Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les Mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch

ID :

Auteur : Scott Lynch  – Edition : Bragelonne – Parution : février 2007   –  550 pages – Prix : 25€ – Genre : Fantasy

Quatrième de couverture :

On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes. Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…

 

« Tu vas voir c’est bien »  » c’est trop bien » « j’ai adoré »…. bref je vous passe tous les commentaires enthousiastes pour ce livre. Convaincue de le lire, j’ai, en plus, eu l’opportunité, grâce à Livraddict et à Bragelonne, de le recevoir dans le cadre d’un partenariat!

Mon ressenti :

Drôle de départ pour l’histoire de Locke Lamora, au début du livre on se demande s’il va réussir à rester vivant plus de 50 pages puisque son « propriétaire » veut se débarrasser de lui…. Locke est orphelin, voleur et apparemment très autonome. Plutôt que de suivre son apprentissage, le récit va alterner entre le présent du héros et son enfance. Ce qui casse l’aspect classique, que peut avoir l’histoire au départ, à savoir un orphelin qui devient voleur dans une grande ville où il y a les riches et les pauvres. Mais le récit ne va varier qu’à ce niveau là. Ici le petit voleur devient grand arnaqueur et fait du mensonge et de l’entourloupe un art. Le lecteur va suivre, bien entendu, une de ses grandes escroqueries, mais le récit ne s’arrêtera pas là et une autre histoire viendra s’imbriquer, voir dépasser cette entourloupe. A chaque fois que l’on pense savoir vers où va partir l’histoire, il y a de nouveaux rebondissements. Ce qui fait que ces 550 pages se lisent toutes seules (bien entendu quand j’ai refermé le livre la journée était finie). J’ai été tenue en haleine jusqu’à la fin !

L’histoire est vraiment bien menée. Il n’y a jamais de lourdeur, de descriptions qui traînent en longueur et pourtant la ville de Camorr est très bien décrite. Les révélations sont très bien amenées, les bagarres sont également bien dosées. Bref, rien à redire sur l’écriture.

La bande des Salauds Gentilshommes est constituée de Locke, de Jean, des jumeaux Calo et Galdo et de Moucheron. Il règne une ambiance de franche camaraderie et d’amitié entre ces joyeux lurons et il est vraiment difficile de ne pas les apprécier. Chacun a son trait de caractère qui le rend différent de ses camarades. J’ai eu un faible pour Moucheron, car il est le plus jeune et ne s’en laisse pas compter. Il  y a également de nombreux personnages secondaires truculents.

Au final, une lecture réjouissante, même si l’auteur ne nous épargne pas. Il ne choisit pas la voie la plus facile pour ses héros et j’ai hâte de connaître la suite de leur aventure!

 

D’autres avis chez : Petitetrolle, Blackwolf, Licorne, Snow, Zina, Herbefol, Lorkhan

  n°15

5 réflexions sur « Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : Les Mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch »

Répondre à Mariejuliet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :