

Walpurgis, Le Congrès des Sorcières, c’est cette semaine !

Cette année, je me suis inscrite au congrès des sorcières et j’ai bien l’intention d’être assidue avec mes camarades du Challenge Halloween HildeLou, Marjorie and co.

Les festivités  se tiendront du lundi 25 avril minuit au dimanche 1er mai minuit.

Comme l’indique le programme :

« Nous voyagerons à bord du Poudlard Express gentiment mis à notre disposition par notre ami Harry Potter et l’Ecole de Poudlard. Direction l’Ecosse et Walpurg, le château le plus hanté, connu dans le monde entier.

Les chambres sont confortables, les couettes et oreillers moelleux à souhait. Les repas auront lieu dans la salle principale, et nous pourrons nous plonger avec délice dans nos grimoires dans l’immense bibliothèque aux fauteuils confortables et à l’immense cheminée.

Nous serons accueillis par le personnel fantôme du château. Il faudra faire attention à la forêt de l’épouvante située alentour, mais nous seront en principe à l’abri. »

Et les activités sont plus qu’alléchantes !

« Au cours de cette semaine de l’horreur, nous pourrons lire des romans, BD, Mangas ou autres grimoires fantastiques. Tout ce qui est susceptible de nous faire dresser les cheveux sur la tête.

Nous pourrons occuper nos soirées et après-midi pluvieuses en regardant des films, séries, reportages, documentaires d’horreur.

Nous pourrons également raconter nos sorties, attention toutefois aux créatures.

Des goûters, repas et autres ateliers chaudronesques seront proposés à nos diaboliques sorcières.

Un grand banquet aura lieu la nuit de Walpurgis, ou nuit des Sorcières, dans la nuit du 30 avril. Nous pouvons, si vous le souhaitez, partager en photo un abominable goûter ou repas:)« 

Retrouvez toutes les activités de nos membre sur le groupe facebook.

 

Concernant mon programme personnel je peux déjà vous indiquer que je travaille ma survie au château, en lisant Les Décharnés : Une lueur au crépuscule de Paul Clément.

Comme cadeau surprise pour le congrès je vous donne rendez-vous demain pour gagner une de mes dernières lectures !

  • Indice 1 : j’avais adoré !
  • Indice 2 : c’est un tome 2 !
  • Le tome 1 et le tome 2 seront à gagner !

 

Dans la semaine je compte bien vous proposer quelques chroniques de livres inquiétant !

 

Le thé d’accueil est annoncé à l’hôtel, je vous laisse !

 

Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux corbeaux de Anthelme Hauchecorne, Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray

ID :

Auteur : Anthelme Hauchecorne, Illustrateurs : Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray  – Editions du Chat Noir – Parution : 10/02/2016 – 320  pages – Prix :19.90 € – Genre : fantastique

  

Quatrième de couverture :

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal.

Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu.
Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre.
Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père.
À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

 

Mon avis :

J’adore les univers développés par Anthelme Hauchecorne et je suis toujours avec attention ses parutions (Âmes de verres, tome 1 : Le SidhBaroque ‘n’ Roll,  Punk’s Not Dead). J’avais donc hâte de découvrir ce nouveau livre, que l’auteur avait présenté sur Facebook et sur son blog.

La première chose qui marque, quand on l’a en mains, c’est l’objet. En effet, la couverture est cartonnée, le papier épais, un plaisir à regarder ! Et quand on l’ouvre, on découvre les illustrations qui rythment le texte, ainsi qu’une mise en page très soignée. Tout cela met en appétit, en plus de la couverture.

Qu’en est-il du texte ? J’ai retrouvé avec un très grand plaisir la plume d’Anthelme Hauchecorne. Son écriture est mélodieuse, tant et si bien que j’ai lu des passages à voix haute pour en apprécier les sonorités, les rimes, le rythme. Le vocabulaire est très travaillé et d’une grande richesse. C’est donc un texte qui se déguste, qui se lit tranquillement, posément.

Et l’univers ? Une fois de plus l’auteur nous propose un monde un peu glauque, qui rappelle les milieux interlopes de Âmes de verre. Ici rien n’est vraiment clinquant, plutôt usé par le temps. On a l’impression de marcher dans la boue, de voir la rouille sur les objets, de sentir le passage du temps. Seul les personnages ramènent un peu de lumière, même s’ils sont également plutôt déglingués. Les habitants de Rabenheim ont tous quelques choses à cacher (sauf nos deux héros Ludwig et Gabriel), les membres du carnaval semblent, quant à eux, évadés d’un freak show.

Enfin, l’histoire, seul bémol pour moi. J’ai vraiment apprécié me plonger dans les histoires du carnaval maudit, de la fête des morts, évoluer du monde des vivants à celui des morts, découvrir les histoires de Ludwig et Gabriel… mais j’ai vraiment eu du mal à finir le livre. Un peu trop de détail, de rebondissements, le rythme de la fin du livre m’a éjecté du récit.

 

Pour conclure, ce livre est un très bel objet avec sa pagination et ses illustrations. On peut faire confiance à Anthelme Hauchecorne pour créer un univers glaçant, peuplé de personnages fantasques. Son écriture vous emportera sur des mers bien dangereuses pour les vivants, mais vous pourrez vous délecter de la richesse de son vocabulaire. Personnellement, une fin un peu plus synthétique m’aurait bien plu. J’ai hâte de lire le tome 2, afin de voir ce qu’il en est.

 

Il entend des choses ramper avec l’entrain spongieux d’une escadre de serpillières. Une puanteur marine lui poisse les narines, du mucus lui colle aux lèvres. Sur sa peau glissent les caresses visqueuses d’appendices sans nom. Montant des entrailles de la mine, une horde difforme nage parmi le smog, ombres de saltimbanques regagnant leur poste, mirages malveillants, inéluctables cauchemars d’enfants.

 

D’autres avis chez : PtitetrolleAcroXapur,

 

Et Gretel de Marien Tillet et Pole Ka

 

ID :

Auteur : Marien Tillet (texte), Pole Ka (illustrations) – Editions : Collectif des métiers de l’édition, Collection Dans le ventre de la baleine – Parution : 15/05/2015 – 40 pages – prix : 13 € – genre : conte, jeunesse, beau livre

 

Présentation de la maison d’édition :

Gretel a faim. Très.
Son frère est appuyé contre le mur en pain d’épices
de la maison qu’ils ont trouvée dans la forêt.
Il a le ventre gonflé. Mais il semble bien.

 

Mon avis :

J’aime bien l’opération La voie des Indés sur Libfly, elle me permet de découvrir des maisons d’éditions que je ne connaissais pas du tout. Cette fois-ci, je me suis laissée tenter par le Collectif des métiers de l’édition et son mystérieux « Et Gretel ».

La couverture est magnifique. Très sombre, on devine en retrait le visage de la méchante sorcière de Hansel et Gretel. L’histoire s’annonce bien noire et effrayante, à nous les frissons !

Ce livre illustré est présenté comme une interprétation du conte. La connaissance du conte me semble être un pré-requis, car le texte et les images suggèrent l’histoire plus qu’ils ne la détaillent. Le conte est narré avec peu de mots, qui retrouvent leur écho dans les illustrations. Le « peu » est percutant, les mots sont choisis avec soins et sont appuyés par les dessins. Par exemple, la faim est exprimée par un représentation d’estomac. On se prend à lire à voix haute ces mots si rares, mais percutants.

Les dessins sont organiques, épithélium, coupe de crâne, adipocytes, donnent corps au texte et rendent celui-ci encore plus monstrueux.

Quand j’y réfléchis, bien-sûr le conte initial en lui-même est déjà angoissant : des parents qui abandonnent leurs enfants dans la forêt… qui risquent d’être mangés par une sorcière… Mais là, je trouve qu’avec la narration et les dessins, le tout est vraiment effrayant!

Pour conclure,  Marien Tillet et Pole Ka ont réalisé un très beau petit livre, qui nous présente une nouvelle version du conte Hansel et Gretel. Même les plus grands frémiront à sa lecture. La façon de conter de Marien Tillet fait monter l’inquiétude, renforcée par les illustrations de Pole Ka. Une association réussie.

n°39

Avec tes yeux de Sire Cédric

ID :

Auteur : Sire Cédric  –  Editions Presse de la Cité  – Parution : 08/10/15  – 560 pages – prix :  21,50 € – genre : thriller fantastique

 

Quatrième de couverture:

Depuis quelque temps, Thomas fait d’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Une vision qui tourne à l’obsession. Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer…

 

Mon avis :

Comment vous parler de ce livre??? Il faut bien s’accrocher au départ, ne pas lire dans la pénombre, dans une maison retirée, en bordure de forêt…. bref ça vous secoue, accrochez-vous ! Le début est horrifiant, certes, mais j’ai l’estomac bien accroché. Par contre la suite est très stressante et là c’est les ongles qui morflent chez moi. Tout un programme n’est-ce pas! Alors comment ai-je tenu jusqu’à la fin? L’angoisse, le stress font place à l’enquête plus ou moins policière (plus ou moins car il n’y a pas que les gendarmes qui mènent l’enquête). Heureusement pour moi, car je n’aurais pas tenu au même stress sur 560 pages… Ou alors, trop de stress tue le stress et j’ai fini par être anesthésiée. Du coups, un petit coup de mou à la lecture au 4/5 du livre, mais la fin sauve tout! Sire Cédric a gardé quelques surprises dans son sac d’idées machiavéliques et il finit ce thriller avec brio.

Sire Cédric maîtrise vraiment bien le rythme de son récit (avec juste un petit décrochage de mon côté). Son écriture est très fluide et rien ne gêne le lecteur dans sa lecture. Nous n’avons qu’à suivre les aventures de Thomas et à subir ses mésaventures.

Franchement, je n’aimerais pas être à la place de Thomas ! Déjà il se met à voir d’horribles meurtres, comme s’il les perpétrait et en plus il se retrouve soupçonné de ces mêmes meurtres! Et ça, c’est le TRUC qui me stresse! Qu’un innocent se retrouve accusé de meurtre, quand rien ne peut le disculper. Je pense que je pourrais même le mettre dans le top ten de mes pires cauchemars. Alors bien sûr, il y a cette part fantastique, personne ne va se mettre à voir à travers les yeux d’une autre personne, mais l’idée qu’un innocent puisse se retrouver anéanti, broyé, emprisonné, sans que rien ne puisse le sauver, cela m’angoisse.

En plus, il est plutôt sympa Thomas. Il ne s’en sort pas très bien au niveau couple, il cherche ses marques, du travail… Il a l’air gentil, un brin couillon même (quelle idée de se rendre sur une scène de crime…). Bref, je n’ai pas envie qu’il lui arrive de vilaines choses! et il n’est pas le seul pour lequel je me suis prise d’affection, sa route va croiser celle de Nathalie, jeune gendarme pas très sûr d’elle, qui a beaucoup de chose à régler pour avancer dans la vie.

Pour conclure, Sire Cédric a écrit un véritable thriller fantastique, au rythme effréné ! Amateurs de frissons vous serez servis par cette enquête effrayante et stressante !

D’autres avis chez : Licorne, Dup

 

Livre lu en partenariat avec Book en stock dans le cadre du « Mois de » Sire Cédric, retrouvez l’auteur tous le mois d’octobre et posez lui vos questions!

 Étape 3 : un livre qui vous fait vraiment peurn°1