Fièvre noire (les chroniques de Mac Kayla Lane 1) de Karen Marie Moning

Synopsis

MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d’un assassinat aussi cruel qu’inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l’Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques.

Année de parution française : 2009
Année de parution originale : 2006
Titre VO : Fever, book 1 : Darkfever

Je n’étais pas motivée pour lire ce livre. En effet, je ne sais pas exactement pourquoi mais j’avais commandé le tome 4 (pourquoi pas le tome 1? Trop logique sans doute!). Et je n’aime pas beaucoup ne pas finir un livre mais ce fût le cas. 150 pages de je t’attrappe je te lèche tu me lèches je te bouscule…. Ca manquait un peu d’histoire pour moi.

Mais du fait de mon inscription au mini challenge bit-lit, le tome 1 s’est retrouvé sur ma liste de lecture. J’ai donc attaqué, espérant qu’en commençant par le début ce serait plus intéressant. Ce fût le cas. L’histoire ne m’a pas tenue en haleine, mais était sympathique. Une jeune américaine part à la recherche de l’assassin de sa soeur à Dublin et y découvrir des pouvoirs spéciaux et les faës. Par contre cela fait une belle introduction à une histoire mais manque sacrément de développement… Le personnage de Barrons (qui lui sert de mentor) est intéressant mais on voudrait en savoir plus. Concernant l’écriture, très facile à lire, rien de très spéciale en fait.

Du coup, je pense que je vais essayer de finir le tome 4, histoire de voir si cela apporte un peu plus à l’histoire.

Personnellement je conseillerais d’attendre la sortie en poche pour le lire, ça manque de garniture et il vaut mieux garder ses radis pour autre chose.

Ma note : 5 sur 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :