Death Note, tome 01 de Tsugumi Ohba & Takeshi Obata

ID :

Scénario : Tsugumi Ohba, Dessin : Takeshi Obata – Editions Kana (Dark) – Parution :18/01/2007 – Pages : 210 – Prix : 4,95€ – Genre : manga, shonen

Quatrième de couverture :

Light, un brillant lycéen, découvre le carnet d’un dieu de la Mort. Tous ceux dont le nom y est inscrit sont condamnés à mourir ! Un duel sans merci s’engage entre Light, le justicier, et L, un mystérieux enquêteur.

Je ne me rappelle plus où j’avais entendu parlé de ce manga, peut être sur Livraddict. Je me rappelle juste que les descriptions m’avaient donné envie de le lire et qu’il était « du genre A lire absolument ».

 Mon ressenti :

Dans ce manga on n’est pas du tout au pays de Candy. L’ambiance est très sombre et plutôt pessimiste. Que feriez-vous si vous aviez le pouvoir de vie et de mort sur les autres êtres humains ? Light, lycéen de 17 ans, ne s’est pas posé la question pendant très longtemps. Il a essayé le Death note, sans trop se poser de question. Son objectif : créer un nouveau monde en éliminant les criminels. Il s’octroie donc le rôle de juge et de bourreau. Et rien ne l’en empêchera, même pas les innocents. Etait-il mauvais au départ? Ou bien est-ce l’influence du Death note et du dieu de la mort qui l’accompagne? L’auteur le parti pris de l’humain et de son ambition. De quoi alimenter de nombreuses réflexions.

Le dessin est très travaillé, ce qui donne envie de lire le mange dès les premières pages. Il se maintient durant tout le manga ce qui est vraiment agréable.  Le texte n’est pas en reste. Je ne crois pas avoir déjà lu un manga aussi dense.

Il y a trois personnages principaux, Light le lycéen, le dieu de la mort et L. le mystérieux policier. Le comportement de Light est décrit sous toutes les coutures et l’on découvre à la lecture son caractère bien trempé. Le dieu de la mort reste très mystérieux, il prétend ne pas apporter d’importance à la réussite des plans de Light, mais est-ce bien la vérité ? Enfin, il y a L. qu’on ne voit que de dos. Il apporte son soutien à Interpole pour stopper Kira (Light). On se retrouve dans la position inversée de la scène classique du gentil qui doit affronter un méchant mystérieux, ici c’est du gentil qu’on ne connaît rien.

Au final, une lecture très intéressante, qui pose pas mal de question. Je me demande comment l’histoire va pouvoir évoluer. il ne me reste plus qu’à lire le tome 2.

D’autres avis chez : Snow, Tigger Lilly,…

n°1 n°45

10 réflexions sur « Death Note, tome 01 de Tsugumi Ohba & Takeshi Obata »

  1. J’avoue que je suis assez peu « manga », c’est un univers dans lequel j’ai du mal à entrer. Mais j’aime bien le graphisme de celui que tu présentes, alors pourquoi pas ?

  2. J’adore cette série, je suis contente de te voir te pencher dessus et d’apprécier ! Tu n’es pas au bout de tes surprises, comme tu le dis, c’est clairement un manga qui prend à revers la structure du shônen classique, avec son atmosphère sombre et son anti-héros

  3. J’ai vu l’animé et j’ai les deux premiers tomes de la black éditions dans ma pal. J’aime bien cette série. J’ai plus d’une fois été surprise par la tournure des événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :