Le Dernier Magicien, tome 1 : L’ars Arcana de Lisa Maxwell

ID :

Auteur : Lisa Maxwell –  Traduction : Corinne Daniellot- Edition Casterman-  Parution :  19/09/2018  – 644 pages – Prix : 19.90€– Genre : Fantastique, jeunesse

Quatrième de couverture :

Arrêter le magicien.
Voler le Livre.
Sauver le futur.
De nos jours à New York, les magiciens vivent terrés dans Manhattan, piégés par le Brink, une barrière d’énergie sombre inventée par l’Ordre. S’ils la traversent, ils perdent leur pouvoir, et souvent leur vie.
C’est compter sans Esta, une magicienne ultra-douée qui récupère des artéfacts de l’Ordre en voyageant dans le temps. En effet, la jeune fille a le don de circuler à travers les époques. Et l’heure de sa grande mission est venue : elle doit se rendre en 1902 et empêcher un Magicien de se jeter du haut du pont de Brooklyn avec le Livre ancien contenant les secrets de l’Ordre. Esta saura-t-elle trahir le passé et ceux qu’elle aime pour sauver l’avenir ?

Mon avis

Des histoires de magiciens, de voyage dans le temps, New-York au début du XXème siècle, tout cela m’a convaincue quand Babelio m’a proposé de recevoir ce livre dans le cadre d’une opération masse critique.

On est plongé tout de suite dans l’univers de la magie en suivant Esta, l’héroïne, lors d’une de ses missions : récupérer un objet magique dans le passé. Cela va nous permettre de découvrir rapidement l’univers du récit, aussi bien sa géographie : on ne bougera pas de New York, juste dans les époques, que son intrigue principale : retrouver des artefacts magiques. Bien entendu l’intrigue va s’enrichir un peu, notamment pas les interactions entre les personnages, mais elle restera assez simple.

L’auteur donne du dynamisme au récit en jouant entre les temporalités, pendant le premier tiers de l’histoire. Il nous fait faire pas mal d’aller-retour entre présent et passé. Le dynamise est ensuite créé par l’histoire avec des rebondissements. Parfois ils se font un peu attendre et l’histoire traîne malheureusement. Je n’arrive pas à me l’expliquer, mais quand j’étais plongée dans la lecture, le récit avançait bien, mais dès que je m’arrêtais , j’ai eu à chaque fois du mal à me replonger dans l’histoire.

Les personnages apportent de l’exotisme, entre la tueuse aux couteaux, l’asiatique qui joue avec la lumière, le magicien…. et notre héroïne Esta qui joue avec le temps. Je n’ai pas adhéré à 100% à son personnage. J’ai eu du mal à voir comment elle pouvait être vraiment crédible dans ses voyages dans le passé, même si elle avait eu des entraînements. De plus ses problèmes se sont  à chaque fois réglé très facilement, sans beaucoup de détail, du genre : hop je suis sortie de prison sans problème. Comment ? Je suis une voleuse, voilà ça explique tout.

Pour conclure, j’ai trouvé cette lecture sympathique, mais avec un manque de profondeur et de complexité. Pourtant le concept d’une barrière magique empêchant les mages de sortir de New-York était intéressant. Je pense, cependant, que ce livre plaira sans problème à un public un peu plus jeune.

Oui, les voyages dans le temps comportaient des risques mais le professeur Lachlan lui avait appris que le temps était un peu comme un livre : on pouvait arracher une page, barrer un mot çà et là, le récit resterait le même, en dépit de quelques trous. Il avait toujours dit qu’il faudrait quelque chose de monumental pour modifier la fin.

Comme révéler ses pouvoirs à des membres de l’Ordre, apparemment.

D’autres avis chez : Le chat du Cheshire, Mylène, Licorne

8 réflexions sur « Le Dernier Magicien, tome 1 : L’ars Arcana de Lisa Maxwell »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.