Ash, tome 1 : Anguis Seductor Hominum de François Debois & Krystel

Quatrième de couverture :

Anguis Seductor Hominum… Ash. Un nom bien mystérieux pour une jeune fille enfermée dans un tombeau au cœur du royaume de bohème depuis cinq siècles.

Qui est-elle et pourquoi a-t-elle été ainsi isolée du reste du monde ? La seule chose dont la jeune fille soit sûre, c’est que son origine est intimement liée à un secret très convoité : celui de la vie éternelle…

 

A la recherche d’une bande dessinée ayant des points communs avec le style de Barbara Canepa, je suis tombée (façon de parler) sur Ash. Les fans me diront : mais ça n’a rien à voir ! Je trouve que dans l’expression des visages de l’héroïne Ash on retrouve un petit je ne sais quoi d’Elizabeth, l’héroïne de End.

 

Ash est réveillée de son sommeil de cinq siècles par Faust, qui est à la recherche du secret de l’immortalité. On se prend bien vite d’amitié pour cette jeune fille fragile, qui ne se rappelle plus qui elle est. Elle semble sans défense et manipulée par ceux qui l’entourent, qui cherchent comment profiter d’elle. Mais Ash a un terrible secret… et j’attends de lire le tome 2 pour en savoir plus.

J’ai beaucoup aimé cette BD. J’ai trouvé le dessin très esthétique. Il ya un habile mélange de dessin je dirais très européen avec une pointe de manga pour les visages des jeunes filles. Les images sont toutes très bien travaillées, que ce soit les paysages ou les premiers plans. Il y a un véritable travail sur les couleurs, elles sont très sombres, avec des pointes de couleur chaudes, ce qui nous plonge dans ambiance lourde et angoissante. L’histoire est vraiment originale et pleines de mystères. Le suspens est entier jusqu’à la fin.

A lire sans modération !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :