De bons présages de Neil Gaiman & Terry Pratchett

Quatrième de couverture :

L’Apocalypse! Depuis le temps qu’on en parle… Eh bien, c’est pour demain. Enfin, dans onze ans, très exactement. Depuis que Dieu a créé le monde et Satan l’enfert, chacun des deux cherche à tirer la couette à lui. Pour défendre leurs intérêts respectifs, ils ont leurs envoyés spéciaux sur terre. Côté Bien : Aziraphale (ange de son état, bibliophile et libraire à mi-temps). Côté Mal : Rampa (démon, lunettes noires et boots en peau de serpent, propriétaire d’une Bentley). Et l’Apocalypse, ça ne les arrange pas du tout. Parce que, vous savez ce que c’est, quand on vit quelque part depuis des siècles, on a ses petites habitudes. Alors ange et démon vont doubler leurs patrons et tout mettre en oeuvre pour faire capoter l’Apocalypse.

 

Deux « monstres » de la littérature de l’imaginaire se sont associés pour écrire. Pour certains cette lecture fût un coup de cœur, à moi de m’y coller. La lecture de ce livre a été l’occasion de participer à ma première lecture commune sur Le Cercle d’Atuan.

 

Mon ressenti :

Les premières pages sont un peu comme une grande introduction, les personnages sont présentés et le ton est donné. Le tout début a été un peu désorientant, dans le genre on passe du coq à l’âne (d’ailleurs je me demande toujours quand la terre a été créée…). Je n’ai sûrement pas tout compris. Puis heureusement je suis rentrée dans l’histoire et je me suis bien marrée ! Cette histoire est complètement barrée et souvent je me suis demandée comment ça allait tourner. L’enthousiasme est ensuite un peu retombé, même si j’appréciais toujours l’ambiance et l’écriture. Le dénouement est bien trouvé (et je suis plutôt d’accord avec la logique d’Adam).

Difficile de savoir qui a contribué à quelle partie, en effet je n’ai jamais lu de Pratchett et j’ai peu lu de Gaiman. A la lecture, on ne devine pas qu’il y a deux auteurs, le travail des deux auteurs s’étant parfaitement accordé. Ils ont réussi à créer un style unique, complètement loufoque.

J’ai complètement craqué pour Rampa et Aziraphale, sorte de Dupont Dupont. Ils sont sensés être dans des camps opposés : le ciel et l’enfer, mais tout ce qu’ils  souhaitent c’est continuer leur petite vie pépère. Leur manque d’application dans leur fonction respective va donner lieu à des situations cocasses. Imaginez, il se trompe d’incarnation de l’antéchrist…

Les scènes que j’ai adorées sont celles où ils font leurs gaffes ou bien celles où on en constate les effets. Par ex. la rencontre entre le molosse des enfers et l’antéchrist est un des moments que j’ai préféré.

Au final  ce fût une bonne lecture, mais pas le coups de cœurde certains. A lire pour une bonne tranche de rigolade.

 

D’autres avis chez : Blackwolf, Jae-Lou, Acro, Lorhkan, Vert, Lhisbei, Rhi-Peann …

 n°7

7 réflexions sur « De bons présages de Neil Gaiman & Terry Pratchett »

  1. Une lecture qui me fait très envie !! Je le note vite vite dans WL ^^
    J’aime bien l’idée des deux entités opposées qui s’unissent pour éviter le mal absolu

  2. J’adore ce bouquin, je l’ai relu à plusieurs reprises, et l’ai offert encore plus de fois ! Contente qu’il t’ait plu aussi (moi aussi il faut que je lise Pratchett, que je ne connais pas !).

  3. C’est toujours un peu dur quand ça ne marche pas très bien au début mais contente que ça change ensuite. Je ne savais pas du tout que les deux auteurs avaient écrit un livre ensemble c’est une bonne idée. merci pour la découverte!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :