Le Livre de Saskia, tome 3 : Enkidare de Marie Pavlenko

Quatrième de couverture :

Après l’attaque du Nid, c’est la débâcle. Obligée de se réfugier à Arion, Saskia héberge les survivants. Mais Tod est gravement blessé, et de nouvelles attaques fragilisent le petit groupe. Saskia ne peut plus reculer : il lui faut trouver le Surclan, et éclaircir le mystère du Cercle des cent. Elle part donc à la recherche de ses ennemis, sans rien soupçonner, ni de leur puissance, ni de leurs effrayants secrets…

 

Gniiiiiiii!!! Oui cri d’hystérie, j’assume. J’ai attendu ce tome 3 de pied ferme ! Grâce à Livraddict et à Scrinéo jeunesse j’ai enfin pu le lire.

 

Mon ressenti :

Le tome 2 s’était terminé de façon abrupte, après de nombreux drames. Le tome 3 reprend où l’auteur nous avait laissés et démarre sur les chapeaux de roue. Les événements s’accélèrent  et je me suis retrouvée partagée entre l’idée de dévorer le livre pour en connaître la fin et l’envie de le déguster, sachant que c’était le dernier de la série. Dilemme ! Je n’ai surtout pas envie de révéler des informations à d’éventuels nouveaux lecteurs, je dirais juste que ce livre va répondre à certaines questions, mais qu’il n’est pas qu’une fin, Marie Pavlenko nous ayant réservé quelques surprises.

La lecture se fait toute seule et les pages peuvent rapidement défiler, tant les idées sont bien agencées, logiques et l’écriture fluide. Le public visé serait plutôt celui de la catégorie Young Adult, mais la lecture convient très bien à une adulte.

J’ai eu plaisir à découvrir une Saskia plus mature dans ce tome, qui apprenait de ses erreurs (j’aurais aimé avoir autant de recul au même âge). Les caractères des autres personnages sont également plus développés et très différents. J’avoue, j’aurais aimé en savoir plus sur Hector le lynx (même si son rôle n’est pas énorme je craque pour cette bestiole indépendante, intelligente et magique !).

S’il fallait choisir un moment en particulier ? Impossible, je retiendrais tout le livre ! Il n’y a pas de passage qui m’aient déplu, certains étaient peut être moins entraînant ou plus triste, mais ils ont leur place dans le récit et font vibrer le lecteur, même si c’est d’émotions négatives.

Au final, je n’arrive pas à expliquer pourquoi j’ai eu autant de plaisir à lire ce livre. J’ai comme de l’affection pour cette histoire et, si souvent je pense que je ne relirais pas les livres lus, ce n’est pas le cas ici. Est-ce parce que j’aurais aimé lire ce genre de livre plus jeune et qu’il me replonge dans mon adolescence? Mystère. L’essentiel est que cette lecture m’ait fait vraiment plaisir et je vous la conseille.

n°1

3 réflexions sur « Le Livre de Saskia, tome 3 : Enkidare de Marie Pavlenko »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :