Il faut tuer Lewis Winter de Malcolm Mackay

ID : Auteur : Malcolm Mackay – Edition : LGF, Le livre de poche policier – Parution : 29/01/2014  –  309 pages –  Prix : 7,10 € – Genre : policier

Quatrième de couverture :

Tueur à gages, un métier que Calum MacLean prend très au sérieux. Ce qui fait de lui un pro, c’est son perfectionnisme. Une préparation prudente et minutieuse est essentielle à ses yeux Ainsi il pourra éviter de tomber dans les filets de la police et conserver non seulement sa liberté mais aussi son indépendance. Sur ce dernier point Calum est intraitable : préserver son statut de free-lance de la gâchette sans passer sous le contrôle d’un caïd. Mais voilà, il arrive à Glasgow comme ailleurs que les boss se déclarent la guerre et que l’on se retrouve pris entre deux feux…

Voici le livre que j’ai préféré au mois de mars parmi les deux proposés dans le cadre du prix des lecteurs du livre de poche.

Mon ressenti :

Point de suspens, point d’attente, dès les premières pages Malcom Mackay nous fait rentrer dans la tête de son personnage principal : Calum MacLean, tueur à gages. Le lecteur va alors découvrir les pensées les plus intimes, mais aussi les détails les plus anodins de la vie d’un tueur à gages. Aviez-vous déjà réfléchi à comment planifier un meurtre ? A faire de cette activité votre vie? A travers ce récit, nous découvrons tout.

Le style de l’auteur est surprenant. Chaque scène est décrite avec le point de vue d’un personnage. Du coup, nous ne nous retrouvons pas dans la tête d’un personnage, mais de tous ceux de l’histoire, ce qui nous en donne une vision très globale. Cette façon de faire m’a beaucoup plu.

Même si le personnage principal n’a pas une profession des plus glamours, je me suis prise d’amitié pour lui. J’ai aimé découvrir ses petites manies de tueur et ses réflexions. J’ai trouvé particulièrement intéressante sa volonté de rester indépendant dans un monde mafieux, où chacun doit choisir son clan.
Cette histoire présente d’ailleurs de façon très intéressante le fonctionnement de cette mafia, les jeux de pouvoir.

En conclusion, cette lecture s’est avérée surprenante et m’a bien plu. Je me demande maintenant ce que va devenir Calum MacLean.

3 réflexions sur « Il faut tuer Lewis Winter de Malcolm Mackay »

  1. C’est un livre qui m’intrigue et que j’ai bien envie de découvrir ! Mais je me demande, d’autant plus que tu dis « point de suspens », si on est vraiment dans un polar ou non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :