Fils-des-Brumes, tome 2 : Le Puits de l’ascension de Brandon Sanderson

ID :

Auteur : Brandon Sanderson  – Traductrice : Estelle Faye  – Editions Le livre de poche – Parution : Avril 2012 – 1070 pages – Prix : 11.61 € – Genre : fantasy

 

Quatrième de couverture :

Le Seigneur Maître est tombé.
La guerre peut commencer.

En mettant fin au règne brutal et millénaire du tyran, ils ont réalisé l’impossible.
À présent, Vin la gamine des rues devenue Fille-des-Brumes, et Elend Venture le jeune noble idéaliste doivent construire un nouveau gouvernement sur les cendres de l’Empire. Mais trois armées menées par des factions hostiles, dont celle des monstrueux koloss, font le siège de Luthadel. Alors que l’étau se resserre, une légende évoquant le mystérieux Puits de l’Ascension leur offre une lueur d’espoir.
Et si tuer le Seigneur Maître avait été la partie la plus facile ?

 

Mon avis :

Comment vous parler de ce pavé ? 

Déjà le bon point pour les poissons rouges comme moi, le petit rappel du début. Il faut bien ça pour se remettre dans le bain de cet univers complexe, avec cette magie si particulière basée sur les métaux. Ma lecture du tome 1 remonte à 2014, alors j’en avais vraiment besoin. Et tout de suite ça m’a rappelé pourquoi je l’avais adorée.

Le tome 1 avait l’aspect classique de la fantasy, du grand méchant à faire tomber. Le seigneur et maître a été vaincu, et maintenant que fait-on ? Voilà l’objet de ce tome 2. Tuer un tyran, il en revient 3 au galop. Battez-vous pour des idéaux, maintenant que vous êtes au pouvoir, vous faites comment pour les appliquer ? Il y a de quoi faire une sacrée dissertation de philo. Ici il y a bien sûr de l’action, mais cette réflexion est très intéressante. Ce tome 2 est un cran en-dessous du premier pour moi, car j’ai trouvé qu’il s’étirait un peu en longueur au milieu. Peut-être que ces réflexions sur le pouvoir auraient pu être un brin synthétisées.

L’écriture reste tout de même toujours aussi bonne. A part ce petit soucis de rythme au milieu durant 200 pages, le reste des 870 pages passent très bien, ce qui est plutôt bon signe !

Quel plaisir de retrouver toute la clique de Kelsier. On découvre plus en profondeur les traits de caractère de chaque personnage avec de bonnes surprises. Les plus superficiels révèlent leur grand cœur, les plus bourrus …. restent bourrus, faut pas exagérer quand même ! Et Vin est toujours exceptionnelle. Une maxi saga qui a une héroïne, ça fait plaisir. Et je me demande vraiment comment elle va évoluer dans le tome suivant.

Pour conclure, j’ai retrouvé avec grand plaisir la série Fils des brumes de Brandon Sanderson. Le système de magie est vraiment original, les personnages principaux sont nombreux et très intéressants. Une lecture moins exceptionnelle que celle du tome un, due à un rythme un peu trop lent en milieu d’histoire, mais tout de même une très bonne lecture. Maintenant le tome 3 !

 

D’autres avis chez : Blackwolf, Ptitetrolle, Xapur, Zina, Mypianocanta, Rose

2ème thème  S Fantasy n°3

10 réflexions sur « Fils-des-Brumes, tome 2 : Le Puits de l’ascension de Brandon Sanderson »

  1. Tu n’es pas la première à noter ce côté un peu long au milieu, moi c’est justement ce qui m’a séduit dans ce deuxième tome : le fait qu’on prenne le temps de parler de tous les enjeux d’après…
    Et tu vas voir le trois est une vraie bombe

  2. Je comprend que tu aies trouvé un manque de rythme, malgré tout j’ai trouvé que c’est ce qui faisait la richesse et l’originalité de ce roman. Habituellement, les héros gagnent contre le méchant et ils vivent heureux, eurent beaucoup d’enfants. Là au contraire on voit tous les dessous de cette ascension très rapide au pouvoir et tous les problèmes qu’elle soulève. Sinon pas d’inquiétude, le tome 3 couvre encore un autre aspect donc tu auras moins de débats philosophiques sur la façon de gouverner.

  3. Je n’ai pas lu le tome 1, encore moins le 2, et absolument pas le 3… Pfff, j’ai trois wagons de retard quoi !!! Mais je ne m’avoue pas vaincue pour autant Bonne suite alors ! On en reparle à ce moment-là, histoire de voir si je suis toujours à la traine sandersonienne

  4. Tu me fais penser qu’il faut que je sorte le tome 3 de ma PAL ! (J’ai un souvenir aussi que ce tome était un cran au dessous du tome 1, surtout la relation entre Vin et son prince que je trouvais moins rigolote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :