Les lettres des fées séchées de Lady Cottington de Brian Froud & Ari Berk

ID :

Auteur : Ari Berk (Scénariste), Brian Froud (Dessinateur)  – Editions : Glénat bd, Collection Labyrinthe – Parution :  03/12/2008  – 96 pages – prix : 23.45 € – genre : fantastique, beau-livre

 

Quatrième de couverture:

Comment toucher du bout du doigt un monde sorti de notre imaginaire collectif ? Tout simplement grâce au récit d’une femme qui a côtoyé des fées, et qui sait s’entourer des meilleurs experts de son époque pour en parler !

Brian Froud et Ari Berk présentent Les Lettres des Fées séchéesde Lady Cottington, récemment acquises par les Archives Cottington. Il s’agit d’une correspondance décorée de fées séchées entre Lady Angelica Cottington et diverses personnalités de la fin du XIXe siècle, de Rudyard Kipling à Carl Jung, en passant par l’amie de Peter Pan Wendy Darling, Alice au Pays des Merveilles ou Arthur Conan Doyle. Pourquoi lady Angelica fut-elle entourée de fées toute sa vie ? La clé de l’énigme se trouve sans doute dans ces lettres…

Noël arrive et qui dit noël dit beau livre pour moi. Ouvrage aussitôt acheté, aussitôt admiré, regardé, dévoré.

Mon ressenti :

Ici ce n’est pas vraiment l’histoire racontée qui prime (d’ailleurs y en-a-t-il vraiment une?), mais la plongée dans l’imaginaire. Je sais que je l’ai déjà dit, mais je le redis, j’adore les encyclopédies du merveilleux, les illustrations d’êtres imaginaires… tout ce qui pourrait donner comme une réalité à un monde enchanté.  Ma bibliothèque compte parmi quelques ouvrages, le suivant :

Un cadeau qui m’avait ravi quand on me l’avait offert. Aussi j’ai craqué pour ce livre qui dépeint le même imaginaire. Il est présenté comme un recueil de la correspondance de Lady Cottington, revenu dans les archives de la fondation Cottington.

Ces lettres traitent du sujet des fées qu’elle voit, elles ont été échangées avec des interlocuteurs très prestigieux : Arthur Conan Doyle, Oscar Wilde…. La lecture de ces lettres laisse la place à notre imagination, souvent ce sont les réponses que nous lisons. Qu’a écrit Lady Cottington ? qu’a-t-elle vu? nous ne le saurons jamais vraiment.

Ces échanges sont présentés soit directement dans les pages du livre, soit insérées comme des éléments extérieurs collectés et collés. J’adore ce genre de présentation, qui donne l’impression de lire un livre lu ou préparé par quelqu’un, qui y aurait laissé des petits plus.

Les textes sont d’une manière générale assez étrange et ne suffisent pas en l’état à satisfaire le lecteur. Ils sont accompagnés par de nombreuses illustrations de fées, toutes plus étranges les unes que les autres. Les dessins de Brian Froud me plaisent beaucoup, je trouve sa représentation des fées très originale et le choix des couleurs juste parfait.

Au final, textes, dessins, éléments insérés créent une étrange alchimie, qui m’a fait rêver, imaginer…. Objectif atteint pour cette lecture et un livre que je ressortirais régulièrement de ma bibliothèque pour le feuilleter et farfouiller parmi les indices présentés.

 n°1

15 réflexions sur « Les lettres des fées séchées de Lady Cottington de Brian Froud & Ari Berk »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :