inscription au : CHALLENGE SUMMER SHORT STORIES (OF SFFF !)

Et oui! encore un! Un quoi? Et bien un challenge pardi! Pour cet été!

Mais lequel?

Voici la proposition de Xapur : « propose aux blogueurs de faire fondre leur PAL pour qu’elle soit belle en maillot à la plage ou à la piscine, à l’occasion de mon premier challenge. Comme j’ai un peu l’esprit de contradiction, je vous propose de cibler des lectures… courtes, d’où le titre : Summer Short Stories of SFFF ! (j’aurais pu le nommer plus « c’est court plus c’est bon » mais ça n’aurait peut-être pas fait l’unanimité…). Son petit nom abrégé est donc S4F3 « 

Et concrètement?

  • Vous vous inscrivez sur le blog de Xapur dans les commentaires du post de présentation.
  • Vous lisez un maximum de livres ou recueils de nouvelles de moins de 350 pages entre le 21 juin et le 23 septembre 2015. Les nouvelles unitaires ne sont pas acceptées, ce serait trop facile !
  • Tous les genres de l’Imaginaire sont bien sûr acceptés, SF, fantasy, fantastique, horreur etc…
  • Si vous lisez en numérique, c’est le nombre de pages de la version papier correspondante qui fera foi.
  • Vous publiez votre avis sur votre blog avec le logo ci-dessus (créé par Xapur sur le très rigolo site du pulp-o-mizerpuis vous venez mettre le lien sous l’article publié le 21 juin, qu’il puisse recenser les participations.
  • Bien sûr, ce challenge est compatible avec les autres auxquels vous pourriez déjà participer comme Summer Star Wars, le CRAAA, Littérature de l’imaginaire… 

Forcément je ne lis que des livres de plus de 350 pges en ce moment… Uh uh uh 😀

Mais j’en ai pas mal qui devraient convenir, normalement, la première chronique DEMAIN!!!

Challenge SFFF au féminin : bilan

Le 8 mars 2014 Tigger Lilly  lançait le challenge SFFF au féminin. J’avais été inscrite d’office, mais volontaire.

L’objectif  était de lire des romans de SFFF (en bref : Science-Fiction, Fantasy et Fantastique) écrits par des auteurs féminins (des auteures ou des écrivaines, quoi) du 8 mars 2014 au 8 mars 2015.
Voici mon bilan de chroniques, sachant que je n’ai pas chroniqué toutes mes lectures. 
  1. L’ouvreur des chemins, Laurence Suhner;
  2. La Fille-Sortilège, Marie Pavlenko
  3. Engels Düster 1.0 de Helka Winter 
  4. L’opéra de Shaya, Sylvie Lainé
  5. Keleana l’assassineuse 1, Sarah J. Maas
  6. Ne me touche pas (Insaisissable1), Tahereh Mafi
  7. Perception (Esprits infinis 1), Adeline Dias
  8. Les ailes brisées de Marie Liondor
  9. Pickwik, tome 1 : Le Vers Galant de Eva Giraud
  10. De l’autre côté du mur, Agnès Marot
  11. La croisade des Carpates (Les sept portes de l’apocalypse 1), Vanessa et Diana Callico
  12. L’héritière, Jeanne A-Debats
  13. Rouge sang noir magie, Jaye Wells
  14. Morwenna, Jo Walton
  15. Etiquette & Espionnage (Le Pensionnat de Mlle Géraldine, 1), Gail Carriger
  16. Feed, Mira Grant
  17. Traque blanche (Half Bad 1) de Sally Green
  18. Métamorphoses de Samantha Bailly
  19. Zombie thérapie, tome 2 : Zombie Business de Jesse Petersen
  20. Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiers de Cindy Van Wilder

Worldcon 2014 : LonCon3 day one (avec un focus sur les « Parties »)

 

 Jeudi 14 août 2014 : Londres me voilà!!!  J’ai trouvé mon hôtel et abandonné ma valise pleine de livres pour filer à l’Excel Center où se tient la Loncon3 (c’est quoi ce truc au nom bizarre? Zouh file lire mon premier billet à ce sujet!).

 

 

Mon hôtel est plutôt bien placé à un quart d’heure de tramway. Si j’avais peur de me retrouver seule, cela n’a pas duré, car je rencontre déjà deux français dans le tramway.

 

 

 

 

Du coup je peux partager la joie de faire 50 minutes de queue afin d’obtenir mon badge.

 

 

 

 

 

 

Le voici après quelques jours, un peu décoré. En effet sur tous les stands du « Fan village » (dont je parlerais un peu plus tard), on vous propose des vignettes autocollantes à coller à votre badge afin d’afficher son soutien à un comité, de signaler que l’on participe à sa first worldcon….

 

 

 

 

 

 

Je récupère en même temps le guide avec le programme et le livre souvenir. Sur cette photo il y a également d’autres publications officielles : le programme de remise des prix Hugo et la liste des stands présents.

 

 

 J’ai juste le temps de trouver une place pour la cérémonie d’ouverture à midi. Un petit spectacle amateur nous fait patienter, la cérémonie à comme un air de film d’Harry Potter assaisonné de beaucoup d’humour anglais et d’effets spéciaux fait maison.

 

Pas le temps de traîner, c’est déjà l’heure de la séance de dédicace de Patrick rothfuss. Celles-ci se font à deux endroits : le hall d’entrée pour les « célébrités », la « dealer’s room » pour les séances attirant un peu moins de public. Signature un peu rapide mais je suis ravie.

J’entame enfin la visite des lieux : la convention se déroule dans une sorte de parc des expositions. Les conférences sont dans des salles à l’étage. Au rez de chaussée il y a le fan village : cet ensemble disparate de tentes blanches, avec en vert l’espace avec des activités pour les enfants, le bar, la bibliothèque …

 

 

 

 

 

Tout va bien j’ai trouvé le bar rapidement, ainsi que le Tardis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Petit tour dans la « dealer’s room » qui rassemble aussi bien des vendeurs, que des expositions artistiques, des stands scientifiques…

Je prends vite conscience que je ne respecterais jamais le planning de conférence que je m’étais fixée. Il y en à tant en même temps, concurrencées par l’apect convivial de la convention où l’on se retrouve à partager son café avec des auteurs, des directeurs de maison d’édition, des traducteurs, des lecteurs, des blogueurs…

Je prends en cours une conférence sur « Speculative Biology, an introduction », qui restera très obscure puis enchaîne à 16h30 avec : What’s In a Name? avec Bella Pagan, Catherine Butler, Robin Hobb, Ben Jeapes, Seanan McGuire (Mira Grant)

 

Petit retour au bar où je rencontre la team Noosfère avec qui je passerais une bonne partie de la convention. Je retrouve quelques têtes connues. Nous testons le premier apéritif proposé dans le cadre d’une Party, en Français fête. J’y reviendrais.

20h00 conférence sur The Animal Human avec Amanda Kear, Sarah Dillon Dr, Adam Roberts, Alistair Rennie, Susan Connolly

Puis retour au fan village. Chaque tente abrite un comité en rapport avec une convention. Soit il souhaite accueillir une prochaine Worldcon ou une prochaine Eurocon, ou encore c’est une convention nationale qui est présentée, où alors les prochaines Worldcon ou Eurocon sont détaillées. Il faut savoir que ces conventions sont financées et organisées par les fans. Même les auteurs payent leur entrée, sauf les quelques invités d’honneur. Les lieux des conventions sont votés deux ans à l’avance. Aussi chaque comité fait de la pub pour sa proposition, pour obtenir des fonds et des votes. Et quoi de mieux pour attirer le public que des petites fêtes avec boissons et nourritures gratuites !

Sur les cinq jours de la convention j’ai profité de l’hospitalité de la Nouvelle Zélande (2020).

J’ai discuté de nombreuses fois avec le comité pour une Worldcon à Helsinki en 2017 (ils sont très sympas, proposent des alcools aux goûts bizarres et plein de bonbons)

Photo collector du stand Paris en 2023. Projet abandonné depuis.

Dublin en 2019 (photo assez représentative du mixe de tenues variées à la Worldcon)

Le stand du Canada

Le Japon, une fête très kawaï

Le stand de la Worldcon 2015 : il était possible de réserver son hôtel, payer son entrée…

Petite correction, la photo coespond à la wolrdcon 2016 qui a été retenue durant la Loncon.

Une des nombreuses convention annuelle : Picocon is the annual one-day Science Fiction & Fantasy convention run by the Imperial College Science Fiction and Fantasy Society, ICSF

Une première journée très riche, pleine de rencontres et de découvertes, avec un sac pas trop chargé au retour.

D’autres retours chez : Lionel Davoust

Je suis une légende de Richard Matheson

ID :

Auteur : Richard Matheson – Edition : Folio SF  – Parution : 02/04/2010 – 228 pages – Prix : 6,20€ – Genre : Science fiction

Quatrième de couverture :

Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie.
Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil…

Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme.

Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire.

 

 

 Je n’ai jamais lu de livre de Matheson, alors autant attaquer par un classique

 

Mon ressenti :

Le récit débute en janvier 1976 par une scène de la vie quotidienne de Robert Neville : barricader la maison, installer des chapelets d’ail, faire des pieux… Cette description est très efficace, immédiatement le lecteur sait à quoi se tenir, le héros tente de survivre dans un monde peuplé de vampires. La banalité de sa routine (à part les allers retour au feu pour se débarrasser des corps de vampire) nous rapproche de Robert et on peut se poser la question de comment se déroulerait nos journées dans cette situation ? Cela parait plus que logique de réparer son habitat, s’occuper de la nourriture… Nous allons suivre la vie de robert  sur 3 ans, 3 ans sans parler à un autre être humain…  3 ans de réflexion, d’état d’âme, de recherches.

Je ne veux pas en dévoiler trop car l’histoire est vraiment très intéressante dans sa progression. L’écriture de Matheson rend ce récit probable et très réaliste, il s’agit bien de science fiction et pas de récit fantastique même s’il est fait état de vampires. Les thèses présentées concernant les vampires sont également passionnantes. L’auteur ne fait jamais d’erreur dans son histoire, il n’y a jamais de couac qui viendrait démonter le fil narratif. 

Même si l’on peut se tenir à une lecture qui serait basée uniquement sur l’histoire de Robert, de la disparition de l’humanité et de sa lutte contre les vampires ; la lecture peut atteindre un tout autre niveau avec une réflexion sur la définition du monstre, de la norme. Le tout habilement amené.

Le personnage principal est terriblement humain, avec ses défauts, ses envies, ses besoins (de contact humain, voir de contact tout court). On ne peut avoir que de la compassion pour lui, perdu au milieu de prédateur. Je me suis demandé comment il arrivait à tenir, à ne pas tout arrêter. question apparemment légitime puisqu’il se la pose aussi.

Au final, cette lecture m’a enthousiasmée. Le livre est très bien écrit, l’auteur mène son récit d’une main de maître. L’histoire n’est jamais bancale et très intéressante. Et le tout n’a pas pris une ride depuis sa parution. A lire ! C’est sûr je vais lire d’autres livres de Matheson.

P.S. : il y a bien un film qui a le même nom, mais ils n’ont en commun que le nom .

 

« Plutôt que de continuer à souffir , il s’était fermé à toute introspection. Désormais, le temps se réduisait pour lui à la seule dimension du présent, un présent tout entier fondé sur la survie, ignorant les sommets de la joie comme les abîmes du désespoir. Il avait la sensation de se rapprocher du règne végétal, selon son désir. »

 

D’autres avis chez : Cornwall, Lorhkan

Session  : je N°6    N°29

 

 

Challenge Morwenna’s List : inscription

Cornwall a particulièrement apprécié la lecture de Morwenna de Jo Walton. Pour ma part je ne l’ai pas encore lu, mais je vais bientôt y remédier grâce au prêt de Cornwall. En voici la quatrième de couverture :

Morwenna Phelps, qui préfère qu’on l’appelle Mori, est placée par son père dans l’école privée d’Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l’a laissée handicapée et l’a privé à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Guin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu’elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère : une photo sur laquelle Morganna est visible et sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère ? Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.

Suite à cette lecture, elle a donc eu l’idée de créer un challenge basée sur la liste des livres lus par Morwenna (liste gentiment compilée par Lorkhan). Ce challenge ébute officiellement le 1er Juillet 2014 et se finira le 1er Juillet 2015. Toute les informations sur le blog de Cornwall, La prophétie des ânes.

Il y a plusieurs niveau de lecture et j’ai opté pour : Niveau Poul Anderson : 3 lectures 

Voici la fameuse liste, avec quelques annotations.

SFFF:

1. Anthologies, magazines : Best of Galaxy – Destinies – Isaac Asimov’s Science Fiction Magazine! – Ansible! –New Scientist
2. Adams, Douglas : Le guide du voyageur galactique
3. Anderson, Poul : L’épée brisée – Chevalier de l’empire terrien – La patrouille du temps
4. Anthony, Piers : Mélodie ou la dame enchaînée – Lunes pour Caméléon
5. Asimov, Isaac : La fin de l’éternité – Guide to science – Guide to the Bible – The left hand of the electron – Fondation (série) dans ma pal
6. Boyd, John : Dernier vaisseau pour l’enfer
7. Bradley, Marion Zimmer : L’épée enchantée Déjà lu
8. Brooks, Terry : L’épée de Shannara
9. Brunner, John : Sur l’onde de choc – Tous à Zanzibar – À perte de temps
10. Cherryh, C.J. : Les portes d’Ivrel
11. Clarke, Arthur C. : Les enfants d’Icare – L’ennemi oublié (in « Odyssées ») – Terre, planète impériale – 2001 dans la pal
12. Coney, Michael : Charisme – Rax
13. Cooper, Susan : The dark is rising (série, un tome en français : L’enfant contre la nuit) – The grey king – Silver on the tree
14. Delany, Samuel R. : Empire star – Triton – Babel 17 – L’intersection Einstein
15. Dick, Phillip K. : Le maître du Haut Château
16. Donaldson, Stephen : Les chroniques de Thomas l’incrédule/La malédiction du rogue (deux titres pour un même ouvrage)
17. Engdahl, Sylvia : Beyond the tomorrow mountains – Heritage of the star
18. Fisk, Nicholas : Space hostages
19. Fowles, John : Le mage
20. Garner, Alan : Red shift
21. Garrett, Randall : Lord Darcy (série) – Tous des magiciens !
22. Harrison, Harry : Soleil vert
23. Heinlein, Robert A. : En route pour la gloire – Le jeune homme et l’espace – Révolte sur la Lune – The number of the beast – Time enough for love – Waldo and Magic Inc.
24. Henderson, Zenna : Chronique du peuple – Des parents éloignés
25. Herbert, Frank : Dune Déjà lu
26. Hughes, Ted : Corbeau 
27. Huxley, Aldous : Le meilleur des mondes Déjà lu
28. Le Guin, Ursula : La cité des illusions – Les dépossédés – L’oeil du héron – L’ultime rivage – L’autre côté du rêve – Contes de Terremer – The wind’s twelve quarters (recueil, nouvelles en partie traduites dans Le Livre d’Or d’Ursula Le Guin) – Le sorcier de Terremer – Le nom du monde est forêt
29. Lewis, C. S. : Les fondements du christianisme/Voilà pourquoi je suis chrétien – Narnia (série) dans la pal – Au-delà de la planète silencieuse
30. McCaffrey, Anne : Le vol du dragon – La chanteuse-dragon de Pern – Le chant du dragon – Le dragon blanc Déjà lu
31. Miller, Walter M. : Un cantique pour Leibowitz dans la pal
32. Moore, Ward : Autant en emporte le temps
33. Niven, Larry and Pournelle, Jerry : La paille dans l’oeil de Dieu
34. Niven, Larry : The flight of the horse – A gift from earth – L’anneau-monde – Le monde des Ptavvs
35. Priest, Christopher : Futur intérieur – Le monde inverti
36. Richards, Frank (Hamilton, Charles) : Greyfriars (série)
37. Roberts, Keith : Pavane
38. Robinson, Spider : Le bar du coin des temps – Telempath
39. Silverberg, Robert : Né avec les morts – L’oreille interne – Stepsons of Terra – Les temps parallèles – Revolt on Alpha C (as « Voyage to Alpha Centauri ») – Les monades urbaines dans la pal
40. Simak, Clifford : Demain les chiens
41. Stewart, Mary : La grotte de cristal
42. Sturgeon, Theodore : Si tous les hommes étaient frères, me permettrais-tu d’épouser ta soeur ? – Un rien d’étrange
43. Tey, Josephine : En trompe l’oeil – La fille du temps
44. Tiptree, James Jr. : Je me suis éveillé sur le flan froid de la colline – Une fille branchée – Le plan est l’amour, le plan est la mort – Houston, Houston, me recevez-vous ? – Warm worlds and otherwise (recueil, trois nouvelles traduites dans Le Livre d’or de James Tiptree Jr.)
45. Tolkien, J. R. R. : Le Hobbit – Le seigneur des anneaux (trilogie) – Le Silmarillion – Les aventures de Tom Bombadil Déjà lu
46. Vonnegut, Kurt : Le breakfast du champion/Le petit déjeuner des champions – Le berceau du chat – Dieu vous bénisse, Monsieur Rosewater – Les sirènes de Titan – Bienvenue au pavillon des singes déjà lu
47. Wyndham, John : Les chrysalides
48. Zelazny, Roger : Royaumes d’ombre et de lumière – La pierre des étoiles – Le maître des rêves – Les fusils d’Avalon – L’île des morts – Les neuf princes d’Ambre –Repères sur la route – Le signe de la licorne – Toi l’immortel Dans la pal

Non SF :

1. Alcott, Louisa May : Les quatre filles du docteur March
2. Auden, W.H. : Poésies choisies
3. Austen, Jane : La nouvelle Emma
4. Blyton, Enid : Malory school (série)
5. Brontë, Charlotte : Jane Eyre
6. Carpenter, Humphrey : The Inklings: C. S. Lewis, J. R. R. Tolkien, Charles Williams and their friends
7. Chaucer, Geoffrey : Les contes de Canterbury
8. Churchill, Winston : Histoire des peuples de langue anglaise
9. Coolidge, Susan : What Katy did
10. Dickens, Charles : L’ami commun
11. Eliot, T.S. : Quatre quatuors – La Terre vaine
12. Farrar, Frederic W. : Eric, or little by little
13. Finley, Martha : Elsie Dinsmore (série)
14. Graves, Robert : Moi, Claude
15. Hardy, Thomas : Loin de la foule déchaînée
16. Kerr, Judith : Quand Hitler s’empara du lapin rose
17. Kitto, H.D.F. : Les Grecs, autoportrait d’une civilisation
18. Marx, Karl : Le manifeste du Parti communiste
19. Mitchell, Margaret : Autant en emporte le vent
20. Montgomery, L.M : Les vacances de Jane
21. Platon : Les lois – Phèdre – La République – Le banquet
22. Poe, Edgar Allan : Le corbeau
23. Porter, Eleanor H. : Pollyanna.
24. Renault, Mary : Bull from the sea – The charioteer (traduit par « L’aurige » dans le roman, mais je n’ai pas trouvé trace de cette version française) – The last of the wine – L’enfant perse – Purposes of love – Recours à la nuit
25. Shakespeare, William : Le songe d’une nuit d’été – Richard II – Roméo et Juliette – La tempête – La nuit des rois – Le conte d’hiver Déjà lu
26. Shute, Nevil : Prisonnier du passé
27. Smith, Dodie : Le château de Cassandra, la grande nuit des dalmatiens
28. Virgile : Énéide

 

Et un challenge de plus, un!