Imaginales 2013 : jour 3, la fin approche

Ce samedi 25 mai, la journée a démarré un peu différemment. Snow m’a emmenée faire un peu de tourisme. Nous voulions visiter l’exposition de Emil Morel à la plomberie, malheureusement c’était fermé le matin. Aussi nous somme allées au marché couvert et au marché hebdomadaire (on y trouve notamment des bonbons naturels MIAM). Puis retour sur le site. Aux Imaginales il y a aussi le bivouac de la grand armée, point de bivouac du fait de la météo, mais de nombreuses personnes en costume. Dont celles de la Compagnie Quinte Septime et ses mousquetaires.

A la bulle du livre il commence à y avoir beaucoup plus de monde. Fabrice Colin est arrivé, j’en profite pour faire dédicacer mon anthologie.

 

Anne Fakhouri me l’a également dédicacée (mais je ne sais plus trop quel jour).

Cassandra O’Donnell est dans la place! Elle me confirme que ce n’est pas son nom (marketting). Je suis ravie d’apprendre qu’elle va faire plusieurs tomes sur Leonora, la fille de son héroïne, Rebecca Kean.

J’ai passé pas mal de temps à aller de stand en stand avec d’autres blogeurs. Cette fois-ci c’est avec Plumeline et PetiteTrölle que nous squattons le stand des Editions de l’homme sans nom (j’y étais déjà passé la veille avec Snow). Les auteurs sont tous très sympas et je vais rapidement lire la dernière terre de Magali Villeneuve.

Midi : La fantasy urbaine : réenchanter notre époque avec François Place, Timothée De Fombelle, Raphaël Albert, Mathieu Gaborit et Lionel Davoust. La fatigue se fait sentir et j’ai bien du mal à suivre. Les auteurs ne sont pas tous convaincus d’avoir leur place dans cette conférence (tiens ça me rappelle la veille…)

Et parfois on suit ses copinautes à des conférences non prévues, juste comme ça. Me voilà donc à 14h00 à Les collections « Young Adult » : Opération marketing ou demande des lecteurs ?  Avec Estelle FAYE, Xavier MAUMÉJEAN, Marie PAVLENKO et Carina ROZENFELD. Carina Rozenfeld a écrit le terme pénétration dans un de ses derniers livres, si si si! (Mais ça ne m’a pas réveillée plus que ça). 

La météo étant plus clémente il y a eu plusieurs animations, dont la visite de drôles de bestioles sur pattes, qui sont même rentrées dans la bulle du livre.

Les imaginales c’est aussi les « dames toutes nues », du body painting (dixit le programme) avec la compagnie Tibodypaint.

A 17h00 Femmes et fantasy. .. du faire-valoir à la femme d’action! Avec Justine Niogret, Gail Carriger, Manon Fargetton et Charlotte Bousquet. Justine Niogret m’a bien fait rire, ce qu’elle préfère c’est boire du thé et ce qui lui ferait le plus peur serait de revivre son enfance.

On est bien au Magic Mirror 1 et on y reste pour écouter Ken Scholes en entretien, toujours aussi passionnant.

Dans la journée j’ai rendu quelques visites à la fresque.

19h00 : Remises des prix Imaginales 2013 avec les lauréats et tout le gratin.

Elle sera suivis d’un pot de qualité. il faut avouer que prendre l’apéro dans le Magic Mirror c’est pas mal. J’ai même trinqué avec Gabriel Katz.

Les Imaginales ayant eu raison de moi, je rentre avec les poules (référence à l’horaire, pas aux blogueuses vec qui j’ai fait un bout de chemin à pied). Encore une formidable journée, mais il faut vraiment arriver plus reposée au départ, je me suis traînée toute la journée et j’ai dû décliner une invitation qui me tenait à cœur pour la soirée.

Plus qu’une demi matiné et c’est le départ, durdur de faire sa valise le soir (et de faire rentrer tous les livres dedans!).

5 réflexions sur « Imaginales 2013 : jour 3, la fin approche »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :