L’une rêve, l’autre pas de Nancy Kress

Quatrième de couverture :

Alors que deux jumelles viennent au monde, l’une d’entre elles bénéficie d’une modification génétique qui lui permet de ne plus dormir. Huit heures d’éveil de plus par jour, un rêve pour apprendre, vivre et découvrir le monde… Huit heures qui feront aussi d’elle, un être à part.

 

Mon ressenti :

L’auteur nous plonge immédiatement dans l’histoire avec ce père qui veut SA fille parfaite, non dormeuse. On comprend immédiatement que le couple bat de l’aile et qu’ici il est question de répondre à la demande du père. Ceci va permettre de mieux appréhender dans le reste de l’histoire les relations entre les jumelles, l’une adulée car non dormeuse (Leisha), l’autre ignorée car « normal » (Alice). Le choc en sera d’autant plus difficile pour Leisha lorsqu’elle sera confrontée à la société. Le texte est assez cours, je l’ai dévoré d’une traite. L’histoire m’a tenue en haleine jusqu’à la fin et celle-ci m’a beaucoup plus. Une touche d’espoir ne fait pas de mal.

Le style est très fluide. L’auteur arrive en quelques mots à décrire le cadre, à situer les personnages. Il y a beaucoup de dialogues qui rendent le texte très dynamique. Cela permet également de faire se confronter directement les idées opposées des protagonistes.

J’ai aimé les personnages des jumelles, mais forcément de façon différente : Leisha pour son intelligence, sa naïveté, sa gentillesse et Alice la révoltée, la laissée pour compte. Par contre leur père m’est insupportable du fait de son comportement.

Le livre étant assez court, il est difficile de sélectionner un passage en particulier. S’il le fallait, peut-être la fin quand Leisha porte un nouveau regard sur tout ce qu’elle a appris.

A travers cette histoire c’est bien la place de l’autre dans la société, l’acceptation et/ou le rejet de la différence qui est traité. Un livre qui fait se poser des questions, sans tomber dans une moralisation facile. Accepter l’autre ou pas? L’aider ou pas? Mais est-ce si simple? Le thème m’a d’autant plus marqué, que j’ai lu ce livre en plein débat sur le mariage pour tous… Une histoire publiée pour la première fois en France en 1993, mais un sujet toujours d’actualité. A lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :