Inscription au challenge de la Licorne (2) et billet de suivi.

– Quoi !!! encore un challenge ! Mais ma pauvre MJ tu ne vas plus t’en sortir !

– Mais si, mais si, mon alter geo maléfique ! Je lis déjà beaucoup de fantasy et régulièrement des thrillers et en plus c’est Licorne qui l’organise ! Je n’ai pas participé au 1, je me devais de faire le 2 !

 

Allez, je vous rassure, je n’ai pas définitivement pété un plomb, je me suis juste transformée en Elfe psychopathe…

Pour savoir en quoi il consiste, voici le message de l’organisatrice :


Ce challenge sera sous le signe de la Fantasy et du Thriller/Policier. Ce sont mes deux genres préférés alors … je me fais plaisir ! Et je vous invite à me suivre dans ces univers, entre rêves et frissons, 
Le challenge est simple et peu contraignant… 
Vous avez deux mois pour lire un thriller – policier et les deux mois suivant seront consacrés à une lecture fantasy de n’importe quel type, (dark, heroic, light …), vous pouvez ou non annoncer le titre et l’auteur choisis pour la session qui démarre. On alterne ces deux genres à chaque session jusqu’en septembre 2016.  Le but est de vider les PALS et de se faire plaisir en découvrant des auteurs dans les deux styles que nous aimons !

Nous commencerons la session  d’octobre/novembre avec un THRILLER / POLICIER ! Histoire d’être à chaque session toutes dans les mêmes émotions et de les partager !

Je vous propose 3 niveaux comme l’année dernière, le nombre de livres indiqués est sur l’année.

Niveau 1 – Elfes psychopathes 
6 livres (3 fantasy – 3 Thrillers/policiers)

Niveau 2 – Dragons sanguinaires 
12 livres  (6 fantasy – 6 Thrillers/policiers)


Niveau 3 – Trolls tueurs fous – 24 livres
(12 fantasy – 12 Thrillers/policier)

Les inscriptions commencent dès ce jour et s’arrêteront le 31 octobre.
Le feu vert sera donné le 1 octobre 2015  et durera jusqu’au 30 septembre 2016.


 

Mon suivi :

OCT / NOV – Session 1 – Thriller/Policier – Avec tes yeux de Sire Cédric
DEC/JAN – Session 1 – Fantasy –
FEV/ MARS – Session 2 – Thriller/Policier –
AVRIL/ MAI- Session 2 – Fantasy –
JUIN/JUIL – Session 3 – Thriller/Policier –
AOUT/ SEPT – Session 3 – Fantasy –

Avec tes yeux de Sire Cédric

ID :

Auteur : Sire Cédric  –  Editions Presse de la Cité  – Parution : 08/10/15  – 560 pages – prix :  21,50 € – genre : thriller fantastique

 

Quatrième de couverture:

Depuis quelque temps, Thomas fait d’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Une vision qui tourne à l’obsession. Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer…

 

Mon avis :

Comment vous parler de ce livre??? Il faut bien s’accrocher au départ, ne pas lire dans la pénombre, dans une maison retirée, en bordure de forêt…. bref ça vous secoue, accrochez-vous ! Le début est horrifiant, certes, mais j’ai l’estomac bien accroché. Par contre la suite est très stressante et là c’est les ongles qui morflent chez moi. Tout un programme n’est-ce pas! Alors comment ai-je tenu jusqu’à la fin? L’angoisse, le stress font place à l’enquête plus ou moins policière (plus ou moins car il n’y a pas que les gendarmes qui mènent l’enquête). Heureusement pour moi, car je n’aurais pas tenu au même stress sur 560 pages… Ou alors, trop de stress tue le stress et j’ai fini par être anesthésiée. Du coups, un petit coup de mou à la lecture au 4/5 du livre, mais la fin sauve tout! Sire Cédric a gardé quelques surprises dans son sac d’idées machiavéliques et il finit ce thriller avec brio.

Sire Cédric maîtrise vraiment bien le rythme de son récit (avec juste un petit décrochage de mon côté). Son écriture est très fluide et rien ne gêne le lecteur dans sa lecture. Nous n’avons qu’à suivre les aventures de Thomas et à subir ses mésaventures.

Franchement, je n’aimerais pas être à la place de Thomas ! Déjà il se met à voir d’horribles meurtres, comme s’il les perpétrait et en plus il se retrouve soupçonné de ces mêmes meurtres! Et ça, c’est le TRUC qui me stresse! Qu’un innocent se retrouve accusé de meurtre, quand rien ne peut le disculper. Je pense que je pourrais même le mettre dans le top ten de mes pires cauchemars. Alors bien sûr, il y a cette part fantastique, personne ne va se mettre à voir à travers les yeux d’une autre personne, mais l’idée qu’un innocent puisse se retrouver anéanti, broyé, emprisonné, sans que rien ne puisse le sauver, cela m’angoisse.

En plus, il est plutôt sympa Thomas. Il ne s’en sort pas très bien au niveau couple, il cherche ses marques, du travail… Il a l’air gentil, un brin couillon même (quelle idée de se rendre sur une scène de crime…). Bref, je n’ai pas envie qu’il lui arrive de vilaines choses! et il n’est pas le seul pour lequel je me suis prise d’affection, sa route va croiser celle de Nathalie, jeune gendarme pas très sûr d’elle, qui a beaucoup de chose à régler pour avancer dans la vie.

Pour conclure, Sire Cédric a écrit un véritable thriller fantastique, au rythme effréné ! Amateurs de frissons vous serez servis par cette enquête effrayante et stressante !

D’autres avis chez : Licorne, Dup

 

Livre lu en partenariat avec Book en stock dans le cadre du « Mois de » Sire Cédric, retrouvez l’auteur tous le mois d’octobre et posez lui vos questions!

 Étape 3 : un livre qui vous fait vraiment peurn°1

Le Contrat Salinger par Adam Langer

 

ID :

Auteur : Adam Langer – Traduit par Emilie Didier –  Super8 Editions  – Parution : 20/08/15  – 460 pages – prix : 20 € – genre : thriller

 

Quatrième de couverture:

Signez, vous ne risquez rien, ou presque…

Journaliste désabusé, Adam Langer retrouve un jour une vieille connaissance : Conner Joyce, auteur de thrillers en perte de vitesse en pleine promotion de son dernier roman.
Ce dernier lui confie avoir reçu une offre ahurissante : un homme d’affaires richissime, lui a proposé d’écrire un roman rien que pour lui moyennant une somme colossale.
Seule particularité, le contrat s’assortit de certaines clauses assez particulières :
1/ le livre rejoindra la collection privée d’exemplaires uniques de l’homme d’affaires, pour lequel ont déjà travaillé des écrivains aussi prestigieux que Thomas Pynchon, Norman Mailer ou J. D. Salinger… et n’en sortira jamais.
2/ Le propriétaire se réserve le droit d’exiger de l’auteur quelques modifications de son cru.
3/ l’accord doit rester absolument secret.
Bientôt, et tandis qu’un Conner visiblement aux abois s’obstine à tout raconter à son ami – lequel se passerait bien de ces révélations –, l’histoire prend une tournure des plus inquiétantes : l’offre n’a évidemment rien de philanthropique, et le contrat désormais signé aura des conséquences imprévues.

 

Mon avis :

Cette histoire d’écriture et d’écrivains célèbres ne pouvait que m’attirer en tant que livrophage invétérée. Le tout annoncé comme thriller, m’a fait définitivement craquer. Et ce livre va tenir ses promesses.

En effet, le début est très axé sur la vie d’Adam Langer, qui explique son parcours de journaliste, puis d’auteur. Il va également introduire le personnage de Conner Joyce, auteur à succès, passés. A travers leurs expériences respectives, on découvre les affres de l’écritures, les romans débutés mais jamais terminés, comment rebondir après un premier livre? mais aussi les tournées dans des librairies quasi désertes, quand la célébrité s’en est allée, l’angoisse de l’avenir quand écriture rime avec nourriture et traites à payer…  L’auteur évoque également avec un œil critique le monde de l’édition, avec les campagnes de promotion, les éditeurs et leur poulain… De quoi prendre un bon bain dans le monde des livres.

Si c’est un des aspects du livre qui m’a beaucoup plu, il y a également la partie thriller. Conner Joyce va céder aux sirènes financière et accepter un drôle de contrat, que d’autres auteurs extrêmement célèbres ont signé avant lui. Je ne vous dirais pas en quoi il consiste, mais celui-ci va le plonger et par ricochet Adam Langer, dans des machinations impossibles. Rebondissements après rebondissements, la fin est un peu rocambolesque, mais l’auteur retombe sur ses pieds.

Adam Langer nous prend à témoin dans cette histoire racontée à la première personne. Il a d’ailleurs poussé le vice jusqu’à donner son nom au narrateur. Avec un style très efficace et entraînant, il nous fait retenir notre respiration jusqu’à la dernière minute.

Les personnages sont peu nombreux, mais on a le temps de les découvrir en profondeur, en les accompagnant dans leur périple. Adam Langer, auteur au foyer sympathique, nous décrit sa vie faite de quatre heures et de couches. Il donne une touche réaliste à l’histoire de Conner Joyce, en indiquant les réactions qu’il aurait eu, toutes beaucoup moins téméraires. Ce dernier est un peu plus nébuleux. J’ai toujours du mal à saisir pourquoi il se confit à Adam Langer, même si celui-ci nous donne son point de vue sur la chose à la fin du livre. Il y aussi l’étrange collectionneur, qui apporte une part de mystère.

Pour conclure, Adam Langer nous présente une vision du monde de l’écriture et de l’édition très intéressant, doublé d’un thriller haletant, parfois un peu trop rocambolesque.

Le Fossoyeur de Adam Sternbergh

ID :

Auteur : Adam Sternbergh – Traduction : Florence Dolisi – Couverture : Aurélien Police  – Editions : Denoël, collection Lunes d’Encre – Parution :  13/05/2015 – 264 pages – prix : 19,90€ – genre : SF, thriller

 

Quatrième de couverture:

«Tous les cimetières sont pleins, depuis longtemps.»

Il se fait appeler Spademan, le Fossoyeur, presque un nom de super-héros. Vous ne saurez jamais son vrai nom. Il a été éboueur. Un jour, il a trouvé un bébé dans un sac-poubelle. Quelques années plus tard, sa femme est morte dans la série d’attentats radioactifs qui a vidé New York de ses habitants.

C’était il y a longtemps : une autre vie.

Maintenant, Spademan est tueur à gages. Il est resté dans les ordures, mais son salaire a considérablement augmenté. Il n’est pas sexiste : homme, femme, il s’en fout. Vos raisons, il s’en fout. D’ailleurs, le fric aussi il s’en fout.

Et quand on lui demande de tuer la fille du richissime prédicateur T K Harrow, une gamine qui vient tout juste d’avoir dix-huit ans, il n’y voit aucun problème. Mais dans la toile de Harrow, pour la première fois de sa sinistre carrière, Spademan n’est pas la plus grosse araignée.

Continuer la lecture de « Le Fossoyeur de Adam Sternbergh »

Le suivant sur la liste de Manon Fargetton

ID :

Auteur :  Manon Fargetton – Editions : Rageot Thriller – Parution : 18/02/2014  – 266 pages – prix : 9,90 € – genre : Thriller, Jeunesse, SF

 

Quatrième de couverture:

 Izia bifurqua dans la rue du collège. Elle consulta sa montre. Parfait. Izia collectionnait les mots sur son carnet de liaison et se faisait un devoir de ne jamais arriver à l’heure. Elle leva un sourcil étonné en apercevant Nathan qui déboulait sur son vélo à l’autre bout de la rue. Elle s’apprêtait à traverser en snobant le passage clouté lorsqu’une Mercedes aux vitres teintées surgit du carrefour. Trop vite. Beaucoup trop vite.

Elle distingue sans peine le regard déterminé du conducteur qui enfonçait la pédale d’accélérateur.
La voiture était déjà sur Nathan.
Elle cria.

A force de voir le nom de Manon Fargetton sur la blogosphère, j’avais très envie de découvrir ses écrits. Quelle belle occasion que « Le mois de » sur Book En Stock! J’ai choisi de commencer par ce thriller pour adolescent.

Mon ressenti :

On rentre dans l’histoire immédiatement. Le premier contact se fait avec Nathan, en 3ème, qui, pianotant sur son ordi, a fait une découverte extraordinaire, tout en s’occupant de sa petite sœur. Quelques pages suffisent à le rendre sympathique et là, premier choc : il se fait écrasé (l’auteur ne nous ménage pas)! Autant dire que le ton est donné : suspens et actions ! Le titre le laissait supposer, rien d’agréable n’est promis aux héros de cette histoire. Nous allons suivre la course endiablée de quatre adolescents, qui cherchent à savoir qui ils sont, tout en étant poursuivi par un groupe obscure d’activistes, qui souhaitent leur mort, sur un fond de manipulation génétique…

Le rythme est effréné comme dans un film d’action, chapitres courts, changement de narrateurs. Manon Fargetton maîtrise parfaitement toutes les ficelles du thriller. On a l’impression de courir tout le long de la lecture, n’ayant qu’une envie, reprendre son souffle. Autant vous dire que les pages défilent. Seul bémol, j’aurais souhaité un peu plus aller au fond des choses, avoir plus de descriptions. Mais ce manque pour moi, s’avère être un atout pour le public cible.

Ce public va d’ailleurs pouvoir se retrouver dans nos héros. On a un peu tous les stéréotypes du collège : le rebelle Samuel, Izia la discrète, Morgane la star de l’école, Nathan le studieux et Timothée qui ne rentre dans aucune case. Ces personnages sont très crédibles et ont toutes les préoccupations d’adolescents d’aujourd’hui : premiers émois, l’impact du regard des autres, la place dans le groupe ou encore la vie avec des parents séparés. Mon préféré reste Nathan, vous me direz qu’il a été écrasé, certes…

Au final, une histoire très bien construite pour les adolescents. Des héros charismatiques, du rythme, une enquête étonnante, des menaces de morts… le tout parfaitement lié.

 

D’autre avis chez : PtitetrollePhooka

n°18 n°7